Ciesla : « Une saison digne du championnat du monde »



Trois mois et demi après la fin du rallye du Mexique, le WRC vient de reprendre vie ce jeudi grâce à l’annonce du calendrier de fin de saison.

Grâce à des échanges soutenus et surtout très inhabituels à ce stade de la saison entre les officiels et les organisateurs, la FIA a pu officialiser l’organisation de cinq épreuves sur cette deuxième partie de championnat. Comme en 1995, cette saison 2020 devrait donc comporter huit épreuves.

Pour Olivier Ciesla, directeur sportif de WRC Promoter, cette journée marque clairement un nouveau départ pour cette saison si étrange. 

« L’annonce du redémarrage d’aujourd’hui envoie un signal clair que le WRC 2020 est de retour aux affaires. Le Promoteur WRC a travaillé sans relâche avec la FIA, nos concurrents, équipes et rallyes potentiels, dans des circonstances exceptionnelles, pour réviser le calendrier. L’actualité d’aujourd’hui permet au WRC de redémarrer à un moment opportun et d’assurer une saison digne du statut de champion du monde. Les fans manifestent une grande passion pour le WRC en Estonie et en Italie. Les attentes là-bas, et dans le sport en général, se développeront rapidement à partir de maintenant avant le redémarrage du championnat de septembre. »

De son côté, Yves Matton, directeur rallye à la FIA, se réjouit d’avoir pu finaliser un tel calendrier, comportant notamment le rallye d’Estonie, nouvelle épreuve dans l’histoire du championnat du monde.

« Je suis heureux d’annoncer le calendrier de redémarrage du WRC 2020 après quelques mois de discussions qui ont nécessité une grande flexibilité de la part de toutes les parties prenantes en des temps sans précédent. À la lumière de ce calendrier révisé, je suis convaincu que nous organiserons au moins huit événements cette année et cela grâce au grand engagement et au travail des organisateurs. En tant que nouvelle épreuve proposée, le Rallye d’Estonie rouvrira la saison en septembre et je sais que l’Union estonienne d’Autosport et l’équipe organisatrice mettent tout en œuvre pour organiser un événement aux normes du championnat du monde sur une base déjà solide. De plus, un gros travail a été fait avec ACI et les organisateurs du Rallye de Sardaigne pour reprogrammer l’événement et je suis heureux qu’ils aient pu trouver un créneau fonctionnel fin octobre pour cette rencontre tant attendue.

Les préparatifs de ces épreuves battent maintenant leur plein tout en accordant la plus grande attention aux principales recommandations de planification pour les rassemblements de masse dans le contexte actuel de Covid-19. Nous sommes naturellement vraiment déçus de ne pas avoir pu trouver de solution viable sur le plan logistique pour reprogrammer le Rallye d’Argentine, en particulier compte tenu de tout le dur travail entrepris par Automóvil Club Argentino et chaque membre de l’organisation. »

Dans son communiqué du jour, le WRC précise également que deux épreuves représentent des options supplémentaires : Ypres en Belgique (2-4 octobre), mais en conflit de date avec la Turquie, mais aussi la Croatie (date à confirmer). 




S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
jmb17
jmb17
2 mois il y a

Ciel, la belle-mère !

Sylvain
Sylvain
2 mois il y a

Oui, le rallye bat son vide en Italie 😉 rallye du Casentino sans public (interdit aux spectateurs…).