Lukyanuk lance parfaitement sa saison (Açores)



Annoncé comme le grandissime favori dans la conquête du titre continental, Alexey Lukyanuk a parfaitement lancé sa saison en s’imposant pour la première fois de sa carrière aux Açores.

Rapidement installé en tête de l’épreuve avec une avance culminant à plus de 45 secondes, le pilote russe n’a pas eu à forcer son talent pour décrocher un premier succès sur la scène européenne cette année. Le podium final est complété par les deux derniers vainqueurs en titre de l’épreuve, Ricardo Moura et Bruno Magalhaes.

Côté français, Laurent Pellier et Pierre-Louis Loubet ont été repoussés, trop vite, hors du top 30 suite à des passages par le rally2 le premier jour. Les deux pilotes tricolores terminent malgré tout dans le top 10 en U28. Dans cette catégorie, c’est Chris Ingram qui s’impose pour sa toute première apparition au volant de la Skoda Fabia R5. En U27, la victoire revient à Diogo Gago. 

Scratchs : Lukyanuk (5) – Botka (1) – Ahlin (2) – Moura (1) – Magalhaes (4) – Kreim (1)
Leaders : ES1 : Botka / ES2-ES15 : Lukyanuk

Classement Final (provisoire)

Pos.PiloteVoitureEcart
1LukyanukFord Fiesta R5 
2MouraSkoda Fabia R5+16.4
3MagalhaesSkoda Fabia R5+25.7
4IngramSkoda Fabia R5+1:24.2
5AhlinSkoda Fabia R5+2:33.1
31PellierPeugeot 208 T16 R5+45:34.0
… … 
34LoubetHyundai I20 R5+50:59.7

Jour 2

Après une matinée autoritaire marquée par deux scratchs, Alexey Lukyanuk a bien géré son avance dans l’après-midi pour porter son avance à 21s sur Ricardo Moura.

Derrière ce duo de tête, Bruno Magalhaes s’est bien repris dans l’après-midi, réalisant une belle différence dans la mythique spéciale de Sete Cidades en reprenant notamment 7s8 de Lukyanuk.

Pour ses premiers kilomètres en R5, Chris Ingram impressionne en occupant la quatrième place provisoire, position acquise notamment grâce à un deuxième temps dans le dernier chrono du jour. Dernier pilote sous la minute, Martin Koci reste très régulier mais manque certainement de vitesse pour viser le podium à la régulière.

Scratchs : Botka (1) – Lukyanuk (4) – Ahlin (1) – Moura (1) – Magalhaes (2)
Leaders : ES1 : Botka / ES2-ES9 : Lukyanuk

Classement Fin Jour 2 (provisoire)

Pos.PiloteVoitureEcart
1LukyanukFord Fiesta R5 
2MouraSkoda Fabia R5+21.8
3MagalhaesSkoda Fabia R5+32.4
4IngramSkoda Fabia R5+44.1
5KociSkoda Fabia R5+56.0
6AhlinSkoda Fabia R5+1:37.9
7SousaCitroën DS3 R5+1:54.9
8LarsenFord Fiesta R5+2:26.3

Jour 1

Cette courte première journée, composée de seulement 23 km n’a logiquement pas fait de grosse différence. Sans surprise, Alexey Lukyanuk est en tête au soir de cette étape, talonné par Ricardo Moura à seulement deux secondes et Martin Koci à trois !

Battu de peu dans la super-spéciale (ES1) par David Botka, le pilote russe a ensuite signé le scratch dans la spéciale suivante malgré un passage dans un champ. Dans le dernier chrono du jour, le suédois Fredrik Ahlin a imposé son Skoda pour revenir sur le peloton de tête.

Pour ses débuts en R5, Chris Ingram est un encourageant sixième alors que Pierre-Louis Loubet a eu moins de chance pour ses premiers tours de roue en ERC. Dix-septième dans l’ES1, le français a renoncé dès la spéciale suivante au volant de sa Hyundai.

Pour l’autre tricolore, Laurent Pellier, les débuts étaient meilleurs avec une 12e place provisoire après l’ES2 avant d’abandonner sur un problème mécanique dans l’ultime chrono du jour.

Scratchs : Botka (1) – Lukyanuk (1) – Ahlin (1)
Leaders : ES1 : Botka, ES2/ES3 : Lukyanuk

Classement Fin Jour 1 (provisoire)

Pos.PiloteVoitureEcart
1LukyanukFord Fiesta R5 
2MouraSkoda Fabia R5+2.7
3KociSkoda Fabia R5+3.8
4MagalhaesSkoda Fabia R5+13.2
5SousaCitroën DS3 R5+14.6
6IngramSkoda Fabia R5+15.0
7AhlinSkoda Fabia R5+15.3
8GriebelPeugeot 208 T16+20.5
9LarsenFord Fiesta R5+22.5
10KreimSkoda Fabia R5+32.8




S’abonner
Notification pour
guest
25 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
FRANCK auge
FRANCK auge
4 années il y a

c’est quoi U28 ?

Kivala
Kivala
4 années il y a

…et Lukyanuk enfin raisonnable, solide, et donc récompensé. Enfin, presque raisonnable : il était tellement content de voir la victoire lui sourire qu’il a perdu 36 sec dans la dernière ES à faire des donuts pour fêter l’évènement…!!! Bah, il savait certainement ce qu’il faisait puisqu’il termine en tête. Ravi pour lui (et pour nous : plus longtemps on le voit, plus on se régale).