Un échelon franchi pour Eric Camilli sur le Tarmac




Un début de rallye exceptionnel pour ce jeune talent », « Quel pilotage ! », « Humble, lucide et talentueux », « Il a la...

es meilleurs », les premiers tours de roues d’Eric Camilli en WRC ne seront pas passés inaperçus. Pour ses débuts en Championnat du Monde des rallyes, Eric Camilli et Maxime Vilmot ont pris la direction de l’ADAC Rallye Deutschland, épreuve incontournable pour les acteurs du WRC. Un challenge relevé pour le pilote Biotois qui se place en position de leader dès la 1ère journée avant de renoncer lors de la 2ème étape sur une sortie de route.

Après une séance d’essais à Epernay qui a permis au jeune équipage de prendre leurs marques sur une nouvelle monture, Eric et Maxime ont enchainé avec 2 jours de reconnaissances et le célèbre shakedown, une séance d’essais grandeur nature permettant aux concurrents d’effectuer les derniers réglages. « Notre retour sur la DS3 R3 s’est très bien passé. L’objectif des essais était de trouver un bon set-up mais au final, nous l’avons modifié durant le shakedown pour l’adapter aux routes Allemandes. On a retrouvé nos sensations avec cette auto et le feeling a été parfait puisqu’on signe le 3ème temps à 6 dixièmes du meilleur. »

Avec le n°68 sur les portières de la DS3 R3 du Team PH Sport, le pilote originaire de Nice débute la 1ère étape sur les chapeaux de roues en signant 3 temps scratchs dès la 3ème spéciale et rentre en tête à 8s3 du poursuivant Stéphane Lefebvre. « Lors de la 1ère épreuve chronométrée, on perd 10 secondes à cause d’une petite erreur car les freins n’étaient pas rodés, on a compris qu’il fallait gérer la course. Inscrire nos premiers temps scratchs en mondial est un réel bonheur car notre pointe de vitesse est bien là. Le but est donc atteint mais notre souhait maintenant est de continuer sur cette lancée en restant aux 2 premières places. »

Dans l’optique de continuer à engranger de l’expérience, le pilote de l’ASA Grasse démarre la 2ème journée sur un bon rythme, conservant sa position de leader, avant de renoncer lors de la 10ème spéciale. « Dans l’ES 10, la plus longue de ce rallye, il y avait d’énormes pierres sur la route et dans un virage à gauche, nous avons déjanté à cause d’une crevaison, ce qui a causé notre sortie de route. Bien évidemment, on assume cette sortie mais il faut apprendre à gérer le rythme, la course et laisser le temps au temps. Il est vrai que pour comprendre, analyser, assimiler, il faut vivre ces moments qui nous permettent d’évoluer. Même si on est forcément déçu car nous sommes des compétiteurs, on est vraiment content car ce fut un week-end presque parfait et bénéfique en apprentissage. »

Malgré cette déception, le pilote Rallyes Jeunes FFSA 2012 ne retient que le positif de cette 1ère expérience en mondial où Eric a pu découvrir des routes très spécifiques au Championnat du Monde des Rallyes. « L’Allemagne nous a offert des routes glissantes, piégeuses où la réactivité est nécessaire mais on s’est rapidement adapté et ce fut un vrai régal. Ce n’était pas l’attaque maximum car le but n’était pas de faire le meilleur temps mais avec le Team PH Sport qui a encore fait du super boulot, on est tout simplement heureux de cette semaine remplie d’adrénaline ! »

En attendant la 6ème manche de la 208 Rally Cup qui se déroulera du 4 au 6 septembre 2014 à l’occasion du 66ème Rallye Mont Blanc Morzine, Eric recherche activement des partenaires, des dons particuliers pour clôturer la saison dans les meilleures conditions.

Vous souhaitez permettre à des graines de champion de continuer à réaliser leur rêve? N’hésitez plus ! Rejoignez dès à présent l’aventure du pilote Rallyes Jeunes FFSA 2012.

 





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Thomas dit :

    Bonne chance pour le Mont-Blanc tout comme le rallye de France WRC :0))