Açores 2011 : Hänninen le plus fort




Scratchs : Mikkelsen (6), Magalhäes (1), Hänninen (6), Kopecky (1), Sandell (1)
Leaders : ES1 : Mikkelsen, ES2-ES12 : Hänninen, ES13 : Mikkelsen, Es14-ES17 (Fin) : Hänninen

ES17 : Avec une dernière journée bien maitrisée, Juho Hänninen remporte ce rallye et reprend la tête du championnat IRC pour seulement 4 points face à Bryan Bouffier qui n’a pas pu faire que quatrième sur ce rallye.

Belle deuxième place pour Mikkelsen après un rallye quasiment sans-faute…

underline;">ES17 : Avec une dernière journée bien maitrisée, Juho Hänninen remporte ce rallye et reprend la tête du championnat IRC pour seulement 4 points face à Bryan Bouffier qui n’a pas pu faire que quatrième sur ce rallye.

Belle deuxième place pour Mikkelsen après un rallye quasiment sans-faute…

Classement au championnat IRC

ES16 : Andreas Mikkelsen n’a pas vraiment attaqué dans ce chrono et file vers une deuxième place amplement méritée.  Il reste une seule spéciale à disputer et Juho Hänninen dispose de 28s5 de marge sur le pilote norvégien.
Pas de changements dans le top 5.

ES15 : Aucun changement majeur dans cette courte spéciale de 2 km. Il reste seulement deux spéciales à parcourir dans ce rallye.

ES14 : Quatrième avant ce chrono, Bruno Magalhäes a abandonné sur la liaison (transmission) et permet à Bryan Bouffier de prendre cette quatrième place si importante pour le championnat. Devant, Juho Hänninen reprend largement l’avantage avec 11s2 de marge sur Andreas Mikkelsen désormais.

ES13 : Dans une spéciale très compliquée à cause du brouillard matinale, Andreas Mikkelsen effectue une touchette à l’arrière mais prend la tête du rallye pour 2s7 sur Juho Hänninen qui a loupé un carrefour.

Problèmes de transmission pour Bruno Magalhäes qui laisse sa 3e position à Jan Kopecky pour 17s2.

ES12 : Dans ce dernier chrono, Andres Mikkelsen signe encore une fois le scratch alors que Juho Hänninen a calé dans un carrefour et lâche 4s7 face au norvégien. Le finlandais ne conserve que 1s3 d’avance au soir de cette deuxième étape sur le pilote Skoda UK.

Pour la troisième place, Bruno Magalhäes conserve 4s9 d’avance sur Jan Kopecky.

Après une journée assez ‘ »sage » avec quelques 3e temps, Bryan Bouffier temine sa journée à la cinquième place avec plus d’une minute de retard sur le quatrième, Kopecky, et 52s sur son plus proche poursuivant : Ricardo Moura.

ES11 : Andreas Mikkelsen signe son 2e scratch consécutif et revient à seulement 6s de Juho Hänninen. Dans la bagarre des duos, Magalhäes conserve 5s1 de marge sur Kopecky alors que Bouffier grimpe à la cinquième place après la pénalité d’une minute reçue par Sandell pour un pointage en avance.

ES10 : Mikkelsen croit toujours en la victoire et revient à 8s3 de Juho Hänninen. Troisième, Magalhäes voit revenir Kopecky à seulement 2s1. Pour la cinquième place, la bataille fait toujours rage entre Sandell et Bouffier, séparés de seulement 8s.

ES9 : Spéciale annulée à cause du retard accumulé depuis la matinée.

ES8 : Hânninen confirme sa place de leader en signant son 4e scratch du rallye et porte son avance à 10s1 sur Mikkelsen et 30s4 sur Magalhäes. Bouffier est toujours sixième en lutte avec Sandell et signe le septième temps dans ce chrono derrière Julien Maurin qui commence à signer de très bons temps.

ES7 : Andreas Mikkelsen signe le scratch et revient à 8s3 de Juho Hänninen alors que Bruno Magalhaës est à plus de 27s de la tête. Troisième temps de Bryan Bouffier dans ce chrono qui permet au français de dépasser Moura et aussi de revenir à seulement 6s8 de la cinquième place détenue par Sandell.

ES6 : Dans une spéciale jugée très difficile par les pilotes à cause d’une visibilité très précaire avec un brouillard bien présent et un terrain très glissant, Juho Hänninen confirme sa place de leader et compte désormais 9s7 de marge sur Mikkelsen, 21s sur Magalhäes et 22s sur Kopecky.
Guy Wilks a abandonné dans ce chrono alors que Bryan Bouffier est dépassé pour 1s par le portugais Moura sur une Lancer Evo IX.
Neuvième temps pour Julien Maurin qui perd 1min20s sur le meilleur temps signé par Hânninen en seulement 18 kilomètres.

ES5 : Spéciale annulée à cause de vaches sur la route.

ES4 : Les 5 premiers d’hier soir démarrent en sens inverse aujourd’hui mais sur un terrain gras après la pluie tombée cette nuit et ce matin. En tête de la course, Juho Hänninen augmente son avance avec 6s7 de marge sur Mikkelsen et 12s1 sur Magalhäes qui a perdu 1s/km dans ce chrono.

Superbe sixième hier soir, le portugais Moura lâche plus de 20s sur ce court chrono de 7,9 km et perd deux places au profit de Bouffier et Wilks. Reparti en Super Rallye, Julien Maurin a signé le 8e temps à 12s6 du scratch.

ES3 : Dans cette super-spéciale de 2 kilomètres, Mikkelsen lâche 5s2 face à Juho Hänninen et confirme sa place de leader au soir de cette première étape, avec 4s3 de mieux sur Magalhäes et 5s7 sur Mikkelsen.
Loin de la lutte pour la victoire avec une position sur la route compliquée, Bryan Bouffier termine cette journée à la 8e position à 36s de la tête mais proche de Wilks.

ES2 : Quatrième après la première spéciale, Guy Wilks lâche 21s3 face au scratch signé par Magalhäes. Juho Hänninen prend la tête du classement pour une demi-seconde face à Andreas Mikkelsen.
Intéressant dans le premier chrono, Julien Maurin n’est plus là

ES1 : Pour cette première spéciale de 13 km, Andreas Mikkelsen signe le scratch pour 2s4 sur Hänninen et 5s4 face à Magalhaes. Bryan Bouffier est très loin à 25s du scratch signé par le norvégien mais le français doit balayer la route en partant premier aujourd’hui.
Deuxième français présent en S2000, Julien Maurin signe un encourageant 8e temps.

Classement/Résultat final (provisoire)

  1. Hänninen (Fabia S2000)
  2. Mikkelsen (Fabia S2000) +42s3
  3. Kopecky (Fabia S2000) +1min46s
  4. Bouffier (207 S2000) +3min36s
  5. Sandell (Fabia S200) +4min33s
  6. Moura (Lancer Evo IX) +6min7s
  7. Lopes (Impreza WRX) +9min52s
  8. Pascoal (Lancer Evo X) +12min47s
  9. Silva (Impreza WRX) +14mon
  10. Maciel Paulo (Saxo VTS) +18min10s
  11. Nutahara (Impreza R4) +18min10s
  12. Raoux (Clio R3) +19min44s




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. ti miche 14 dit :

    tant qu ils ont pas passer la ligne d arrivée rien n est fait il reste encore 5 speciales ! j ai l impression que bouffier a du mal a suivre la cadence un rallye difficile pour lui .

  2. natlin dit :

    le duel avec mikelsen est interessant, mais je vois hanninen gagner!

  3. natlin dit :

    haninen va gagner haut la main, c’est le loeb de l’irc!!!!!!!!!!!!!!