Rovanperä et Toyota sans pitié (Kenya)



ES19- Hell’s Gate 2 Power Stage (10,53 km) à partir de 13h18 (Dimanche 26 Juin 2022)

↓ Voir le classement

FAITS MARQUANTS

Installé à la première place depuis vendredi après-midi, Kalle Rovanperä a petit à petit creusé l’écart ensuite, s’imposant finalement au Kenya avec une large avance d’une cinquantaine de secondes sur Elfyn Evans. 

Ce dernier n’a jamais semblé vraiment à l’aise sur ce terrain mais marque des points importants pour un championnat pour l’instant écrasé par son jeune coéquipier. Auteur de son premier podium en WRC sur cette épreuve l’an passé, Takamoto Katsuta confirme ses dernières performances grâce à une course de gestion sagement menée.

Leader le vendredi après-midi, Sébastien Ogier a tout perdu dans une crevaison, parvenant ensuite à revenir à la quatrième place grâce aux différents soucis des Hyundai et des Ford. Alors que les Toyota auront été d’une fiabilité remarquable, les deux marques concurrentes ont enchaîné les problèmes avec des pannes en plus très diverses. Le constructeur japonais répète ainsi son incroyable triplé réalisé en 1993 sur cette même épreuve avec des Toyota Celica.

Dans la Power Stage, Thierry Neuville (5e) a tout donné pour finalement arracher le meilleur temps, huit petits dixièmes devant Sébastien Loeb. Premier pilote M-Sport, Craig Breen a enchaîné les problèmes, roulant rarement à la vitesse “normale” d’une Rally1 ce week-end. Pour sa première apparition de l’année en Rally1, Jourdan Serderidis a fait avec ses moyens et termine à une improbable 7e place en ayant évité les gros problèmes.

9e du classement final, Kajetan Kajetanowicz s’impose largement en WRC2 et s’empare même de la tête du championnat.

10e et dernier pilote dans les points, Oliver Solberg a connu un rallye totalement fou avec de nombreux problèmes, parvenant malgré tout à rejoindre l’arrivée de chaque spéciale.

LIVE TEXTE (Chargement à venir)


RÉACTIONS DES PILOTES

K.Kajetanowicz
6:38.6
“Nous attaquions ! C’est comme un rêve et je ne veux pas me réveiller. C’est la manche la plus difficile du WRC et c’est incroyable de gagner. Merci à toute mon équipe – ils ont fait du très bon travail et c’est fantastique.”
G.Greensmith
6:10.8
“Je suis juste content de voir l’arrivée et reconnaissant de pouvoir piloter aujourd’hui. J’ai peut-être été plus un obstacle qu’une aide pour les gars hier qui réparaient la voiture, mais au moins nous avons pu repartir.”
A.Fourmaux
6:11.3
“Malheureusement, nous avons eu quelques problèmes, mais c’est un événement tellement difficile et cela a été difficile pour toute l’équipe. Nous en avons profité aujourd’hui, c’est le principal.”
S.Loeb
6:01.2
“Aujourd’hui, c’était sympa, on avait un bon feeling dans la voiture. Bien sûr, c’est dommage d’avoir eu ces problèmes avant. Aujourd’hui, on a essayé de prendre du plaisir, la voiture marchait bien. Peut-être que mon prochain rallye sera la Grèce, mais rien de sûr encore.”
O.Solberg
6:14.7
“Nous avons terminé mieux que l’an dernier. Ce n’était pas le résultat auquel je m’attendais, mais cela fait partie du rallye. J’ai beaucoup de travail à faire, mais c’était bien de finir le rallye et je le dois aux mécaniciens. Sans eux, cela n’aurait pas été possible.”
J.Serderidis
7:05.4
“Cette spéciale était vraiment difficile avec les ornières. C’était un rallye fantastique. C’est vraiment très surprenant de finir 7e. Merci à l’équipe et à M-Sport, et aussi mon copilote.”
C.Breen
7:38.2
“Ça a été difficile et ce n’est pas le rallye le plus agréable que j’ai pu faire, mais nous avons fait ce que nous devions faire. Nous étions déjà sortis de la bagarre le vendredi et nous avons terminé les deux jours suivants comme nous le pouvions.”
T.Neuville
6:00.4
“Je n’ai pas grand-chose à dire. La situation est très évidente, donc je suis vraiment déçu. Je suis aussi déçu pour nos mécaniciens car ils travaillent dur, mais ils n’obtiennent aucun retour.”
S.Ogier
6:06.5
“J’espère que mes coéquipiers s’en sortiront car c’est extrêmement difficile là-dedans. Sans la crevaison, cela aurait été différent, mais cela fait partie du jeu. Le Toyota Gazoo Racing a fourni une voiture incroyablement solide pour les trois jours les plus difficiles de la saison et je veux les féliciter.”
T.Katsuta
6:26.8
“Premièrement, je dois dire merci à l’ensemble de l’équipe. Ils ont fait un boulot incroyable après le Portugal et la Sardaigne pour rendre cette voiture très solide. Nous avons eu des problèmes mais c’était quand même un bon week-end pour nous. C’est le premier podium pour Aaron et il a été d’un grand soutien pour moi.”
E.Evans
6:11.5
“Ce fut un excellent week-end et celui-ci est vraiment pour l’équipe pour être honnête. Si nous pouvons obtenir ce résultat avec Kalle, alors bravo à eux – tout le monde a eu du mal et nous nous en sommes sortis.”
K.Rovanperä
6:16.3
“C’est génial ! Je dois dire que ce fut le rallye le plus difficile que je n’ai jamais fait et pour être honnête, nous devons juste remercier l’équipe. Avoir quatre voitures comme celle-ci à l’arrivée sans problème, c’est clairement la voiture la plus solide et la plus rapide. L’équipe a fait un travail fantastique.”

Classement ES19 / Après ES19 (10,53 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notification pour
guest
70 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ivo
Ivo
1 mois il y a

Toyota évolue sur une autre planète, dans une autre galaxie.
Les pilotes “les quatre” ont mis à l’amende l’ensemble de la concurrence.

jmb17
jmb17
1 mois il y a

En sport auto, pour être champion il faut :
critère 1 : être un excellent pilote
critère 2 : piloter la bonne voiture au bon moment

S’il te manque l’un des 2 critères t’es cuicui mon titi

(Y’a une part de chance, mais pas que…)