La victoire pour Carminati, le show pour Bernardi



Invaincu depuis le début de saison, Florian Bernardi n’a pu réaliser le coup du chapeau dans le Rouergue, battu par Boris Carminati.

En début de course, les deux hommes s’échangent les scratchs et la première place, survolant le reste du plateau, rapidement relégué à plus de deux minutes. Au soir de la première étape, c’est bien Florian Bernardi qui pointe le capot de sa Clio en tête, dix petites secondes devant son rival Carminati.

Le lendemain matin, tout bascule avec la sortie du leader qui lâche plus de quatre minutes et tombe à la huitième place ! Suite à cette erreur du pilote vauclusien, Carminati reprend logiquement la tête aves plus de deux minutes d’avance sur Thibault Poizot et Olivier Delaporte.

Logiquement vexé après cette sortie, Florian Bernardi se lance alors dans une remontée spectaculaire, signant l’ensemble des scratchs pour terminer à une improbable deuxième place derrière Boris Carminati. La troisième place revient à Mathieu Walter alors que les abandons ont été nombreux en fin de course avec notamment une triple sortie de route dans l’ES11 pour Delaporte, Canzian et Aymard, toutes sans gravité.

Au championnat et alors que la première partie du championnat est terminée, Florian Bernardi reste un très large devant Boris Carminati.

Classement championnat

Pos.PiloteTouquetLyon-Charbo.RouergueTOTAL
1Florian Bernardi30302383
2Boris Carminati0212849
3Mathieu Walter10101636
4Thibaut Poizot1615435
5Damien Tozlanian6121028
6Olivier Delaporte210 21
7Guillaume Jean120820
8José Javier Perez48 12
9David Nafria  1212
10William Pitot82 10
11Florent Joly6 6
12Jérôme Aymard24 6
13Pierre Lerosier  66
14Dominique Patenotte  22
15Alex Sabater10 1
16Yoann Lambert  11

Prochaine manche : Mont-Blanc Morzine (7 au 9 septembre)





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. dr no dit :

    Une entrée très remarquée cependant en ce qui concerne boris Carminati, pas si loin des temps du meilleur, avec pourtant, plusieurs années sabbatiques…