Ciamin en apprentissage avant le Dmack



Après un premier disputé sur asphalte début mars, Nicolas Ciamin a effectué ses premiers tours de roue sur la terre à l'occasion du rallye Terre des Causses.

A bord de sa Ford Fiesta R2, le jeune pilote français a emmagasiné de l’expérience en préparation de sa saison en Dmack Trophy. La semaine prochaine, il sera au départ du rallye Lyon-Charbonnières, toujours avec cette monture.

Nicolas, tu as choisi de rouler en rallye cette saison, pourquoi ce choix ?

J’ai toujours été plus attiré par le rallye que par le circuit. Depuis toujours, mon père m’emmène voir le Monte-Carlo, ça m’a marqué. On va aussi au grand prix de Monaco mais j’ai toujours eu une préférence pour le rallye. Maintenant que j’ai le permis et 18 ans, je ne perds pas de temps pour me mettre au rallye. J’ai passé 2 superbes saisons en circuit mais je ne regrette pas le changement de discipline !

Tu as roulé en Corse avec Thibault De La Haye avec la Ford Fiesta R2, comment s’est déroulé ce premier rallye de ton programme 2016 ?

C’était mon tout premier rallye, il n’y avait aucun objectif de résultat, le seul but était de terminer. Les spéciales étaient un peu courtes mais magnifiques. Les conditions étaient très changeantes (sec, pluie, nuit…) mais ça s’est bien passé. Je suis très content des notes, l’entente avec Thibault fut parfaite. Nous terminons 16ème au scratch et 2ème en R2.

Ce week-end, tu étais au rallye terre des Causses, quelles sont tes impressions après les dix spéciales sur terre ?

Pour mon premier rallye terre, encore une fois l’objectif était d’être à l’arrivée. Nous avions effectué 2 jours d’essais pour préparer ce rallye. Je ne pensais pas que les spéciales seraient aussi rapides ! Avec 1 seul passage de reconnaissance, il faut prendre des bonnes notes. Comme au rallye du Pays Ajaccien, j’en suis vraiment content, malheureusement un frein noté trop tard lors du passage de recos nous cause une petite sortie qui occasionne une crevaison le dimanche matin. Heureusement, l’auto était intacte et nous avons pu repartir et terminer le rallye. Contrairement à l’asphalte, rouler sur la terre ne m’est pas nature, il faut que je fasse des kilomètres. En tout cas j’aime cette surface, le grip est impressionnant ! Et avec la Fiesta je prends plus de plaisir sur terre que sur asphalte.

Comment se passe ta collaboration avec le copilote expérimenté Thibault De La Haye ?

Depuis le début ça se passe très bien, l’entente est parfaite. Il est très bon dans son rôle, il ne laisse rien au hasard. C’est un vrai plus de l’avoir avec moi car il a beaucoup d’expérience, notamment de l’international, malgré qu’il soit encore jeune. Ce n’est pas seulement mon copilote, c’est un ami.

Quel est la suite de ton programme ?

Le programme principal est le Dmack Trophy, soit 5 manches de WRC (Portugal, Pologne, Finlande, Allemagne et Espagne) je participerai également au Tour de Corse et au Wales.

Il y aura quelques manches de championnat de France (Charbo, Diois, Mont-Blanc et Var) ainsi qu’une manche de l’ERC en Estonie.

Ce qui fait un total de 14 rallyes cette saison dont 7 en WRC, c’est vraiment une chance de pouvoir faire de telles épreuves et cela va me permettre de prendre un maximum d’expérience

Quelles sont les personnes et partenaires qui te suivent cette saison ?

Ils sont nombreux ! BR-Performance, Turn One via Oreca-Store, Individual Race, Ivalto Pirelli, Amato Design sont les plus importants. Il y en a d’autres, sans eux je ne pourrais me permettre de faire un tel programme !

Il y a évidemment mes parents, LTB Motor, Nicolas Bernardi, nos préparateurs physiques Saief et Jérome…

Encore une fois je tiens à les remercier tous !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *