Citroën veut poursuivre sa série victorieuse




Citroën veut poursuivre sa série victorieuse Mexique, Portugal, Jordanie… Les Citroën DS3 WRC se sont imposées sur la terre des trois dernières épreuves du Championnat...

llye-sport.fr/wp-content/uploads/2011/05/11-e1304503765773.jpg 390w, https://www.rallye-sport.fr/wp-content/uploads/2011/05/11-e1304503765773-230x123.jpg 230w" sizes="(max-width: 390px) 100vw, 390px" />Citroën veut poursuivre sa série victorieuse Mexique, Portugal, Jordanie… Les Citroën DS3 WRC se sont imposées sur la terre des trois dernières épreuves du Championnat du Monde. A l’occasion du Rallye de Sardaigne, cinquième round d’une saison très disputée, les équipages du Citroën Total World Rally Team auront pour objectif de poursuivre la série victorieuse. Sébastien Loeb et Daniel Elena, leaders du Championnat ‘Pilotes’, et Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, vainqueurs des deux derniers rallyes, ne manquent pas d’atouts dans leur jeu !
Absent du calendrier 2010, le Rallye d’Italie revient cette saison avec quelques nouveautés. Toujours basé à Olbia, sur la côte nord-est sarde, le parc d’assistance prend ses quartiers dans un nouveau terminal portuaire, qui n’a pas encore été inauguré, situé sur le port d’Isola Bianca. Le parcours subit également quelques évolutions avec l’ajout de spéciales tracées autour d’Oristano. Ce nouvel itinéraire s’accompagne d’une assistance déplacée à Siamanna – dans le centre de l’île – lors de la première journée de course.

Alors que le championnat entre dans son deuxième tiers, les quatre premiers équipages se tiennent en seulement huit points. Vainqueurs au Mexique et par deux fois sur le podium au Portugal et en Jordanie, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont pris la tête de la course au titre au Moyen-Orient. Une position connue des septuples Champions du Monde, qui les oblige à ouvrir la route lors de la journée de vendredi, longue de 131,06 kilomètres chronométrés.

« Quand on est bien placé au championnat, on est mal placé au départ du rallye suivant », rappelle Sébastien Loeb. « Être en tête n’est certainement pas la position la plus favorable. Nous ne serons pas forcément maîtres de notre destin car les autres équipages connaitront nos temps et pourront se positionner en conséquence… »

Déjà vainqueur à trois reprises en Sardaigne, Sébastien Loeb connaît bien les exigences de ce terrain : « C’est une épreuve qui réclame une grosse concentration avec un tracé très technique. Il est nécessaire d’être précis dans les notes et le pilotage. Nous verrons quand et comment la course se décantera mais il faudra être dans le bon wagon pour pouvoir défendre nos chances jusqu’au bout. »

En partant en troisième position le premier jour, Sébastien Ogier sera au milieu des prétendants à la victoire : « Il y aura mieux loti et moins bien que nous… La position de départ du vendredi demeure un paramètre important sur la terre mais un rallye dure trois jours. Nous sommes au moins cinq à viser la victoire. Et cette victoire se joue parfois sur un détail ou pour quelques dixièmes de seconde… »

« Le Championnat du Monde est long et il n’est pas encore temps de calculer », insiste Sébastien Ogier. « Notre objectif est de gagner, même si une victoire pourrait nous obliger à ouvrir la route lors du prochain rallye. La saison s’annonce très disputée et chaque point est important. »

Après une cérémonie de départ organisée jeudi 5 mai à Molo Brin, le Rallye d’Italie débutera vendredi matin. Au terme d’un parcours long de 18 épreuves spéciales pour 339,7 kilomètres chronométrés, l’arrivée sera jugée dimanche, en début d’après-midi, à Olbia.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *