Déception positive pour le sérignanais Jean Jouines




En arrivant dans l’Hérault pour l’avant dernière manche du championnat de France des rallyes Junior et du trophée Twingo R1, Jean Jouines voulait surtout obtenir un bon résultat sur un rallye proche de chez lui afin de terminer la saison sur une bonne note en remerciant les personnes qui lui font confiance.

Malheureusement, après avoir longtemps été second au classement général, le bris du couple de la boite de vitesse a mis fin à sa bonne prestation dans l’antépénultième spéciale.

spéciale.

Tout avait bien commencé puisque Jean occupait la deuxième place du trophée Twingo R1 et du championnat de France à l’issue du premier tour composé de quatre spéciales et effectué avec des pneus moyens, faute de budget, les deux seuls pneus neufs étant prévus pour la dernière boucle du samedi soir afin, s’il y en avait la possibilité, de porter l’estocade. L’équipage était ravi puisque Jean roulait pour la première fois avec son nouveau copilote Mathieu Delrieu et l’osmose régnait déjà. Pour le deuxième tour de ce vendredi, ayant chaussé des pneus presque neufs, l’équipage repartait pour se rapprocher du premier. Malheureusement, à l’attaque, Jean crevait dans la première spéciale de la boucle et perdait sa deuxième place tout en remettant un pneu très usé de la boucle matinale pour effectuer les trois spéciales restantes. Malgré cela, Jean terminait la journée par un scratch dans la dernière spéciale pour revenir à 1,5s du deuxième.

Le lendemain matin, une légère averse obligeait l’équipage à partir en pneus pluie et Jean, raisonnable dans la première spéciale de la boucle afin de préserver ses pneus pour la seconde longue de près de 40km, reprenait tout de même la deuxième place. Au départ de la longue spéciale, Jean choisissait l’attaque dans le but de remonter sur le premier afin de pouvoir utiliser de la meilleure des manières ses gommes neuves conservées pour la dernière spéciale du rallye annoncée par beau temps. Mais c’est la douche froide : au bout de trois kilomètres, le couple de la boite de vitesse cédait et contraignait le pilote sérignanais à l’abandon.
Malgré une énorme déception, il y a quand même des points positifs à relever : Jean a retrouvé sa pointe de vitesse grâce à son nouveau copilote et les réglages de la Twingo ainsi que la stratégie étaient très bons.

Rendez-vous maintenant dans trois semaines pour le rallye du Var en espérant que la voiture sera réparée avec peut-être même une surprise !

Communiqué en PDF





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *