Volkswagen écrase tout en WRC-2 (Suède)



Après un Monte-Carlo très réduit avec seulement six voitures à l’arrivée, le WRC-2 a pris son envol en Suède avec un gros plateau d’une petite vingtaine de voitures.

Troisième au Monte-Carlo, Ole Christian Veiby a clairement été l’homme fort de ce rendez-vous, imprimant rapidement sa domination face à son coéquipier suédois Kristoffersson et les finlandais Lindholm/Huttunen.

En tête de vendredi matin jusqu’à l’arrivée, Veiby a tout de même dû se méfier d’Huttunen, revenu à seulement quinze secondes avant de sortir de la route dans l’avant-dernier chrono.

Derrière Veiby, la deuxième place a été arrachée par Emil Lindholm devant Kristoffersson, les trois hommes formant un impressionnant triplé Volkswagen. Derrière ce trio, on retrouve deux pointures internationales : Emil Bergkvist, champion JWRC 2018, et Nikolay Gryazin, champion ERC U28 2018.

Vainqueur surprise l’an passé, le japonais Takamoto Katsuta est passé à côté de son week-end (1 seul top 3), terminant finalement par une sortie de route dans la Power Stage alors qu’il était huitième du WRC-2.

=> Classement WRC-2 en Suède

Classement Championnat WRC-2

  Drapeau-MCDrapeau-SWEDrapeau-MEXDrapeau-FRADrapeau-ARGDrapeau-PORDrapeau-SARDrapeau-FINDrapeau-ALLDrapeau-GBRDrapeau-ESPDrapeau-AUSTOTAL
1Ole Christian Veiby1525            40
2Yoann Bonato25            25
3Adrien Fourmaux18            18
4Emil Lindholm18            18
5Johan Kristoffersson 15            15
6Rhys Yates121            13
7Emil Bergkvist 12            12
8Nicolas Ciamin10            10
9Nikolay Gryazin 10            10
10Manuel Villa8            8
11Eyvind Brynildsen 8            8
12Henning Solberg 6            6
13Patrick Flodin 4            4
14Mattias Monelius 2            2




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. roland59 dit :

    clairement, après le « faux » départ des Rovanperä/Pietarinen, la route fut (trop rapidement) un peu plus dégagée… néanmoins leurs pilotes ont bien travaillé et un très bon Huttunen fut le seul à pouvoir rivaliser en se montrant menaçant jusqu’à la 18ième… quand Mads n’a pas su le faire…

  2. LEVIN dit :

    Bonato a réussi à amener la toute nouvelle C3R5 sur la plus haute marche du podium en championnat de France , il l’amène encore sur la plus haute marche au rallye Monte Carlo ,reconnu des plus difficiles en championnat du monde … Comment se fait-il que Citroen ne soit pas plus reconnaissant de sa fidélité et de ses performances ???
    Un petit effort Mr Budar,….

  3. chrispatagonie3 dit :

    Après le WRC3 l’année dernière, Yoann remporte le WRC2. Quel dommage de ne pas le voir sur un programme complet en WRC2 pour jouer avec les cadors de la catégorie. Ou du moins 6 ou 7 manches. Pour un pilote qui a appris à conduire sur la neige et la glace des 2 Alpes, il est étonnat de ne l’avoir jamais vu engagé au rallye de Suède. Ce terrain lui irait à merveille, même si ce n’est que mon avis. Avec Mads Ostsberg en WRC2 Pro et Yo en WRC2, Citroën serait bien armé face aux autres équipes. En 2016 et 2017, alors qu’il n’était pas champion de France et qui revenait grâce à CHL au plus haut niveau, il bénéficiait d’un programme de dingue ( championnat de France + 6 manches en mondial ). Deux titres de champion de France plus tard, il n’a de prévu cette année que 3 courses en Mondial ( Monte-Carlo Corse et Allemagne ) + normalement de nouveau le CFR. Allez M Budar, un petit effort, soit vous lui rajoutez quelques manches en WRC2, soit confiez lui une WRC pour l’Allemagne ou la Corse. Noël est déjà passé mais j’y crois encore…..Que sa fidélité envers la marque soit récompensée à sa juste valeur.

  4. Kaizer Sauzée dit :

    La France tient là 2 pépites à suivre et à soutenir pour arriver au plus haut niveau. La série des champions français n’est pas encore terminée et l’avenir semble s’éclaircir.

  5. Max25 dit :

    J ai du mal à comprendre l interais du wrc2 pro

  6. jh74 dit :

    Bravo à Yoann il mériterai vraiment une place en WRC Citroen devrait y penser ils doivent bien avoir 1 ou 2 millions avec les bénefs qu’ils font

    • Luccio dit :

      D’accord,mais ils ont une logique comptable qui nous échappe. Combien de services compétition se battent avec les services financiers et marketing pour obtenir un budget conséquent ? Si Bonato ne peut pas aller en wrc, au moins qu’on lui fasse faire le championnat wrc2. Il a l’étoffe pour remplacer Lefebvre

      • paddy06v dit :

        Lefebvre n’a que 26ans et doit encore (ou finir de) murir avant de bien concrétiser complètement. Il est surtout rapide mais s’expose souvent à des soucis….
        Ciamin fait un peu la même chose avec souvent des soucis comme les crevaisons qu’il faut savoir éviter. Bonato lui fait le boulot