Bruno Riberi passe au R5



Vice-champion Junior en 208 Rally Cup l'an passé, Bruno Riberi a retenté sa chance en début de saison avant de changer de programme après le rallye d'Antibes.

Le week-end dernier, le jeune pilote français a survolé le rallye Nice Jean Behra au volant d’une Ford Fiesta R5 qu’il découvrait et se dirige désormais vers un programme en Coupe de France des rallyes.

Carte d’identité

  • Nom : Bruno Riberi
  • Age : 24 ans
  • Région : PACA
  • Copilote(s) : Florian Haut-Labourdette et Anthony Toppi
  • Voiture : Peugeot 208 R2 puis Ford Fiesta R5
  • Métier : Grossiste en alimentation

En tant que résidant monégasque, j’imagine que ton arrivée en rallye n’est pas étrangère au Monte-Carlo ?

Oui en effet, le fait d’habiter à Monaco m’a permis de voir durant mon enfance le rallye Monte-Carlo mais je n’avais jamais vraiment pensé à faire du rallye un jour, a l’époque j’étais plutôt tourné vers le foot et là motocross, cette envie m’est venue le jour où j’ai eu mon permis, j’allais faire des tours dans nos routes de l’arrière pays et c’est de là que tout est parti.

Dès ta deuxième saison, tu t’engages dans la grosse formule de promotion Peugeot en 207 RC. Quelle était ton ambition en participant à une telle formule ? Devenir un jour pilote officiel ?

Au début je pensais arriver en coupe et être devant tout le monde dès le début, je suis vite redescendu sur terre lors de ma première manche au rallye du Touquet où j’ai vite compris que le niveau était très élevé. On a donc fait quelques manches sans griller les étapes mais jamais de saisons complètes jusqu’à l’année dernière où c’était ma première vraie saison en 208 RallyCup, cette année là (2015) l’objectif était de remporter le titre junior qui nous est passé sous le nez à quelques points près…

Après avoir terminé à la deuxième place du junior l’an passé, j’imagine que ton objectif était de remporter le titre cette année. Comment s’est passé ton début de saison ?

Oui cette année, l’objectif était de terminer premier de la coupe mais malheureusement ça ne s’est pas passé comme je l’espérais dès la première manche où je fais un tout droit qui nous a couté le podium final. À l’Antibes une crevaison m’a ruiné le rallye, les secondes sont tellement dur à gagner dans cette coupe qu’une fois le temps perdu, c’est quasiment impossible de remonter la pente. Du coup un mauvais début de saison pour nous, j’ai donc décidé d’arrêter la Coupe et de me tourner vers un nouveau programme.

Dans quels domaines penses-tu devoir encore t’améliorer ?

Je pense qu’il faut que je m’améliore dans ma préparation des rallyes… J’ai tendance à être un peu feignant et du coup de regarder mes caméras sur mon canapé pendant des heures, ça ne m’enchante pas trop mais bon il faut passer par là pour réussir et se dire que les autres le font aussi.

En 2015 et 2013, tu as déjà remporté deux victoires en S2000 au rallye du Haut Pays Niçois. Ce week-end, tu as évolué au volant d’une superbe Fiesta R5. Parle-nous un peu de ton rallye et de cette auto avec laquelle tu as survolé le rallye Nice Jean Behra.

Oui en effet ce week-end c’était ma troisième victoire scratch, la première au volant de la Fiesta R5. C’est une voiture magique qui je pense correspond plus à mon pilotage que la 208 R2 car j’ai tendance à freiner super fort et tard et perdre trop d’élan pour la petite 208 tandis qu’avec la R5 on peut se permettre de freiner très fort et tard et j’adore ça. J’ai été surpris de l’écart qui s’est créé d’entrée avec les autres concurrents, du coup il n’y avait « personne » pour me pousser à la limite et donc aller encore plus vite mais à part ça c’était un réel plaisir et d’énormes sensations derrière le volant, puis une victoire ça fait toujours plaisir. À refaire !

Enfin, quelle est la suite de ton programme cette saison ?

La suite de mon programme je ne l’a connais pas vraiment. Ce qui est sur c’est que j’arrête la 208 RallyCup où je n’ai plus rien à jouer et ça ne m’intéresse pas de ne pas remporter le titre. Grâce à cette formule de promotion j’ai acquis beaucoup d’expérience du coup je pense faire des rallyes dans la région (Fayence, Haut Pays Niçois et peut-être d’autres) pour apprendre un peu la R5 et l’année prochaine faire des manches du championnat de France en trophée Michelin, à côté de ça pourquoi pas se qualifier pour la finale des rallyes à la Sainte Baume, mais pour le moment rien de vraiment défini. Il va falloir réfléchir au meilleur programme en fonction évidemment du budget.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *