ES10- Maurin tranquille (Touquet)




Pas de soucis pour Julien Maurin qui termine cette première boucle de la journée avec plus de cinquante secondes d’avance sur Quentin Gilbert.

Après avoir calé deux fois ce matin, le pilote C4 signe son troisième scratch depuis le départ.

: Départ très rapide sur une route large depuis le départ du village. On récupère ensuite un VO avec une épingle droite très serrée en montée, étroite et gravillonnée. On passe ensuite sur une route très très large avant de plonger sur un VO entre les champs et à hauteur des champs ce qui occasionne de belles cordes. Une année, j’ai frôlé Gérard Auriol avec les 4 roues dans la corde. On se rapproche de Bimont sur un enrobé particulièrement glissant. C’est une portion avec du dénivelé ce qui permet de voir les autos sur plusieurs centaines de mètres, bon point pour les spectateurs.

On redescend enfin sur le village de Clenleu (shakedown à l’envers). Entre Cleuleu et Toutendal, on récupère une portion très rapide avec du gravier pour un passage « gros coeur » entre des haies. La fin du chrono est nouvelle en ce qui me concerne, c’est une portion que j’ai parcourue en 2003 dans l’autre sens avec une arrivée à Montcravel sur une route plus large.

FAITS MARQUANTS
Pas de soucis pour Julien Maurin qui termine cette première boucle de la journée avec plus de cinquante secondes d’avance sur Quentin Gilbert.

Après avoir calé deux fois ce matin, le pilote C4 signe son troisième scratch depuis le départ.

A la troisième place, on retrouve toujours Pierre Roche, habitué des podiums au Touquet.

Alors cinquième, Xavier Pruvot a du renoncer sur la liaison après ce chrono.

Dans le trophée Michelin, Jean-Charles Beaubelique domine toujours tout comme Stéphane Lefebvre en 208. Dans cette coupe Peugeot, la matinée a été marquée par des abandons sur problème mécanique notamment pour Camilli et Dubert.

Dans l’Opel Adam Cup, Romain Fostier reste leader devant Pierre Marche alors que Jean-René Perry remonte fort sur Antoine Masse troisième.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Julien Maurin : « Mon choix de pneus était judicieux, je suis en tendres. Je vais essayer d’éviter les crevaisons et gérer mon avance. »
Quentin Gilbert : « Depuis un atterrissage sur une compression, j’ai des vibrations dans la voiture. »
Pierre Roché : « J’essaie d’assurer ma place sur le podium. »
Lionel Baud : « J’attends d’avoir confirmation de l’état de ma voiture à l’assistance. »
Xavier Pruvot : « J’ai fait un tout droit. »
Eric Brunson : « J’attends de voir si j’ai un temps forfaitaire pour l’ES9 où je suis resté bloqué au niveau du gué derrière la DS3 d’Amourette. »
Laurent Bayard : « Je suis sur un bon rythme ce matin. »
Jean-Charles Beaubelique : « C’est compliqué. Les pneus étaient trop durs ce matin mais là, ils sont trop tendres. J’en reprends un peu à Nantet. »
Romain Martel : « Ca s’est bien passé. C’est un rallye que je découvre, on apprend. »
Stéphane Lefebvre : « Je suis un peu trop tendres en pneus. Ca chauffe trop vite et je glisse de l’arrière. Mais je roule comme il faut. »

PROCHAINE SPECIALE : ES11- Selles – Senlecques (14,94 km) à partir de 14h02 (Samedi 15 mars 2014)


Classement ES10 / Classement Après ES10 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. damienmangin dit :

    il ne sont plus que 86 en course ?

  2. FranceWRC dit :

    Sur toute la saison, quel adversaire de taille lefebvre aura-t-il en 208 RC ? car s’il fait ça à chaque rallye et qu’il n’y a personne pour rivaliser avec lui, la saison de 208 RC s’annonce bien longue pour ses poursuivants