Cartier : « Ça fait vraiment plaisir »



Lancé dans une troisième saison en championnat de France Junior, Victor Cartier a remporté sa première victoire dans ce championnat au rallye du Touquet, battant notamment Hugo Margaillan, vainqueur sortant du Junior en 208 Rally Cup.

Avec ce succès acquis de haute lutte, et pour seulement 12s à l’arrivée, le pilote de la Saône-et-Loire affiche clairement ses ambitions de titre. Encore très enjoué, quarante minutes après ses derniers mètres en spéciale, Victor nous a accordé quelques minutes pour évoquer ce week-end et ce magnifique succès.

Avec cette victoire, tu signes clairement le plus beau résultat de ta carrière.

« C’est sûr. C‘est ma première victoire en formule de promotion. J’avais déjà gagné la finale de la Coupe de France des rallyes dans ma classe, en A5, mais là, c’est un autre niveau de pilotage et un autre niveau de compétition, donc ça fait vraiment plaisir. Gagner devant Hugo (Margaillan), qui est quand même un très bon pilote, ça fait d’autant plus plaisir. Depuis la fin de saison dernière, on a tout remis en question, de notre préparation, du pilotage, des notes et tout l’ensemble. Ça fait plaisir de voir que ce travail paye. C’est le sentiment du travail accompli. »

Est-ce que tu sentais que ça allait plus vite au niveau du pilotage par rapport à l’an passé ?

« Je n’avais pas forcément cette impression. Je ne me suis pas du tout mis la pression de la journée. J’ai roulé comme je savais faire, sans forcer honnêtement. On a roulé fort quand même mais sans dépasser mes limites. 

Après, sur le Touquet, c’est difficile de comparer par rapport aux conditions météo, mais je sens que je progresse dans mon pilotage. »

Tu es un habitué du rallye hivernal de la Ronde du Jura. La glisse en Fiesta, c’est un truc que tu connais bien du coup. Cela t’a aidé ?

« Oui, je devrais faire la Ronde du Jura tous les ans maintenant ! Vendredi, c’était de la boue à mort, j’avais l’impression d’y être. J’aurais eu des clous, c’était pareil. »

Pendant ces deux jours, as-tu eu quelques moments chauds ?

« Oui, un peu. On a traversé un champ mais on a perdu 2/3s je pense, on s’est aussi appuyé sur 2-3 talus, mais gentiment. C’est un peu comme les murs de neige ici. »

Raconte-nous un peu cette bataille avec Hugo Margaillan.

« Toute la journée, on s’est battus à la seconde et au dixième, une fois lui, une fois moi. A l’arrivée, il y a toujours une dizaine de secondes, comme hier soir (vendredi). C’était franchement sympa. Il y a eu 2 temps forfaitaires aussi aujourd’hui, ça a limité un peu la bagarre. »

L’objectif, c’est le titre pour toi ?

« Ça confirme toute notre préparation. Nous sommes là pour ça et on va tout faire pour que cela se réalise. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bazire dit :

    Belle victoire devant hugo Margaillan mais la ( grosse ) révélation de ce rallye tous groupes confondus elle est pour Todeschini le vainqueur du volant FFSA 2019 qui pour sa première course en junior c’est permis de réaliser quasiment tous les scratchs non loin de Robert sur un parcours hyper piégeux , franchement chapeau !…..il perd du temps dans la 4 mais je connais pas la cause ……
    A suivre dans les prochaines épreuves ….