Débuts difficiles pour le jeune Sérignanais Jean Jouines




Le week-end dernier avait lieu la première épreuve du championnat de France des rallyes avec la 54ème édition du rallye Le Touquet-Pas de Calas. Cette...

aisait office de lancement de l’Opel ADAM Cup 2014, championnat dans lequel Jean Jouines et son copilote Mathieu Delrieu sont engagés. Malheureusement pour eux, après une course satisfaisante, ils ont été contraints à l’abandon au milieu de la deuxième et dernière étape.

Jean ayant récupéré sa voiture juste une semaine avant le rallye, il n’a pu effectué qu’une courte séance d’essais la veille du départ. Malgré cela, vendredi en fin de matinée, tout commençait bien pour le pilote Héraultais puisque il réalisait le troisième temps de l’Opel ADAM Cup et se battait durant toute la première étape parmi le peloton de tête à la suprise générale. Cela lui permettait de terminer la première étape à la 5ème position de la formule de promotion organisée par General Motors France.

Le lendemain, l’équipage repartait avec la ferme intention de progresser mais malheureusement, peu habitué à la voiture, Jean ne s’apperçut pas au départ du premier tronçon chronométré que la manette de répartition des freins avait été malencontreusement déréglée et ceci combiné à une attaque certaine entraina un gros tête-à-queue et plusieurs touts- droits, dont un dans un fossé, avec à l’arrivée de la spéciale un 9ème temps désastreux. Réglant le problème sur la liaison, Jean et Mathieu repartaient dans la spéciale suivante avec le couteau entre les dents.

Mais lors du passage dans le fossé, du gravier s’est introduit entre la jante et le pneu entrainant une crevaison lente et lorsque Jean arriva dans un léger virage rapide à plus de 140 km/h, la voiture refusa de tourner et alla heurter deux poteaux avec le côté avant gauche, ce qui la renvoya de l’autre côté de la route où elle traversa une clôture avec du barbelé dont un des poteaux perça le pare-brise de la voiture et s’introduisa dans l’habitacle (!). L’équipage terminait quand même la spéciale dans un temps correct et disputa la spéciale suivante, dernière du premier tour, sur un rythme plus tranquille et rentra à l’assistance au Touquet alors en 8ème position de la Cup. Après une examen de la situation, Jean ayant beaucoup d’éclats de verre collés autour des yeux et vu l’état de la voiture, il apparut alors raisonnable de jeter l’éponge.

Malgré cette grosse déception qui entrainera de gros frais, il faut noter que Jean avec pratiquement aucune expérience de la voiture est capable de se battre au plus haut niveau de la coupe ce qui est de bonne augure pour la suite.

Prochain rendez-vous dans trois semaines sur la terre aveyronnaise pour le rallye terre des Causses avec la 106 N1 suivant dans un mois, si la voiture est réparée, du rallye Lyon-Charbonnières.

Communiqué de presse en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *