Départ idéal pour Lefebvre




Vainqueur du JWRC l’an passé, Stéphane Lefebvre dispose d’un programme de dix manches cette année. Secondé par l’expérimenté belge Stéphane Prévot, le pilote nordiste a...

nnée.

Secondé par l’expérimenté belge Stéphane Prévot, le pilote nordiste a débuté sa saison par une victoire de prestige au Monte-Carlo.

En conférence de presse, la satisfaction était forcément là.

Félicitations pour votre première victoire de la saison en WRC2. Comment vous sentez-vous après cette victoire ?

C’est un superbe résultat ce week-end. C’était mon premier rallye asphalte avec la DS3 R5 et je suis très content de gagner. Le rallye a été très difficile mais je n’ai pas fait d’erreurs.

Vous avez eu une bataille avec Martin Koci pendant le week-end avant qu’il soit ralenti par des problèmes samedi soir. Comment était la pression de Martin ?

Oui, samedi il y avait une grosse pression de Martin. Après ce problème, je n’ai pas attaqué mais avant ce n’était pas évident.

Est-ce que c’était le rallye le plus difficile de votre carrière ?

Oui c’était le rallye le plus difficile de ma carrière jusque là et Stéphane m’a très expliqué les conditions et je tiens à le remercier. C’était très facile de faire des erreurs sur ce rallye.

Avez-vous eu des problèmes pendant le week-end ? Comment a marché la voiture ?

Je suis très content de cette voiture. Avant le départ, je voulais terminer sur le podium et je suis très content.

Questions à Stéphane Prévot

Stéphane, félicitations pour votre victoire au Monte-Carlo, c’est un week-end satisfaisant pour vous deux, comment vous sentez-vous ?

Oui je suis très content de ce résultat. Tout peut se passer dans ces conditions, j’étais un peu inquiet avant le week-end et j’ai dit que nous avions besoin de plus de roulage avec la voiture. Le plus important était de terminer mais après la première spéciale nous étions en tête. C’était difficile de trouver le bon rythme entre se battre avec Martin et ne pas faire d’erreurs.

Vous avez été assis à côté de nombreux pilotes impressionnants, comment c’était avec Stéphane ?

Je suis très impressionné par sa maturité, vue ce week-end. Ce n’est pas facile de dire à un jeune pilote de ralentir et d’utiliser plutôt son cerveau plutôt que de montrer son potentiel face aux autres. C’était un job assez facile pour moi, je n’ai pas eu à lui dire ralentir.

Ca vous donne certainement de la confiance pour le reste de la saison ?

Oui bien sûr mais c’est le Monte-Carlo, c’est un rallye très différent. La prochaine fois, ce sera une première sur la neige avec ces pneus, puis il y aura des rallyes terre. L’objectif sera de trouver un bon setup sur les prochains rallye terre et garder à l’esprit le championnat puis nous pourrons voir plus loin.

Avez-vous déjà gagné ici Stéphane ?

J’ai gagné ici il y a 21 ans dans une classe mais là je suis très content. C’est un énorme rallye et cette après-midi, j’ai du recevoir 50 à 60 textos de Belgique. C’est la première fois que ça arrive depuis cinq ou six ans quand j’étais avec Subaru en championnat du monde.





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Bravo !
    Comme je l’ai mentionné à la fin de ce Monte Carlo 2015, voilà un futur Champion !
    La France depuis 2004 « produit » des Champions du Monde et cela continue : Loeb et Ogier sont aux commandes du WRC
    N’étant pro Loeb, ni pro Ogier dont j’admire les talents de pilotes, et moins leur personnalité, je me projette vers l’Avenir et Lefebvre le représente fort bien
    A 22 ans, l’âge des débuts du champion actuel, il est déjà à ce stade !
    Il a tout pour lui.
    Jeune donc plein de potentiel, possédant un bon coup de volant, il est aussi semble t-il humble et intelligent.
    Il a clairement choisi de se faire la main sur neige au JännerRallye où il a appris et commis quelques erreurs pour ne pas en reproduire sur ce Monte Carlo où c’était pourtant si délicat : il apprend vite !
    Il est sacrément aidé (Loeb, Red Bull, Citröen), bien épaulé par un copilote expérimenté qui n’a même pas à calmer la fougue du jeune homme qui « roule avec son cerveau ». Ne nombreux bons pilotes pourraient être des TOP Pilotes s’ils savaient réfléchir…
    Après, tout n’est pas gagné : il faut aussi être « politique » parfois !
    Bravo à ces deux Stéphane !

  2. didier dit :

    bravo stéphane pour cette victoire, j’ai été impressionné par ton pilotage toute la course. Je te souhaites plein de réussite pour la suite de ta saison.

  3. natlin dit :

    bravo aux stephane pour cette victoire, tres importante pour la suite de la saison, stephane prevost, un cador du copilotage, avec bruno thiry et d’autres , tres demande partout, bel equipage!

  4. benoit Hanquier dit :

    Bravo Stephane pour cette victoire qui en appelera sûrement d autres.
    Tous le nord est avec toi !!!!