ES2- Super Bonnefis (Cévennes 2012)




Sous une grosse pluie, Germain Bonnefis signe la grosse performance de cette spéciale. Prudent lors du premier chrono, le pilote officiel Peugeot Sport signe le scratch avec quasiment 1s/Km de mieux que la Focus WRC de Jean-Marie Cuoq.

Au général, l’ardèchois dispose désormais de 27s2 de marge sur Bonnefis et 30s sur Mourgues.

vialatte_aurelien_14
s de goudron noir. Après une montée vers le col des Vieilles, on prend une descente bosselée avec une route déformée qui peut être très piégeuse en cas de pluie.

Faits marquants
Sous une grosse pluie, Germain Bonnefis signe la grosse performance de cette spéciale. Prudent lors du premier chrono, le pilote officiel Peugeot Sport signe le scratch avec quasiment 1s/Km de mieux que la Focus WRC de Jean-Marie Cuoq.

Au général, l’ardèchois dispose désormais de 27s2 de marge sur Bonnefis et 30s sur Mourgues. Jamais vraiment à l’aise avec la 307 WRC en championnat du monde, Freddy Loix est une nouvelle fois devancé par Julien Maurin et même par Ludovic Gal cette fois.

Le meilleur temps du groupe R est signé par un extraordinaire Laurent Clutier qui signe le 10e chrono absolu de cette spéciale et devance la DS3 R3 de Cédric Robert…Seul proche adversaire au trophée Twingo R2 cette saison, Romain Salinas a crevé deux fois en un seul chrono.

En groupe N, la lutte entre Manu Guigou et Jean-Nicolas Hot est superbe avec cette fois le scratch pour la Mégane. Le pilote Subaru du team 2HP occupe une superbe huitième place provisoire.

C’est aussi tendu en championnat de France Junior avec Florian Bernardi qui conserve la tête pour seulement 2s9 face à Charles Martin et 9s3 sur Jérémie Serieys.

Prochaine spéciale : ES3- Le Vigan – Pommiers (21,21 km) à partir de 11h08 (Vendredi 26 Octobre 2012)

Réactions des pilotes
1. Jean-Marie Cuoq : « C’était beaucoup plus dur que dans la première spéciale. »
2. Freddy Loix : « Il y a de la buée, je ne vois pas grand-chose. »
3. Julien Maurin : « Il y a des pièges et des coulées d’eau. C’est vraiment difficile. »
5. Lionel Baud : « J’ai été prudent. »
6. Jean-François Mourgues : « J’ai bien roulé mais c’était très difficile. »
9. Germain Bonnefis : « Je suis en confiance. J’arrive à me lâcher et à bien rouler. »
10. Ludovic Gal : « Il faut être fou ou ne pas s’aimer pour faire ce rallye. Il y a énormément d’aquaplaning. »
11. Jean-Mathieu Léandri : « Nous avons crevé à l’avant-gauche. C’était quasiment au départ. »
12. Gilles Nantet : « Ce sont les pires conditions pour une Porsche. Nous sommes en aquaplaning. Quand l’avant va d’un côté, l’arrière va de l’autre. »
14. Patrick Rouillard : « C’est de la survie. Ce n’est pas le plus rapide qui gagnera mais celui qui finira. »

Classement ES2/Classement ES2





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Lacave75 dit :

    Seuls Bonnefis et Mourgues semblent en mesure de contester la suprématie de Cuoq.