Débuts compliqués pour Loubet



Avant de débuter sa campagne WRC-2 au Tour de Corse la semaine prochaine, Pierre-Louis Loubet a disputé un premier rallye au volant de sa nouvelle Hyundai i20 R5, le premier également en championnat d’Europe es rallyes.

Pour le jeune corse, le début de rallye a tourné au cauchemar avec un abandon mécanique dès le véritable premier chrono. Aux Açores, l’épreuve était composée de trois jours de course répartis en deux étapes. De ce fait, le nouveau pilote Hyundai n’a pu reprendre le rallye que le samedi pour disputer la dernière journée.

Là, Pierre-Louis Loubet a terminé son rallye par une très bonne note, signant notamment trois temps ans le top 5 dont un deuxième chrono très prometteur dans une spéciale de 21 km.

“C’était une bonne après-midi pour terminer ce rallye, avec de bons chronos, et je suis content d’avoir appris pendant ce rallye. Malheureusement le jeudi, nous nous sommes arrêtés après la première spéciale mais je pense que notre performance n’était pas si mauvaise pour la première fois ici. Dans la dernière spéciale du rallye, nous avons eu un problème avec la valve pop-off, mais quand nous reviendrons l’année prochaine, je serai plus performant à coup sûr.

Dans le shakedown, je n’avais aucune puissance. Nous avons réparé quelque chose car c’état comme si le moteur coupait tout le temps. Quand nous étions au milieu de la deuxième spéciale, je ne sais pas pourquoi, mais je n’avais plu aucune puissance et j’ai dû m’arrêter. C’était une première avec la voiture et c’était important de prendre le maximum d’expérience et démarrer de cette façon, n’était pas super. J’ai passé mon vendredi à l’hôtel, à la piscine, parce que je n’aime pas regarder les pilotes sur les spéciales quand je ne suis pas au volant, je suis encore plus frustré. La première spéciale du samedi a été très difficile dans le brouillard et je n’avais pas roulé pendant deux jours donc c’était un peu compliquée. Mais dans la deuxième longue spéciale, j’ai fait une erreur dans le deuxième virage et j’ai perdu 10 secondes. J’ai arrêté la voiture, j’ai dû la redémarrer  et faire marche arrière. C’était un carrefour sur l’asphalte. Je pensais que le grip était bon mais ce n’était pas le cas. “




S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CORSERALLYE
CORSERALLYE
4 années il y a

FORZA PIERRE LOUIS TU SERAS PLUS FORT EN 2018……LA CORSE DU RALLYE AVEC TOI !!!!!!

Gtv6
Gtv6
4 années il y a

Il faut espérer pour lui , que le chat noir qu’à traîné sont père durant toute sa carrière, ne soit pas monté à bord de la HYUNDA ! En plus de posséder un panache hors normes, le père Loubet était l’un des pilotes les plus doués de sa génération, et l’un des plus rapide du championnat du monde, à l’époque, sur l’asphalte. Souhaitons plus de chance et une très belle carrière à Pierre Louis.