Ciamin a crevé l’écran en GT+



Avant d’attaquer l’autre partie de son programme en Corse début avril, Nicolas Ciamin a réalisé une grosse performance au rallye du Touquet.

Tout comme au dernier rallye du Var, le pilote niçois était aux commandes d’une Abarth 124 Rally GT+ gérée par le team Milano Racing. Dès les premiers kilomètres de spéciale, Nicolas s’emparait de la tête du groupe devant les Porsche de Tanghe et Rouillard.

Dans l’ES3 puis l’ES4, il lâchait plus de trois minutes à cause d’un problème de transmission, probablement dû à une pièce défectueuse. Piqué à vif par ce problème, Nicolas a ensuite empilé les meilleurs temps pour finalement échouer à seulement 22s4 de Patrick Rouillard.

Dans cette remontée, on soulignera notamment les 7e et 6e temps absolus dans les spéciales 14 et 15, le tout à moins d’une seconde au kilomètre du scratch ! Onzième à l’arrivée et deuxième du trophée Michelin hors R5, Nicolas s’est régalé ce week-end et partage avec nous ses impressions après cette semaine mouvementée.

Un Touquet en deux temps

« Tout a bien démarré pour nous, nous étions en tête de notre catégorie avant de rencontrer un problème de transmission. J’ai disputé quasiment deux spéciales au ralenti sous peine de tout casser. Le samedi, j’ai vraiment tout donné car nous voulions montrer, avec l’équipe, le vrai potentiel de cette auto.

Les spéciales étaient davantage adaptées aux qualités de l’auto avec des tracés plus rapides. Nous n’avons touché à rien sur l’auto, tout était parfait. On a pu profiter de nouveaux amortisseurs sur cette épreuve, ils offrent plus d’amortissement et absorbent mieux les aspérités de la route avec une plage d’utilisation plus large. Prochainement, on devrait travailler sur le différentiel pour encore trouver un peu plus de performance. »

Le défi corse

Entre le Touquet et le Lyon-Charbonnières, deuxième manche du CFR asphalte, Nicolas Ciamin retrouvera le peloton du mondial avec une participation attendue au Tour de Corse au volant d’une Hyundai i20 R5 du team Sarrazin Motorsport.

« Avant le Tour de Corse, je vais pouvoir essayer la voiture la semaine prochaine près de chez moi, puis j’enchaînerai avec le rallye du Pays de Grasse. J’ai vraiment hâte de rouler avec cette Hyundai i20 R5, j’ai pu en apercevoir quelques unes au Touquet ! C’est le programme le plus important que je dispose depuis mes débuts, c’est forcément très excitant.

A Grasse, le but sera d’apprendre l’auto. On ne connaît pas encore les engagés mais si l’on peut jouer la victoire, c’est tant mieux.

Pour la Corse, je ne sais vraiment pas où me situer pour l’instant. Si je signe quelques chronos dans le top 5 voire dans le top 3, je pense que ce serait déjà très bien. Il y a un très beau plateau et on va essayer de s’illustrer. »





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fab dit :

    @Bea: avec des « si »…. Rouillard a galéré ce we. Mais avec l’avance qu’il avait, il a pu gérer. Sa course aurait probablement été plus agressive (dans la mesure du possible) si Ciamin avait eu un retard « rattrapable ».

    Apparemment, l’Abarth, bien qu’en cours de développement, semble déjà excellente avec les dernières évos, si on n’en croit l’interview de Ciamin. Pour lui en tout cas.

    On peut aussi ajouter qu’avec tout le respect que j’ai pour Rouillard, qui est un bon pilote, il n’emmène pas la Porsche comme peuvent le faire les Nantet, Dumas ou encore Cosson. Et plus le terrain se complique, plus ça se voit. Forcément.

    Bref, le but n’est pas de minimiser cette performance qui est clairement celle du week-end. Juste de dire qu’il sera probablement moins en vue dès le charbo. face aux Porsche (ça dépendra aussi qui il y a en plus de Rouillard). Et s’il continue d’être devant, ça confirmera que c’est un très très vite.

    • Bea dit :

      Vu les perfs au Charbo et au Rouergue, ça confirme donc qu’il est un un très très vite ?
      Enfin perso je m’en était rendue compte bien avant le Touquet, vu son peu d’expérience et ses résultats !

  2. Jean claude dit :

    La performance de cette FIAT GT est une surprise .
    Désolé mais pas pour moi .

  3. romain dit :

    à noter que la Fiat 124 GT+ (et non RGT) développe 350cv, soit 40cv de plus que la RGT, et qu’elle a des voies plus larges, ce que doit l’aider encore un peu plus à « pourrir » les Porsches 😉

  4. Jeje81 dit :

    Cette auto va faire de l ombre à Patrick et son flat 6! Je suis vraiment impressionné des temps réalisés, bluffé, franchement, on verra sur terrain sec où se situe les Porsche, on pourrait assister à une belle bagarre en GT+, bravo, merci à eux pour cette sonorité hard rock!

  5. Jean francois dit :

    Belle perf c est sur .
    Pas étonné de voir une italienne s illustrer dans cette catégorie.
    Un fiat en 4 roues ce serait bien aussi .
    Ils nous ont fait rever ces italiens en WRC.
    L année où il y avait la dernière delta ,la dernière celicà, et l escorte avec son gros aileron .
    Je me rappel de la première Es de nuit .
    Quel bruit et je crois que c’est bugalski qui ouvrait .

  6. tchico59 dit :

    découverte du pilote (afin pas tout a fait) et de la voiture ,je suis fan , franchement on s’est régalé a les voir passer ‘ c’était tous simplement magnifique encore merci

  7. jacqouille dit :

    Oui Nicolas CIAMIN semble etre un futur TOUT BON. Pilote complet, circuit, rallyes, il va vite partout.
    Je l’avais croisé en pré-grille à Magny-Cours pour ses débuts en RCZ, courtois, poli avec les comissaires, cela dénote en plus d’un joli coup de volant et une bien belle éducation;
    Continue comme cela Nicolas, tu as du talent, un bel avenir en sport auto et surtout garde ce beau comportement que ta famille t’a semble t’il inculqué.
    Une belle saison de rallyes, c’est tout ce que je te souhaite.
    Beau rallye du Touquet, pas facile quand on n’a pas une grosse expérience de cet environement si spécifique.
    BRAVO à toi sans oublié ton coplilote.

  8. Romrom dit :

    Bravo, il ne fait que confirmer ce que savent déjà les gens qui le suivent depuis ses débuts en circuit, à 16 ans, sans avoir fait de karting.
    Le circuit lui a appris les trajectoires et à rouler propre.
    Il a un potentiel énorme et la tête sur les épaules.
    Il a tout pour réussir à devenir un des meilleurs en WRC.
    Les usines devraient se dépêcher de le récupérer vite fait.
    En tout cas Abarth à misé sur le bon pilote.
    On va voir ce que Raphael Astier va faire en Corse au volant du Scorpion.
    Bien sûr le Lyon-Charbo sera moins favorable à l’italienne mais le jeune sait la mener, on l’a cu au Monte-Carlo, au Var et aux Cevennes.

  9. Dr no dit :

    Bien dommage qu’il ne soit pas en bagarre avec Raphaël ASTIER pour le Corse

  10. Fab dit :

    Il a pas amusé le terrain en effet. C’est du tout bon.

    Constatons toutefois que:
    1-Tanghe n’a pas été très loin, probablement en surrégime pour claquer des temps sur ce genre de spéciales très piégeuses pour une grosse allemande.
    2-Rouillard, qui n’est pas un perdreau de l’année, a été au bout mais prudemment, sans réellement briller. (avait il le choix?)

    Conclusion:Cette Abarth 124, avec ses 300kgs de moins et une puissance plus « raisonnable » à passer au sol, était sans doute la mieux armée pour ce type d’épreuve, A CONDITION d’être bien emmenée!

    Sur le parcours rapide et souvent large du charbo, ça risque de ne pas être la même, notamment si c’est sec. Mais on ne le saura jamais puisqu’il rejoint le peloton des R5. 🙂

    En tout cas, BRAVO l’artiste!

    • Fab dit :

      Ah non pardon, il est en R5 en Corse mais au Charbo avec l’Abarth. Donc on verra ce qu’il en est.

      • Bea dit :

        l’allemande n’était peut-être pas à son avantage mais de là à être reléguée plus de 3mn derrière… -si l’Abarth n’avait pas eu des soucis mécaniques vendredi et 10s de pénalité pour pointage en retard-
        En plus je ne pense pas que Rouillard soit du genre à se laisser distancer sans rien faire.
        N’oublions pas non plus que l’Abarth est toujours en cours de développement alors que la Porsche est au point et menée par un pilote chevronné depuis des décennies.
        Alors ce qu’à fait Nicolas Ciamin ce w-end est remarquable, mais les connaisseurs le savent depuis longtemps, c’est le meilleur espoir français à l’heure actuelle.
        Il s’adapte à toutes les voitures, les terrains, il a un pilotage très propre et sors peu.
        Il a tout ce qu’il faut pour réussir si le budget suis.

    • Joebarf16 dit :

      Rhâââ une propulsion avec des Watts et bien conduite, le rêve de tout spectateur au bord des routes de rallye j’vous l’dis !
      Tien si j’étais président je ponderais un règlement qui dirait qu’il est interdit de donner le départ d’une épreuve de sport mécanique s’il n’y a pas au moins 10% de propulsions avec un rapport poids puissance inférieur à 10 kg/cv, ne soyons pas trop dur quand même…
      Je n’ai rien contre les Clio, 208 etc, mais quand on en voit passer trente ou quarante…
      En tous cas au Charbo j’y serai, une des spéciales traverse mon village alors aucune excuse.
      Cela dit, ce type de véhicule va bien à condition d’être bien emmenée comme vous dites.

      • Kivala dit :

        Aaahhh, les « propulsions » !!! Heureusement il y a les rallyes historiques (les vrais, ceux où on va aussi vite que possible)…

      • Joebarf16 dit :

        A part le WRC et le Charbo qui passe au bout de ma rue, je ne me déplace que pour le VHC, même si, là aussi, la grosse escalade sévit, mais une Ford RS 2000 ou une Opel Kadet, quoi que l’on fasse, ne feront jamais une ventouse style R2 ou R3.

  11. S.L dit :

    Je pense que c’est un bon plan pour se faire remarquer.
    Une auto différente (et sympathique)
    des épreuves bien choisies
    Et ……….des performances.
    Mieux vaut être sur le podium en Gt que nième en R.

  12. Pascal dit :

    Très impressionnant à voir passé.que du bonheur sur le bord de la route.bravo.