Maurin et Cuoq couronnés (Vaucluse)



Pas de surprise dans cet ultime chrono avec la victoire revenant à Julien Maurin alors que Jean-Marie Cuoq remporte son septième titre de champion de France sur terre.

: ES1-ES9 (Fin) : Maurin

ES9 – Serignan – Ruth (16,23 km)

Pas de surprise dans cet ultime chrono avec la victoire revenant à Julien Maurin alors que Jean-Marie Cuoq remporte son septième titre de champion de France sur terre. Après l’asphalte le mois dernier, le pilote ardéchois réalise un doublé historique !

Dominé par Codou et Falco en début de rallye, Cyrille Féraud a pris l’avantage ce dimanche et termine à la troisième place pour la cinquième fois de la saison. En quatrième position, Stephan Codou remporte une nouvelle fois le groupe N alors que Jean-Marc Falco est récompensé de ses efforts avec une seconde victoire cette année dans le groupe R.

En 2 roues motrices, Vincent Dubert devance finalement Jean-Paul Monnin de douze secondes et remporte le titre.

Classement Final

  1. Maurin (Fiesta WRC)
  2. Cuoq (C4 WRC) +21’2
  3. Feraud (Xsara WRC) +2’56’3
  4. Codou (Impreza WRX) +3’17’9
  5. Falco (Lancer Evo IX)  +3’40’1
  6. Rivière (206 WRC) +3’44’1
  7. Raoux (DS3 R5) +4’18’6
  8. Rousset (Xsara WRC) +5’01’1
  9. Morel (Impreza WRX) +6’22’2
  10. Baud (Fiesta WRC) +6’44’7

ES8- Nalys – Vaudieu (12,29 km)

Comme au premier passage, Lionel Baud réalise le scratch dans cette spéciale de Nalys, devançant Jean-Marie Cuoq et Julien pour moins de deux secondes. Nouveau troisième après l’ES7, Cyrille Feraud conforte cette position en signant le quatrième temps.

Derrière ce trio de WRC, Stephan Codou domine toujours le groupe N, devançant Jean-Marc Falco le leader du groupe R. En 2 roues motrices, Vincent Dubert devance à nouveau Jean-Paul Monnin et compte désormais neuf secondes d’avance.

Classement Après ES8

  1. Maurin (Fiesta WRC)
  2. Cuoq (C4 WRC) +23’5
  3. Feraud (Xsara WRC) +2’39’7
  4. Codou (Impreza WRX) +2’45’3
  5. Falco (Lancer Evo IX)  +3’00’7
  6. Rivière (206 WRC) +3’11’3
  7. Raoux (DS3 R5) +3’54’3
  8. Rousset (Xsara WRC) +4’31’1

ES7 – Serignan – Ruth (16,23 km)

Sixième avant ce chrono, Cyrille Féraud exploite parfaitement la puissance de sa Xsara WRC pour gagner trois places d’un coup en prenant notamment l’avantage sur Stephan Codou le leader du groupe N.

Devant, Julien Maurin gère toujours en tête de course avec plus de vingt secondes d’avance sur Jean-Marie Cuoq. Auteur du scratch dans l’ES6, Lionel Baud a crevé après un contact contre une pierre.

Classement Après ES7

  1. Maurin (Fiesta WRC)
  2. Cuoq (C4 WRC) +24’5
  3. Feraud (Xsara WRC) +2’21’5
  4. Codou (Impreza WRX) +2’22’1
  5. Rivière (206 WRC) +2’30’5
  6. Falco (Lancer Evo IX)  +2’34’8
  7. Raoux (DS3 R5) +3’29’3
  8. Rousset (Xsara WRC) +4’01’1

ES6- Nalys – Vaudieu (12,29 km)

Bénéficiant d’une excellente position sur la route (10e), Lionel Baud signe son premier scratch du rallye en devançant Julien Maurin de plus de huit secondes. Ce dernier avoue être pénalisé par sa position d’ouvreur : « On a beaucoup plus de balayage qu’hier. On s’est loupé sur 2/3 freinages mais sans gravité. Le terrain est meuble. »

A la lutte pour la dernière marche du podium face à Rivière, Codou et Féraud, Jean-Marc Falco perd deux places et s’attend à souffrir dans le prochain chrono, plus favorable aux WRC.

En 2 roues motrices, Vincent Dubert s’est emparé de la tête pour quatre secondes face à Jean-Paul Monnin.

Classement Après ES6

  1. Maurin (Fiesta WRC)
  2. Cuoq (C4 WRC) +26’0
  3. Codou (Impreza WRX) +2’02’4
  4. Rivière (206 WRC) +2’08’1
  5. Falco (Lancer Evo IX)  +2’09’8
  6. Feraud (Xsara WRC) +2’09’9
  7. Raoux (DS3 R5) +3’05’5
  8. Rousset (Xsara WRC) +3’29’4

ES5- La Meynarde – Grand Retour (15,63 km)

Déjà auteur du scratch lors du premier passage, Jean-Marie Cuoq récidive et repousse Julien Maurin à sept secondes mais le pilote Ford conserve largement la tête au soir de cette première étape (25s).

Encore auteur du meilleur chrono dans le groupe R, Jean-Marc Falco conserve sa troisième place pour seulement un dixième face à Nicolas Rivière et moins de deux secondes sur Stephan Codou, le leader du groupe N.

En championnat 2 roues motrices, la bagarre fait rage entre la 208 R2 de Jean-Paul Monnin et la DS3 R3 de Vincent Dubert, séparées par seulement quatre secondes.

Classement Fin Etape 1

  1. Maurin (Fiesta WRC)
  2. Cuoq (C4 WRC) +25’6
  3. Falco (Lancer Evo IX)  +1’42’7
  4. Rivière (206 WRC) +1’42’8
  5. Codou (Impreza WRX) +1’44’3
  6. Feraud (Xsara WRC) +1’51’
  7. Raoux (DS3 R5) +2’40’9
  8. Morel (Impreza WRX) +3’00’6
  9. Rousset (Xsara WRC) +3’02’2
  10. Gaidoz (Impreza WRX) +4’04’7

ES4 – Cairanne (10,03 km)

Dans ce deuxième passage dans la difficile spéciale de Cairanne, Maurin réalise un nouveau scratch avec des pneus durs cette fois : « C’est une belle spéciale. On est parti avec des gommes dures mais on a roulé correctement. On s’amuse. »

Deuxième sur la route, Jean-Marie Cuoq réalise le deuxième temps et consolide sa seconde place au général.

Troisième de ce chrono, Lionel Baud retrouve une Fiesta en forme après une première boucle tronquée : « Notre problème de collecteur d’échappement est résolu donc on arrive à rouler. J’au cru avoir crevé à l’AVD« .

En bagarre pour la troisième place du général, Jean-Marc Falco a pris le meilleur sur Stephan Codou le leader du groupe N.

Après ES4 : Maurin, Cuoq +32’7,Falco +1’07’7, Codou +1’11’4, Rivière +1’18’1, Feraud +1’20’1, Raoux +1’54’2, Morel +2’18’6

ES3- La Meynarde – Grand Retour (15,63 km)

Dominé par Julien Maurin dans les deux premières spéciales, Jean-Marie Cuoq signe son premier scratch mais reste à bonne distance (27s) du pilote Ford qui avoue être satisfait de son choix de pneus : « On est partis en pneus soft pour cette 1ère boucle. C’était le bon choix dans les 2 premières spéciales. »

Pour le pilote Citroën, le plaisir est là malgré l’enjeu : « Je me suis bien amusé. C’était large, on peut rouler à vue et se faire plaisir sans prendre trop de risques. »

En troisième position, Stephan Codou impressionne toujours malgré une erreur : « J’ai mal roulé dans cette spéciale. J’ai fait un tout-droit. Je n’ai pas fait de gros dégâts. »

Derrière le pilote Subaru, Jean-Marc Falco devance toujours les autres WRC du plateau : « Ce n’est pas une spéciale pour nous. Je suis handicapé dans ce type de spéciale à cause de mon afficheur. » Excellent troisième dans ce chrono sur sa 206 WRC, Nicolas Rivière s’améliore au fil des kilomètres : « Je m’adapte à cette voiture. Cette ES est particulière, il faut freiner tard et rester propre en sortie. »

Après ES3 : Maurin, Cuoq +27’2, Codou +50’6, Falco +55’9, Rivière +56’3, Feraud +1’06’9, Raoux +1’19’3, Morel +1’43’5, Rousset +2’07’8, Gaidoz +2’12’7

ES2 – Cairanne (10,03 km)

Pas de surprise avec un deuxième scratch consécutif de Julien Maurin devant un superbe Jean-Marc Falcou à 9s9 et Jean-Marie Cuoq à 12s3.

Au général, le pilote Ford compte déjà plus d’une demi-minute d’avance sur Cuoq et Falco leader du groupe R. En quatrième position, Stephan Codou domine largement le groupe N.

Pour Lionel Baud, la galère continue à plus de deux minutes de la tête de course.

ES1- Roaix – Buisson – Rasteau (9,25 km) 

Coup de théâtre dès cette première spéciale du Terre de Vaucluse avec des problèmes de turbo pour Lionel Baud sur sa Fiesta WRC. Candidat au titre, le pilote Ford perd plus d’une minute : « Je n’ai plus de turbo, on limite les dégâts. »

Auteur du deuxième temps à 20s de Julien Maurin, Jean-Marie Cuoq est là pour assurer en vue d’un nouveau titre : « On roule avec un maximum de sécurité, j’ai deux roues de secours« .

Derrière les WRC de Maurin et Cuoq, Stephan Codou est un superbe troisième sur sa Subaru Impreza et mène largement le groupe N.

Roulant en DS3 R5 pour une première fois, Jean-Michel Raoux signe le quatrième temps à seulement trois secondes de Cuoq : « La voiture est géniale. Je n’ai pas trop de repères mais je n’ai pas fait d’erreur. » Derrière Raoux, Jean-Marc Falco épate également avec le quatrième temps malgré une touchette : « Cette spéciale me plaît beaucoup. Je n’ai pas fait d’erreur, j’ai juste tapé un arbre à l’arrière droit. »

Les autres WRC sont plus loins avec notamment Feraud sixième et Rousset dixième : « J’ai fait un tout droit puis j’ai calé. Je perds 15 secondes« .





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. iceman dit :

    un double grand bravo à J-M. Cuoq pour ses 2 couronnes : du jamais vu !
    Du 100% = parfait !

  2. rallyeplaisir dit :

    Brian, lorsque nous lui avons posé la question à propos du rallye-cross, il a répondu par un non catégorique. Beaucoup de personne garde espoir pour le maintien des WRC en championnat de France sur asphalte. Pour eux, il est évident que tout n’est pas perdu. Je ne suis pas dans le secret des dieux mais voilà ce que je peux vous communiquer. Un proche avenir nous en apprendra davantage.

  3. briwan dit :

    enfin!! l’ardechois signe son fameux doublé!! au terme d’une saison menée avec intelligence!! bravo a lui!! est maintenant ,que va t’il faire ???? j’ai entendue parlé d’une orientation vers le rallye-cross ?????? a voir ???? après tout il na plus rien a prouvé en rallye…………..

  4. natlin dit :

    double asphalte terre pour cuoq, du jamais vu, bravo

  5. rallyeplaisir dit :

    C’était un super rallye. Bravo à tous. L’organisation était parfaite et les équipages nous ont régalé. Julien Maurin et Nicolas Klinger sont de beaux vainqueurs méritants. Ce sont de chics types égaux à eux-mêmes en WRC comme en championnat de France. Félicitations à Jean-Marie Cuoq et Marielle Grandmange. Jean-Marie a réalisé un doublé mémorable. Il nous a montré l’étendue de son talent avec fraîcheur et gentillesse. Bravo à lui et à toute son équipe. À l’année prochaine.

  6. titi84 dit :

    un grand bravo à julien et jean-marie pour ce nouveau titre mais la palme revient à monsieur féraud pour de fabuleux passages. Merci à tous malgré ce weekend noir.

  7. vroum vroum dit :

    Quand jm gagne. .pas de commentaires moi je dis félicitations !!!historique dans le monde du rallye français