Alemany a déroulé (Pont l’Evêque)



Pas vraiment en réussite sur cette épreuve en 2018 et 2017, Sébastien Alemany a cette fois écrasé cette course, s’imposant après avoir signé l’ensemble des scratchs.

Derrière lui, Thomas Chauffray, le tenant du titre, termine deuxième malgré un problème mécanique dans l’ultime spéciale. La dernière marche du podium revient à Guillaume Leblut, vainqueur du groupe A. Quatrième, Ludovic Surin a brillé au volant d’une Peugeot 306, désormais bien trop rare en Coupe de France.

Dans le groupe F2000, Patrice Launay arrache la victoire pour trois secondes grâce à un dernier scratch.

Dans le groupe N, Quentin Blondel rafle la mise malgré une belle résistance d’Alexis Flambard.


Dimanche 1er décembre 2019 – Pont l’Evêque (Régional – Calvados)

Scratchs : Alemany (6)
Leaders : ES1-ES6 (Fin) : Alemany

Classement Final

En groupe N, les chronos de Flambard et Blondel sont en attente de correction

Pos.PiloteVoitureClasseEcart
1AlemanySkoda FabiaR5 
2ChauffrayRenault ClioR3+53.2
3LeblutMitsubishi Lancer Evo VIIIA8+1:00.9
4SurinPeugeot 306A7+1:18.8
5BauMitsubishi Lancer Evo VIIIA8+1:25.6
6BlondelMitsubishi Lancer Evo IXN4+1:25.9
7PrenveilleFord FiestaR5+1:26.6
8LaunayVolkswagen GolfF214+1:31.4
9SerayRenault Clio 3F214+1:35.6
10FlambardMitsubishi Lancer Evo IX N4+1:39.2

Classement complet

ES3-ES4 : Améliorant nettement le rythme sur cette boucle, Sébastien Alemany compte déjà plus de vingt secondes de marge avant les deux dernières spéciales.

Derrière lui, Guillaume Leblut et Thomas Chauffray sont esseulés. Au pied du podium, Ludovic Surin est un excellent quatrième avec sa Peugeot 306.

Dans le groupe N, le classement est en suspens avec des corrections de temps attendus pour Quentin Blondel et Alexis Flambard.

Auteur d’un énorme début de course en F2000, Stéphane Gardan a renoncé à cause d’un problème mécanique, la première place revenant désormais à Sylvain Seray, quatre dixièmes seulement devant Patrice Launay.

ES1-ES2 : 134 concurrents étaient au départ ce matin de Pont-l’Evêque pour ce seul rallye du week-end. Sans grande surprise, notamment après le forfait de Pustelnik et le changement de monture de Vaucel (Clio R3 finalement), Sébastien Alemany s’impose largement dans cette première boucle, devant Guillaume Leblut, leader du groupe A et Thomas Chauffray, le tenant du titre. A noter qu’une pluie fine est programmée pour toute cette journée.

Au quatrième rang scratch, Ludovic Surin a signé un départ canon au volant de sa Peugeot 306. Cinquième, Quentin Blondel est le plus rapide dans le groupe N, suivi de près par Alexis Flambard, son plus sérieux concurrent dans cette catégorie. De retour au volant d’une Saxo N2, Antoine Margely est tout proche du top 10 avec un excellent 8e temps dans l’ES2.

Dans le groupe F2000 enfin, Stéphane Gardan a été très performant ce matin avec son n°92, en partant une heure après les F214 des favoris Seray et Launay.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *