Criterium des Cévennes : Bilan positif (Germain Bonnefis)




Ce weekend se déroulait le 55ème Critérium des Cévennes, une épreuve à laquelle participaient Germain Bonnefis et Olivier Fournier. Après s’être fait remarquer sur cette...

vialatte_aurelien_53
fficile, l’équipage officiel Peugeot Sport était contraint à l’abandon au départ de la dernière spéciale.

Après un départ prudent, Germain haussait le rythme et signait son premier temps scratch dès la seconde spéciale. Il poursuivait dans cette voie en occupant le troisième rang au terme de la première boucle, à seulement 2 dixièmes de la référence Freddy Loix. Mais dans la sixième épreuve spéciale, l’Aveyronnais était victime d’une crevaison, à un endroit où beaucoup allaient connaître la même mésaventure. Puis dans la septième spéciale, il crevait à nouveau, perdant encore un peu plus de temps. Il terminait néanmoins la première journée à la cinquième place, avec l’espoir de refaire une partie de son retard lors de la seconde étape. Il s’appliquait donc à suivre cette stratégie, signant un nouveau meilleur temps dans la dixième spéciale et reprenant ainsi près d’une minute à son adversaire le plus proche, Jean-François Mourgues. Quatrième avant le départ de l’ultime spéciale avec un peu plus d’une minute de retard, tout restait possible sur ce parcours aussi mythique que sélectif. Mais la mécanique allait hypothéquer toute chance de monter sur le podium, une poulie d’alternateur cédait, l’abandon était alors inévitable. Bien que déçu, Germain tirait des conclusions positives de cette épreuve, comme il nous le confiait :

« Bien sûr, j’aurais aimé tenter de revenir sur la troisième place, c’était l’objectif de l’après-midi et c’est pourquoi je suis un peu déçu. Néanmoins je retiens beaucoup de positif de ce Critérium des Cévennes. Nous avons signé de jolis temps, dont deux scratchs devant les WRC, on a ainsi montré que l’on pouvait aussi aller vite sur asphalte. C’était un peu l’interrogation avant le départ, et j’avais vraiment envie de voir où je me situais par rapport à des pilotes références et habitués de l’asphalte. De plus, mis à part la crevaison de l’ES 7, nous n’avons pas commis de fautes et avons ramené l’auto intacte sur un terrain délicat avec des conditions dantesques, c’est donc très positif et je tiens à remercier une nouvelle fois Peugeot Sport et mes partenaires pour m’avoir permis de concrétiser ce projet. Nous avons pris un plaisir énorme lors de cette première sur asphalte, la 207 S2000 a été fantastique avec un niveau de performance bluffant et j’espère avoir à nouveau l’occasion de la piloter sur cette surface ! Maintenant, nous allons nous concentrer sur le terre de Vaucluse, afin d’essayer de ramener le titre de champion de France »

Après un Critérium des Cévennes positif bien que prématurément achevé, le prochain rendez-vous avec l’équipage Peugeot Sport se déroulera dans deux semaines, lors du rallye terre de Vaucluse. Cette épreuve donnera le nom du champion de France des rallyes terre 2012, un titre qui constitue l’objectif principal de cette saison pour Germain et Olivier.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *