Un championnat italien à suspense



Vainqueur des trois premières manches de la saison, Paolo Andreucci a souffert sur la terre du rallye San Marino, un mois et demi après sa modeste cinquième place à l'Adriatico, déjà sur cette surface.

Cinquième du classement après l’ES2 à déjà quatorze secondes de la tête, le pilote Peugeot Sport est sorti de la route dans le chrono suivant. Ce rallye, anciennement inscrit au championnat IRC, a largement été dominé par Giandomenico Basso, leader de bout en bout, et vainqueur de six spéciales sur onze.

Le pilote Ford s’impose devant l’autre Ford Fiesta R5 de Simone Campedelli et la Skoda Fabia R5 d’Umberto Scandola. Reparti le lendemain, Andreucci sauve des points importants au championnat en terminant à la quatrième place de la seconde journée.

Impérial sur asphalte en début de saison, le pilote Peugeot n’a plus le droit à l’erreur désormais, talonné par Scandola et Basso. Heureusement pour lui et pour Peugeot, les trois dernières manches du championnat seront disputées sur asphalte.

Vidéos

Classement Rallye San Marino

1BassoFord Fiesta R5 GPL
2CampedelliFord Fiesta R5 GPL+21,5
3ScandolaSkoda Fabia R5+30,0
4ColombiniSkoda Fabia R5+3:06,6
5TempestiniFord Fiesta R5+3:40,1
6CeccoliSkoda Fabia S2000+3:53,1
7HoeblingSkoda Fabia R5+5:01,7
8MarchioroPeugeot 208 T16+5:16,4

Classement championnat : Andreucci (57,50 points), Scandola (56), Basso (54,75), Campedelli (29,50)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Tutut dit :

    Sur terre, aucune chance puisqu’il doit ouvrir la route…. ça nous rappelle un air de wrc…