ES12- Scratch mais inquiétude (Açores)




Kevin Abbring signe le premier scratch de la journée mais le néerlandais se plaint d’une problème moteur sur sa 208 T16.

/a>

Leader du championnat Junior, Stéphane Lefebvre aura la lourde tâche d’ouvrir la route aujourd’hui. Bernardo Sousa s’élancera en huitième position alors que Kajetan Kajetanowicz et Ricardo Moura repartent, au contraire de Craig Breen.

FAITS MARQUANTS
Kevin Abbring signe le premier scratch de la journée mais le néerlandais se plaint d’une problème moteur sur sa 208 T16.

Le pilote Peugeot revient à dix secondes de Bernardo Sousa qui explique cette perte de puissance à cause de l’altitude.

A la troisième place, on retrouve toujours Vasily Gryazin alors que Bruno Magalhaes quatrième hier soir a du renoncer.

Même s’il ouvre la route, Stéphane Lefebvre signe à nouveau le scratch et compte quasiment deux minutes d’avance sur Risto Immonen.

REACTIONS DES PILOTES
Lefebvre : « C’est très compliqué pour nous, la première position sur la route est très compliquée pour le grip. Mais je pense que nous avons bien roulé, la voiture est parfaite. »
Abbring : « La moteur ne marche pas sur trois cylindres mais il y a un problème, parfois j’ai de la puissance et d’autres fois non. Peut-être que c’est un injecteur, c’est inquiétant. Je vais essayer de réparer ça. »
Sousa : « Au début, j’étais trop agressif. Le moteur a du mal en altitude, il y a une perte de puissance. »
Kajetanowicz : « Bonne spéciale, à certains endroits c’était glissant. Nous devons ajuster le setup et trouver un bon rythme après la journée d’hier. »

PROCHAINE SPECIALE : ES13- Tronqueira 1 (21,3 km) à partir de 13h07 (Samedi 17 Mai 2014)

Classement ES12 / Après ES12

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Kivala dit :

    Vive le rallye-2 : ça fait plaisir de retrouver Kajetanowicz et Moura, et sans doute Pushkar et Cerny (+ un certain nombre de privés « purs amateurs » qui n’auront pas payé un déplacement aux Açores, certainement assez coûteux, pour ne faire que quelques km de spéciales : qu’est-ce que j’aurais aimé bénéficier de ce système quand je courais moi-même…)