Ogier au septième ciel (Monza)”



ES16- Serraglio 2 (Power Stage) (14 km) à partir de 12h18 (Dimanche 06 Décembre 2020)

↓ Voir le classement

INFORMATIONS DE LA SPECIALE

L’ordre de départ sera spécifique pour cette Power Stage. En bagarre pour le titre WRC-2, Pontus Tidemand et Mads Ostberg s’élanceront à l’avant, suivi de Jari Huttunen, près du titre WRC-3, et Tom Kristensson en JWRC. Premier pilote WRC à partir, Elfyn Evans est attendu au départ à 12h34 alors que Sébastien Ogier partira à 12h58.

FAITS MARQUANTS

Irréprochables ce dimanche, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remportent cet atypique rallye de Monza et s’offrent ainsi une septième couronne mondiale, la première avec Toyota.

Jusqu’à hier après-midi, le pilote français était en bagarre pour le titre face à Elfyn Evans, finalement fautif dans l’ES11 sur la spéciale la plus difficile de l’épreuve. Dès lors, la fin du rallye s’est résumée à une gestion parfaite du nouveau septuple champion du monde, bien suivi par des Hyundai idéalement placées pour ramener un deuxième titre constructeurs.

Pour la deuxième année consécutive, Toyota échoue donc dans la conquête de ce titre alors que le titre pilotes revient à un de ses membres.

Proche du podium, Esapekka Lappi a clairement manqué de réussite samedi après-midi alors qu’il était le seul pilote WRC à pouvoir monter des pneus neige sur son auto ! Mais les flocons étaient trop gros et ont fait reculer les organisateurs.

En WRC-3, Andreas Mikkelsen a dominé l’épreuve quasiment de bout en bout, devançant aussi nettement les équipages du WRC-2. Derrière lui, Oliver Solberg a signé une fantastique journée du samedi pour finalement échouer à une vingtaine de secondes de son expérimenté adversaire. Troisième à l’arrivée, Jari Hutunen remporte le titre de champion du monde.

En WRC-2, Mads Ostberg a remporté sa quatrième épreuve en cinq courses et glane ainsi le titre de champion du monde face à Pontus Tidemand. Dans cette catégorie, Adrien Fourmaux a longtemps été en lutte pour la victoire avant d’effectuer une faute hier après-midi à quelques encablures de celle d’Elfyn Evans.

En JWRC, le suédois Tom Kritensson dans un rallye marqué par les erreurs de ses deux adversaires pour le titre.

Du côté des amateurs, Stéphane Lefebvre est un bon 12e au général pour son premier et dernier gros rallye de la saison. En RGT, Pierre Ragues a tenu bon malgré les assauts répétés de l’italien Andrea Mabellini, ce dernier échouant pour 10s2.

RÉACTIONS DES PILOTES

P.Tidemand
11:27.9
“On a fait ce qu’on a pu mais on a quand même pu être performant. On a perdu beaucoup de temps dans cette dernière spéciale.”
M.Ostberg
11:27.2
“Je suis vraiment content avec cette victoire. C’est un week-end si difficile avec tant de hauts et de bas tout au long de l’année. Nous avons remporté le championnat en tant qu’outsider et nous avons développé la voiture tout au long de l’année, c’est juste un travail incroyable de la part de l’équipe pour arriver là où nous sommes maintenant.”
J.Huttunen
11:36.6
C’est une sensation incroyable. Merci à mon équipe et à tous les sponsors et à tous ceux qui m’ont aidé. Je suis vraiment heureux, je ne peux pas vraiment en dire plus!”
J.KristenssonC’est le plus beau jour de ma vie, c’est sûr! C’est toujours difficile de trouver des mots. Cette saison a été vraiment difficile et être ici et être le champion du monde est incroyable, c’était ma dernière chance (par rapport à son âge).”
E.Evans
11:07.9
“Lorsque vous sortez de la route, c’est comme ça. Pas une grande spéciale – j’ai calé deux fois dans la terre et les conditions étaient très extrêmes.”
T.Katsuta
11:05.5
“Premièrement je dois remercier toute l’équipe. J’ai fait une erreur stupide au début du rallye et ce n’était pas bon. “
K.Rovanperä
11:11.8
“C’était ma première année en WRC et je tiens à dire un grand merci à toute l’équipe, tout le monde a travaillé si dur.
E.Lappi
11:08.0
“C’est une bonne chose de voir que nous pouvons être compétitifs dans de telles conditions. Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent. A l’heure actuelle, je ne serai pas là en 2021.”
O.Tänak
11:06.9
“Cela a été une saison très étrange, je n’ai pas trop vu l’équipe ! Espérons que l’année prochaine reviendra à la normale et que nous nous verrons davantage, c’est comme ça. “.”
D.Sordo
11:08.5
“C’était l’objectif. Je n’ai pris aucun risque car c’était très important pour l’équipe. Je suis heureux de survivre à ce rallye et merci à toute l’équipe pour son travail cette année.”
S.Ogier
11:14.0

“Il fallait survire dans ces conditions, c’était un peu défoncé. C’était une saison très particulière. Ce week-end, la seule chance que l’on avait c’était de mettre la pression sur Elfyn. D’un côté, on loupe le titre constructeurs mais nous n’aurions pas eu le titre pilotes sinon !

Je pense que nous avons fait du bon travail cette saison – la voiture a été fantastique tout le temps et c’est un tel plaisir de conduire la Yaris. Je suis impatient de la suite.”

Classement ES16 / Classement Final (14 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notifier de
guest
263 Commentaires
le plus récent
le plus ancien le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Philippe
Philippe
2 mois il y a

J’ose une petite intervention; avec une année comme celle là avec tant de rallyes annulés, ce n’est vraiment pas représentatif d’un championnat très disputé et je pense qu’il va falloir oublier ça. Qui est meilleur que qui dans ces conditions? Sur 17 rallyes 7 ont eu le lieu et sur ces 7, 2 ont été réduits… quelle année de misère.

Sylvain
Sylvain
3 mois il y a

Il y a des raisonnement que je n’arriverais jamais à comprendre, celui qui consiste à opposer les palmarès de Loeb et Ogier en fait partie. Quelqu’un ici a rapporté une interview de Malcolm Wilson qui dit que Loeb est le plus fort devant Röhrl. Ben voilà, tout de suite on voit la limite que rencontrent les comparaisons : Röhrl c’est 2 titres et 14 victoires… pourquoi diable avoir pris en exemple un pilote qui a gagné moins que Miki Biasion (2 titres et 17 victoires), hein? Tout simplement parce qu’à un moment donné Röhrl était un mythe, point. Malcolm Wilson… Lire la suite »