Ciamin : « Le meilleur résultat que l’on pouvait espérer »



Pour lancer sa saison en WRC-3 au Monte-Carlo, Nicolas Ciamin a opté pour la sagesse, amenant sereinement sa Citroën C3 R5 à la deuxième place en évitant les embûches tout en se montrant performant.

Très régulier pendant les quatre jours de course, pilote niçois a été moins flamboyant cette année que l’an passé mais le résultat est finalement bien plus convaincant.

Dans cet interview, Nicolas revient avec nous sur cette épreuve mais évoque également la suite de sa saison avec sa préparation pour le rallye du Portugal, mais également des essais sur circuit.

Quel est le bilan de ton week-end ?

« C’est un bon résultat. C’est le meilleur résultat que l’on pouvait espérer, on ne pouvait pas se battre avec Eric (Camilli) et Ostberg était aussi très rapide.

C’est une course assez frustrante car j’avais comme objectif de faire une course sans erreur, donc je n’ai jamais attaqué à 100% finalement. Il fallait ramener à tout prix la voiture et ce n’était pas simple de rouler avec ça en tête, ce n’était pas forcément très agréable parfois. »

As-tu rencontré quelques problèmes ?

« Déjà, nous n’avons pas forcément fait les meilleurs choix de pneus. J’avais une stratégie assez safe et ce n’était pas forcément optimal à certains endroits comme dimanche matin avec 2 softs et 2 super-soft. Les pneus étaient bien morts à la fin mais pas au niveau de ceux de Loeb quand même !

Vendredi matin dans la première spéciale, j’ai eu un souci de calibration de la pédale d’accélérateur et ce n’était pas évident de rouler comme ça, mais heureusement, on a réparé sur la liaison.

Dans la troisième du vendredi, on rattrape Stéphane Sarrazin qui venait de crever. Au bout de 500m, je le touche volontairement légèrement pour lui signaler que nous sommes là, mais ça n’a pas suffit. Après l’avoir longtemps suivi et pris plein de projections dans le pare-chocs dont des feuilles, la température d’eau est montée à plus de 120°C et j’ai dû rouler à l’arrêt complet pendant quatre kilomètres. A l’arrivée, Stéphane m’a dit qu’il n’avait rien senti et je le crois.

Sinon, j’ai crevé également dans la première du vendredi après-midi mais sans changement de roue. »

Qu’as-tu pensé de la C3 ?

« On a fait des essais dans des conditions assez « pourries » entre verglas et glace. Malheureusement, on a pas eu trop de glace sur le rallye mais j’étais très bien dans ces conditions. Sur l’humide/sec du dimanche, c’était plus compliqué. On a encore du travail pour que je m’habitude davantage à la voiture mais c’est très prometteur. Rien qu’avec quelques clics de différence le dimanche, j’ai trouvé une belle évolution. Maintenant, j’ai hâte d’essayer la voiture sur terre car on ne m’en dit que du bien. »

Vas-tu rouler avant le Portugal ?

« On a parlé de moi au Touquet mais il y a plus de chances que je n’y sois pas, mais ce n’est pas complètement impossible.

Pour préparer le Portugal, on va rouler sur une manche du championnat du Portugal au Rali de Mortágua du 17 au 19 Avril. On aura également quelques séances d’essais pour découvrir la voiture et le Monday Test avant le Portugal.

En plus du rallye, je vais encore rouler en JS Cup Ligier avec quatre ou cinq manches au programme en fonction de mon emploi du temps rallye. Ce sont des courses d’endurance à 2 ou 3 pilotes sur des circuits comme Le Mans, Spa et bien d’autres. Cela permet de rouler, de garder le rythme, et cela ne me coûte quasiment rien.

Je me dis que si je n’arrive à vivre du rallye, peut-être que je pourrais y arriver en circuit où c’est finalement plus simple. »

Et aujourd’hui d’ailleurs, j’entends des moteurs derrière toi. Où est-tu ?

« Je suis au circuit du Barcelone ! J’ai été invité par Ligier pour faire un tour avec la Ligier JSP320, un proto LMP3, et j’ai hâte que ce soit mon tour. C’est une voiture de 950 kg pour une puissance de 460 cv, je n’ai jamais roulé avec une auto aussi puissante ! Peut-être que je pourrais rouler avec sur 2-3 manches, à voir, mais le circuit me plaît beaucoup aussi. »

Ton agenda est décidément bien chargé en ce début de saison.

« En effet, et j’ai appris hier que je vais rouler aux Boucles de Bastogne en remplacement de Craig Breen, absent suite à sa participation au prochain rallye de Suède. Je vais donc rouler avec la BMW M3 qui était prévue pour lui, ce sera une totale découverte pour moi et on ira pour se faire plaisir.

C’est Alain Georges de DG Sport qui m’a informé et c’est probablement Nicolas Gilsoul qui a eu cette idée. On s’est parlé dimanche après l’arrivée, peut-être que cela a joué (rires). »




S’abonner
Notifier de
guest
11 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Fab
Fab
11 mois il y a

Vu en live. Sarrazin redémarre sous son nez. Les mecs sont tellement sous adrénaline, après un changement de pneus très très rapide, qu’ils n’ont même pas idée de regarder si un mec arrive.

Bitonio
Bitonio
11 mois il y a

Jeannot ragnotti , à un beau passé en circuit aussi !!! Tout ceci est positif à la carrière de Nicolas