ES2- Crevaison de Gilbert (Touquet)




Comme dans la première spéciale, Julien Maurin signe à nouveau le scratch devant Jean-Marie Cuoq.

Troisième dans l’ES1, Quentin Gilbert a crevé dans ce chrono et perd une quarantaine de secondes.

span> (par Manu Guigou) : Grande classique identique à 2010. Profil très rapide avec la particularité d’être en boucle, intéressant pour les spectateurs. Spéciale la plus rapide du rallye avec un peu de grip contrairement aux autres spéciales.

FAITS MARQUANTS
Comme dans la première spéciale, Julien Maurin signe à nouveau le scratch devant Jean-Marie Cuoq. Troisième dans l’ES1, Quentin Gilbert a crevé dans ce chrono et perd une quarantaine de secondes.

Après 22 km de chronos, Maurin mène donc le rallye devant Cuoq à 7s et Brunson à 13s.

A la quatrième place, on retrouve Pierre Roche qui pourrait vite se retrouver esseulé au pied du podium.

Du côté des Porsche, Patrick Rouillard devance encore Gilles Nantet mais l’écart reste infime entre les deux hommes : trois secondes.

Déjà dans le top 10 dans la première spéciale, Manu Guigou récidive et mène largement le groupe N.

En Opel Adam Cup, Romain Fostier domine toujours devant Jean-René Perry et Pierre Marche. En 208, Stéphan Lefebvre reste en tête également face à Charles Martin. Cinquième après l’ES1, Johan Notargiacomo a du renoncer à cause d’un problème mécanique.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
Julien Maurin : « Dans la deuxième boucle de cette spéciale, on s’est retrouvé 50 mètres derrière Cuoq et on a pris beaucoup de poussières pour rien. »
Gilles Nantet : « Ca va vite, très vite. On frôle les 250 km/h dans la grande ligne droite. Et je n’ai même pas mis la sixième ! On est un peu pénalisés par l’antipatinage. »
Jean-Marie Cuoq : « Ca s’est bien passé. »
Eric Brunson : « On est à fond partout. C’est impressionnant par rapport à ce que je faisais avec la Subaru. Là où je lâchais, je ne lâche plus rien. J’ai en revanche un petit problème de répartition de freins donc on bloque un peu les roues et il faut arriver à calmer l’auto. »
Pierre Roché : « Je ne comprends pas, je n’y arrive pas mais ce n’est pas l’auto. »
Lionel Baud : « On a rattrapé la Subaru devant nous, lors de la deuxième boucle de la spéciale. C’est n’importe quoi, on a été obligés d’attendre. On manque aussi un peu de puissance moteur mais on le savait avant de venir. »
Quentin Gilbert : « On a crevé à l’avant droit, je ne sais pas à quel moment mais certainement au début, dans le premier carrefour à droite. »
Marc de Passorio : « Je n’arrive pas encore à composer le menu. J’ai un superbe piano, un magnifique outil, mais je n’arrive pas à m’en servir. »
Jean-Charles Beaubelique : « On est à fond tout le temps, et même un peu trop. On est au rupteur, ça nous handicape. »
Patrick Rouillard : « On avait eu un problème d’eau dans la première. On a changé la pompe hier et une durite était mal serrée. Apparemment, ça ne chauffe plus. En temps, on n’est pas mal. »
Yoann Bonato : « Ca glisse beaucoup de l’arrière. Il faut que je fasse des modifications. On s’est fait quelques chaleurs mais c’est normal, on débute avec l’auto. Il faut bien qu’il y ait des choses à changer sinon ce n’est pas normal !»
Axel Garcia : « J’ai fait une touchette dans la première spéciale, donc j’ai fait attention dans celle-ci. »

PROCHAINE SPECIALE : ES3-Verton – Colline Beaumont (24,51 km) à partir de 15h38 (Vendredi 14 mars 2014)

Classement ES2 / Classement Après ES2 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Perrault dit :

    C’est quand même un peu ridicule 2 boucles non? On fait pas du circuit la…

  2. Kaizer sauzée dit :

    Lefebvre 10 au scratch…
    Elle doit voler la 208 !

  3. makkarinen dit :

    Cette nouvelle auto leurs va à ravir , BRAVO les gars !

  4. jée34 dit :

    BONATO Yoann c énorme bravo a lui !!!!