Imbattable Kopecky (Barum Rally)



Tout en maîtrise ce week-end, comme à son habitude, Jan Kopecky a encore une fois réalisé un Barum remarquable, remportant ainsi une affolante neuvième victoire sur ce terrain. 

Après les problèmes de Gryazin puis Lukyanuk, la deuxième place s’est jouée entre le britannique Ingram et le tchèque Mares. Et c’est finalement le second nommé qui s’impose pour seulement trois dixièmes, signant son meilleur résultat en ERC ! Il remporte du même coup le championnat ERC1 Junior face à son adversaire et une dotation de 100 000€.

Battu de très peu pour cette deuxième place et ce titre, Ingram réalise néanmoins une excellente opération au championnat, profitant des déboires de Lukyanuk et Habaj pour recoller au duo de tête.

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi pensait bien l’avoir emporté, mais c’était sans compter sur une modification de son temps forfaitaire dans l’ES15 après avoir connu des problèmes moteur avant un drapeau rouge. Rétrogradé à la quatrième place, le français offre du même coup le titre à l’espagnol Llarena, vainqueur au Barum.

Jean-Baptiste Franceschi signe ainsi sa deuxième victoire en ERC3 Junior cette saison avec la Ford Fiesta R2T. Avec sa Clio R3T, Florian Bernardi se classe à la sixième place, tout juste devant Yohan Rossel.


16 au 18 Août 2019 – Barum Rally

Scratchs : Kopecky (6) – Lukyanuk (4) – Gryazin (3) – Ingram (2)
Leaders : ES1-ES2 : Kopecky / ES3- Gryazin / ES4-ES5 : Lukyanuk / ES6-ES15 (Fin) : Kopecky

Classement Final (provisoire)

Pos.PiloteVoitureChrono
1KopeckySkoda Fabia R5 Evo 
3MaresSkoda Fabia R5+1:31.5
2IngramSkoda Fabia R5+1:31.8
4KostkaSkoda Fabia R5 Evo+1:51.1
5GriebelSkoda Fabia R5+2:49.7
6WagnerSkoda Fabia R5 Evo+3:07.9
7TarabusSkoda Fabia R5+3:15.4

ES13-ES14 : Derrière un intouchable Kopecky, la deuxième place est toujours aussi disputée entre Ingram et Mares, désormais séparés par six dixièmes à une spéciale de l’arrivée !

Pour le reste du top 8, tout semble désormais jouée avec notamment Kostka 4e et Griebel 5e.

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi résiste face aux assauts d’Efren Llarena et conserve seulement 4s de marge avant l’ultime spéciale !

ES12 : En cette fin de matinée, Jan Kopecky conforte sa position de leader alors que la deuxième place est toujours aussi indécise entre Chris Ingram et Filip Mares.

Vexé de ne pas avoir eu de correction de chrono dans l’ES11 (suite à son ralentissement au niveau de la sortie de Gryazin), Mares s’est bien repris pour revenir à seulement 1s3 d’Ingram.

Dans le reste du top 5, Tomas Kostka et Marijan Griebel sont idéalement placés.

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi conserve les commandes malgré un problème de freins en fin de spéciale. Derrière lui, seul l’espagnol Efren Llarena semble être en mesure de lui contester la victoire. 

ES10-ES11 : La journée démarre fort au Barum avec les abandons successifs de Nikolay Gryazin (sortie), Vaclav Pech (mécanique), ainsi que de Lukasz Habaj, refusé au départ ce matin à cause d’une voiture trop endommagée suite à une sortie hier.

Loin de ses problèmes, Jan Kopecky écrase toujours cette course, plus d’une minute devant Chris Ingram qui semble désormais avoir fait la différence sur Filip Mares. Ralenti par la grosse sortie de Gryazin (équipage OK), Tomas Kostka devrait réintégrer le top 5 après l’application d’un temps forfaitaire.

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi signe un nouveau meilleur temps et s’empare de la tête de course, 4s2 devant l’espagnol Llarena. Auteur d’une entame timide ce matin, Florian Bernardi est au sixième rang, suivi de Yohan Rossel.

Jour 2

ES9 : Clairement menacé par Gryazin et Lukyanuk aujourd’hui, Jan Kopecky a su user de son expérience alors que ses deux rivaux ont souffert de crevaisons.

