Mikkelsen le roi de l’IRC (Açores 2012)




Andreas Mikkelsen conclut parfaitement ce rallye et remporte son troisième rallye IRC consécutif si l’on prend en compte la fin de saison dernière…

Auteur d’un gros tête-à-queue hier, Juho Hänninen peut s’estimer chanceux de se retrouver à la deuxième place alors qu’il n’a jamais inquiété le norvégien.

Troisième au final, Bryan Bouffier a roulé comme il le fallait, sachant très bien qu’il ne pouvait pas concurrencer les deux Skoda officielles de devant. Le français ne sait pas encore s’il pourra continuer son aventure en IRC cette saison.

Prochain rallye aux Canaries mi-mars

Déclarations des pilotes à l’arrivée

Mikkelsen : « C’est un début de saison parfait, je suis content pour l’ensemble du team, ça ne pouvait pas être mieux ! »

Hänninen : « Je suis venu pour la victoire, mais nous sommes second derrière Andreas, c’est bien pour nous. J’ai fait une grosse faute, ça a changé beaucoup de choses.

Bouffier : C’était un rallye très difficile. La voiture a très bien marché. Je suis sur le podium, ce n’est pas mal. Je vous être aux Canaries aussi mais ce n’est pas sûr encore.


Classement du rallye des Açores final

  1. Mikkelsen (Fabia S2000)
  2. Hänninen (Fabia S2000) +25s1
  3. Bouffier (207 S2000) +2min4s
  4. Wiegand (Fabia S2000) +5min20s
  5. Gassner (Fabia S2000) +6min23s
  6. Moura (Lancer Evo IX) +8min43s
  7. Saliuk (Fiesta S2000) +10min28s

Résumé Etape 3

ES12 : Pour ce deuxième passage dans cette super-spéciale, Mikkelsen ajoute un 9e scratch personnel sur ce rallye. Avec 24s d’avance sur Hänninen et 1min48s sur Bouffier, le norvégien pourra dérouler dans les deux derniers chronos.

ES11 : Mikkelsen continue sa domination et compte désormais 23s1 de marge sur Hänninen qui ne peut rien faire à trois spéciales de l’arrivée et déplorer des consignes d’équipe…

ES10 : Andreas Mikkelsen semble vraiment intouchable sur ce premier rallye IRC de la saison. Avec un nouveau scratch, le norvégien porte son avence à 17s9 sur Juho Hänninen.

Bryan Bouffier est toujours « tranquillement » à la troisième place devant les deux jeunes allemands de chez Skoda en bagarre. Gassner a calé dans ce chrono et laisse Wiegand reprendre la quatrième place pour 1s4 !

Résumé Etape 2

ES9 : Dans cette courte spéciale déjà disputée hier soir, Andreas Mikkelsen signe un nouveau scratch pour porter son avance à 16s2 sur Hänninen qui ne peut pas aller plus vite…

Troisième, Bryan Bouffier continue sa course sur un bon rythme lui permettant de ne pas être menacé pour le podium.

ES8 : La spéciale est annulé à cause des conditions de route trop délicates.

ES7 : Le duel continue entre les deux nordiques de chez Skoda avec seulement 1 dixième d’écart au profit du finlandais. Derrière, Bryan Bouffier n’est plus en bagarre et fait un bon chrono par rapport aux deux Fabia. (11s4 perdu sur 24 kilomètres).

ES6 : En bagarre depuis le départ avec Bryan Bouffier, Bruno Magalhaes est parti en tonneau dans cette spéciale et doit abandonner. Devant, Mikkelsen signe un nouveau scratch et porte son avance à 15s5 sur Hänninen et quasiment une minute sur Bouffier.

Pour la quatrième place, on assiste à un duel de jeunes allemands mais à plus de deux minutes…

ES5 : Alors qu’il était le plus rapide à mi-spéciale, Juho Hänninen a fait un tête-à-queue dans une portion rapide et lâche 10s4 face à Andreas Mikkelsen. Derrière, les Peugeot sont toujours en bagarre avec seulement 6s3 entre Bouffier et Magalhaes.

ES4 : Le duel Mikkelsen/Hänninen continue avec le norvégien qui signe son troisième scratch devant le finlandais à 1s8. 3s2 d’écart entre les deux hommes après cette quatrième spéciale.

Derrière, la bataille des Peugeot continue à plus de trente secondes du leader.

Résumé Etape 1
ES3 : Dans cette super-spéciale, Mikkelsen signe son deuxième scratch et rentre en leader au soir de cette première étape avec 1s4 de marge sur Hänninen.

ES2 : Spéciale raccourcie à seulement 6 kilomètres à cause d’une deuxième portion impraticable.

Juho Hänninen profite de ce court chrono pour revenir à seulement 1s2 d’Andreas Mikkelsen. Bryan Bouffier troisième est déjà à 20s en seulement 15 kilomètres !

ES1 : Crevaison en fin de chrono pour Andreas Mikkelsen qui signe pourtant le scratch dans cette spéciale de 8 kilomètres.

Juho Hänninen suit à 3s2 alors que les 207 S2000 de Bouffier et Magalhes auront bien du mal à jouer avec les deux nordiques…





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. tanguy38380 dit :

    Ah la la, à une époque on lançait les pilotes quelles que soient les conditions… Et ceux qui avaient des couilles tiraient leur épingle du jeu !

  2. Josselin dit :

    Sa sent le volant VW pour Mikkelsen