ES12- Abandon de Brunson (Touquet)




Comme dans la spéciale précédente, Quentin Gilbert signe le scratch mais reste à bonne distance de Julien Maurin toujours leader à deux chronos de l’arrivée.

Alors qu’il pouvait encore viser la cinquième place, Eric Brunson renonce sur un problème mécanique.

ères années bien que le départ et la boucle soient légèrement modifiés du côté des Trois Marquets. Alternance de routes très larges et rapides et de petits VO très étroits, sales et poussiéreux sur un revêtement pouvant s’apparenter à du verglas. Une fois sorti de la boucle, on repasse dans le village de Bourthes avec le célèbre passage du gué. Passage spectaculaire difficile d’accès et peu visible pour les spectateurs.

On récupère ensuite une portion rapide jusqu’à Ergny puis une portion en terre que je conseille.

FAITS MARQUANTS
Comme dans la spéciale précédente, Quentin Gilbert signe le scratch mais reste à bonne distance de Julien Maurin toujours leader à deux chronos de l’arrivée.

Alors qu’il pouvait encore viser la cinquième place, Eric Brunson renonce sur un problème mécanique.

Laurent Bayard conserve ainsi cette position dans le top 5 devant Jean-Charles Beaubelique leader du trophée Michelin et Stéphane Lefebvre qui mène la 208 Rally Cup.

Dans le groupe N, Manu Guigou doit surveiller Jean-Nicolas Hot qui est revenu à six secondes.

En 208 Rally Cup, Stéphane Lefebvre reste dominateur devant Charles Martin et Cédric Cherain.

Bouleversement en Opel Adam Cup avec Jean-René Perry nouveau leader et Florian Bernardi second. En tête depuis le début du rallye, Romain Fostier a perdu plus d’une minute dans cette spéciale.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Julien Maurin : « On se fait plaisir. La meilleure défense, c’est l’attaque. On a assoupli les réglages, on améliore le temps. L’auto me convient. »
Quentin Gilbert : « On a bien roulé mais l’embrayage commence un peu à m’inquiéter. »
Pierre Roché : « Il existe vraiment une différence de puissance entre la Mini et la Fiesta. Je ne peux pas prendre de risques non plus, j’ai envie de finir sur le podium. »
Lionel Baud : « Tout le week-end, on a souffert d’un manque de puissance moteur. Alors, finir quatrième, c’est bien. »
Laurent Bayard : « A la sortie du gué, j’ai fait un tête-à-queue dans le premier gauche en épingle. J’ai été gêné par la buée. »
Gilles Nantet : « Avec des bons pneus, ça va mieux : des slicks tendres à l’avant et des intermédiaires à l’arrière. Même sur la terre, on s’en sort à peu près. »
Jean-Charles Beaubelique : « C’est long. J’ai hâte de voir l’arrivée. C’est une spéciale difficile avec des changements de grip. J’essaie de ne pas faire de bêtise. »
Stéphane Lefebvre : « On assure. Je gère, en adoptant un rythme plus cool. Il y a quelques vibrations dans l’auto. On a resserré un support moteur entre les deux spéciales. »
Charles Martin : « J’ai bien assuré dans le gué. Je pense que Cédric (Chérain) est trop loin pour nous reprendre. »

PROCHAINE SPECIALE : ES13- Hucqueliers – Montcavrel (19,73 km) à partir de 14h41 (Samedi 15 mars 2014)


Classement ES12 / Classement Après ES12 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. f2000-addict dit :

    Et les classements merdent, il manque Bayard au général

  2. jeanremyp dit :

    Mécanique pour Brunson selon la FFSA !