Au soir de cette première étape, le pilote Skoda officiel dispose déjà d’un énorme avantage de près d’une minute sur Chris Ingram. Le pilote britannique est talonné par Filip Mares à 3s8 et Vaclav Pech à 6s3.

Dans le top 10 provisoire ce soir, on retrouve pas moins de 9 Skoda Fabia, dont 2 Evo. Au neuvième rang, Habaj est un miraculé après avoir tapé un arbre côté droit.

En ERC3, Florian Bernardi signe un deuxième scratch consécutif et termine au 6e rang ce soir, une place devant Yohan Rossel. De son côté, Jean-Baptiste Franceschi a brillé et reste en lutte pour la victoire face à Efren Llarena ce soir.

ES8 : Seul homme capable de faire douter Kopecky jusque là, Alexey Lukyanuk crève dans l’ES8 et perd une minute et demie. Le pilote Skoda officiel se retrouve désormais avec une avance de plus de cinquante secondes.

Derrière Kopecky, Mares est désormais le plus rapide, suivi d’Ingram à seulement 1s2 et Pech à 4s1 ! Redescendu au septième rang à cause de sa crevaison, Lukyanuk doit même abandonner sur la liaison, sa C3 R5 étant endommagée à l’avant-gauche.

En ERC3, Florian Bernardi trouve le mode d’emploi et signe un premier scratch. Il remonte au 6e rang devant Yohan Rossel alors que Jean-Baptiste Franceschi est toujours en bagarre pour la victoire.

ES6-ES7 : A l’entame de cette deuxième boucle, Jan Kopecky prend le pouvoir face à un Alexey Lukyanuk, principalement concentré sur ses rivaux en ERC.

Après l’ES7, les deux hommes sont séparés en seulement 4s9 et tout reste possible pour le russe. Au troisième rang, Pech a pris l’avantage sur Ingram, redescendu à la cinquième place à la suite d’une crevaison dans l’ES7.

En lutte pour le titre, Habaj tape un arbre dans l’ES7 et endommage largement la carrosserie de sa Fabia mais reste dans le top 10 au scratch.

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi est en grande forme et remonte au deuxième rang maintenant, à 5s4 seulement de la tête occupée par l’espagnol Llarena. Yohan Rossel 7e, et Florian Benardi 9e, sont maintenant repoussés à plus de quarante secondes.

ES5 : Bien lancé dans une lutte face à Lukyanuk et Kopecky, Nikolay Gryazin crève dans l’ES5 et perd tout espoir de l’emporter ce week-end.

A l’arrivée, le pilote russe lâche deux minutes après avoir déclaré n’avoir rien touché. Devant, Lukyanuk conserve la tête pour seulement quatre dixièmes face à Jan Kopecky, auteur de son premier scratch du jour.

Derrière ces deux intouchables, Chris Ingram est le plus rapide des autres mais pour seulement 1s6 face à Pech et 5s5 sur Mares !

En ERC3, Jean-Baptiste Franceschi signe un premier scratch (ES5) et remonte au troisième rang provisoire à 12s6 de la tête de course. C’est plus mitigé pour Yohan Rossel 8e, et Florian Bernardi 9e.

ES4 : Ce matin, Jan Kopecky est clairement mis sous pression par le duo Lukyanuk/Gryazin, tour à tour leader aujourd’hui. Après le show Gryazin dans l’ES3, Lukyanuk est intouchable dans cette spéciale mais le trio de tête n’arrive toujours pas à se départager. Avant le dernier chrono de la boucle, les hommes de tête sont ainsi regroupés en seulement 3s7.

Derrière ce trio de feu, Chris Ingram est le meilleur des autres, notamment grâce à un excellent deuxième temps dans cette ES5. Il est talonné par un quatuor de tchèques composé de Mares, Pech, Kotska et Cerny.

Du côté de l’ERC3, cette spéciale est neutralisée alors que Florian Bernardi écope d’une pénalité de 10s pour un départ anticipé.

ES2-ES3 : Après un scratch de Lukyanuk dans l’ES2, Gryazin fait fort dans l’ES3 et s’empare du même coup de la tête du rallye ! 

Clairement en retrait dans l’ES3 (+8.9), Jan Kopecky glisse au troisième rang provisoire mais les trois hommes de tête sont regroupés en seulement quatre secondes ! A noter que dans cette ES3, Lukyanuk s’est plaint du comportement de sa C3 R5 sur les parties bosselées.

Derrière, le gouffre se creuse avec des pilotes déjà repoussés à plus de vingt secondes. Dans ce second groupe, on retrouve sept pilotes regroupés en seulement sept secondes.

En ERC3 et avec trois français engagés, les 208 R2 de Llarena et Furuseth dominent pour l’instant. Néophytes sur ce terrain, contrairement à de nombreux adversaires, les pilotes tricolores sont dans le top 10 avec Franceschi 6e, Rossel 8e et Bernardi 9e.

Jour 1

A l’issue de la traditionnelle spéciale d’ouverture dans les rues de Zlín, Jan Kopecky pointe en tête de ce Barum Rally, suivi de ses deux principaux outsiders au départ : Nikolay Gryazin et Alexey Lukyanuk.

Derrière ce trio regroupé en quatre secondes, les écarts sont assez impressionnants sur seulement neuf kilomètres. On retrouve notamment cinq pilotes tchèques de la cinquième à la neuvième place. En lice pour le titre de champion ERC, Lukasz Habaj pointe au dixième rang.

En ERC3, les français ont bien démarré dans l’ensemble avec Rossel 4e et Franceschi 8e, alors que Florian Bernardi s’est loupé dans une chicane et se classe au 16e rang provisoire à 17s de la tête.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    elle s’arrête quand cette 15..??… 🙂
    que dire.. bin, tant mieux pour Llarena qui a quand-même encore fait un gros rallye, vraiment dommage pour Franceschi qui a fait une superbe course et donc podium « de consolation » pour Furuseth…

  2. roland59 dit :

    décidemment, cette 15 ne pouvait se faire… bien dommage pour l’ERC3 car, sur 25 kils, tout était encore possible pour les victoire et podium…
    néanmoins, beau succès de Franchesci , bel accessit pour Llarena et superbe récompense pour Cais…
    je note aussi les quelques belles perfs de Semerad…

    • Pierre12 dit :

      Et Gryasin qui se met à faire des Meekeries…

      • roland59 dit :

        oui, mais ce n’est pas vraiment nouveau…
        s’il les corrige dans et avec le temps, ce qui n’est pas forcément aussi facile que souhaitable, il devrait avoir un bel avenir… charge à lui de faire.

  3. roland59 dit :

    encore 1 pour Jan… bravo
    très belle bagarre des Mares/Ingram qui devrait permettre à Chris de passer devant au chpt pour 1 pt.
    neutralisation en cours… donc un peu d’attente pour Franchesci et les suivants…
    attention à Cais qui semble vouloir tout donner…

  4. olive dit :

    franchesci un tout bon francais qui merite lui aussi d’avoir mieux

  5. roland59 dit :

    Jan semble aller doucement vers un nième succès, reste à compléter la boite… et dans quel ordre..
    toujours bien belle bagarre en ERC3, ou rien n’est encore joué, si ce n’est pour Torn qui subit une crevaison qui le sort de la lutte… et super rallye de Cais…

  6. roland59 dit :

    abandon de Lukyanuk et Habaj en difficulté… la bonne affaire (provisoire) est quand même pour Ingram…
    dommage pour Gryazin, il allait encore vraiment bien…
    et bien belle bagarre en ERC 3…

    • POFPAF dit :

      CHRIS INGRAM DOMMAGE QUI A EU SA CREVAISON AUSSI ? LUI EST MARES PLUS POUR LE JUNIOR OUPS 100 000 EUROS BON POUR LA SUITE

  7. Buz dit :

    Vraiment très intéressant a suivre ce Barum. De la bataille a tout les niveaux. Je doute que Lukyanuk puisse résister à Kopecky. Il va falloir qu il songe au championnat, même si c est difficile de laisser une possible victoire. Le russe devrait se servir de ses nombreuses expériences en matière de sorties de routes. Dommage pour Gryazin il était dans le même rythme qu en Finlande. La troisième place est très disputée avec du monde. L après midi va etre chaude.