ES15-Première pour Mikkelsen




ES15 : Andreas Mikkelsen remporte logiquement son premier rallye IRC de sa carrière après un rallye maitrisé depuis hier matin.

En difficulté ce week-end, Juho Hänninen termine tout de même à une belle deuxième place et garde ses chances de titre en fin de saison, tout dépend de la décision de Skoda de l’envoyer ou non à Chypre.

Classement du championnat

lace et garde ses chances de titre en fin de saison, tout dépend de la décision de Skoda de l’envoyer ou non à Chypre.

A plus de deux minutes de Mikkelsen, Kopecky marque les points de la 5e place et reste la favori pour le titre en fin de saison.

Classement final (provisoire)

  1. Mikkelsen (Fabia S2000)
  2. Hänninen (Fabia S2000) +26s4
  3. Bouffier (207 S2000) +1min35s
  4. Breen (Fiesta S2000) +2min5s
  5. Kopecky (Fabia S2000) +2min11s
  6. Neuville (207 S2000) +3min10s
  7. Gardemeister (Fabia S2000) +3min11s
  8. Fisher (Fiesta S2000) +4min59s
  9. Arai (Impreza WRX) +8min17s
  10. Kahle (Fabia S2000) +9min36s

ES14 : Comme attendu, Thierry Neuville dépasse Toni Gardemeister pour le gain de la sixième place. Devant, aucun changement dans cette super-spéciale.

ES13 : Devant, pas de changements dans le top 7 avant les deux dernières super-spéciales à disputer ce soir. Après un gros problème de freins dans la spéciale précédente, Bryan Bouffier a pu réparer et devrait terminer à la troisième place.

Seul Thierry Neuville peut tenter de gagner une place en dépassant Gardemeister qui possède 3s4 d’avance.

Huitième derrière les voitures S2000, Nikara est sorti de la route sur sa Lancer Evo IX.

ES12 : Mikkelsen réagit tout de suite en signant un nouveau scratch et compte désormais 36s d’avance sur Hänninen. Bouffier connaît des problèmes de freins et lâche plus de 30s.

Breen et Kopecky pourraient ainsi profiter des problèmes du français dans la prochaine spéciale longue de 25 kilomètres.

ES11 : En bataille avec Kopecky pour la quatrième place, Craig Breen a des problèmes moteur sur sa Fiesta et voit le tchèque revenir à 14s9.

Devant, Andreas Mikkelsen assure dans ce chrono et lâche plus de 20s à Juho Hänninen qui revient ainsi à 28s du norvégien, alors qu’il reste tout de même quatre spéciales !

ES10 : Bien placé pour le championnat, Thierry Neuville effectue une nouvelle faute en tapant une pierre et en sortant dans un fossé.

Le jeune belge perd plus d’une minute et recule à la 8e place du classement, à plus de 40s de Jan Kopecky, idéalement placé dans la course au titre.

Auteur d’un rallye encourageant, Patrick Sandell part à la faute juste avant la ligne d’arrivée et doit abandonner sa belle 4e place.

ES9 : Pas en forme depuis le début du rallye, Juho Hänninen signe enfin un scratch qui lui permet de dépasser Bryan Bouffier pour 4s7 mais à 48s de la tête occupée par Andreas Mikkelsen.

ES8 : Spéciale annulée à cause de mauvaises conditions de route.

ES7 : Profitant de deux erreurs de Neuville dans ce chrono disputé dans des conditions compliquées (pluie et brouillard), Bryan Bouffier prend la deuxième place du classement à 50s7 de Mikkelsen, mais Hänninen rest revenu à seulement 1s du français.

Neuville passe ainsi quatrième derrière Hänninen avec Breen et Sandell qui sont tout proches.

ES6 : A une superbe quatrième place avant ce chrono, PG Andersson écope de 2min10s de pénalité pour un problème électrique sur sa Proton.

Devant, Mikkelsen s’envole encore un peu plus avec un nouveau scratch et 33s d’avance sur Neuville et 44s sur Bouffier. Troisième temps pour Juho Hänninen qui lui permet de revenir à 6s4 du français.

ES5 : Sortie de Wilks dans un fossé qui perd plus de six minutes, alors qu’il était en grosse lutte avec Mikkelsen pour la tête du rallye. Le norvégien a également eu un moment très chaud dans cette spéciale mais signe tout de même le scratch.

Il se retrouve ainsi en tête avec 28s d’avance sur Neuville et 33s sur Bouffier, deuxième dans cette spéciale.

Abandon également d’Allister McRae en bataille pour le top 10 (mécanique).

ES4 : Mikkelsen profite d’une petite faut de Wilks pour prendre la tête du rallye avec 3s4 d’avance sur l’anglais mais c’est Bryan Bouffier qui signe un étonnant scratch  qui lui permet de remonter à la 4e place du général (5 places gagnées en une seule spéciale).

Biens en vue depuis le départ, les jeunes Breen et Fisher reculent au classement.

Jan Kopecky confirme son très mauvais début de rallye avec une maigre 10e place.

ES3 : En bataille pour le podium hier, Hänninen n’est pas bien reveillé ce matin et lâche plus de 20s face au scratch provisoire signé par Mikkelsen qui revient à 3s5 de Wilks.
Etonnant hier, PG Andersson continue en occupant une superbe 4e place sur sa Proton S2000.

5e temps pour Bryan Bouffier qui remonte ainsi à la neuvième place juste devant Jan Kopecky qui doit regarder les performances d’Hänninen et de Neuville pour le championnat.

Chez lui, c’est Guy Wilks qui mène ce soir avec Hänninen à 4s1, Andersson à 4s6, Breen à 4s8 et Neuville à 6s7.

Etape 1

ES1-ES2 : Spéciale jugée difficile par l’ensemble des pilotes avec un chrono de 8 km à disputer de nuit par deux fois.

Ce soir, Bryan Bouffier n’est pas dans le coup dans ce court chrono au contraire de PG Andersson qui signe notamment le 2e temps dans le second passage avec sa modeste Proton.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *