ES2- Fortunes diverses (Turquie)



ES2- Çetibelli 1 (38,10 km) à partir de 06h58 (Vendredi 14 Septembre 2018)

Après la super spéciale disputée ce jeudi soir dans les rues de Marmaris, Andreas Mikkelsen mène les débats face à Craig Breen et Ott Tanak pour moins de trois secondes. Fautif à la réception d’un jump mal négocié, Sébastien Ogier a perdu 7.5 secondes dans son embardée.

INFORMATIONS DE LA SPECIALE

De l’avis de tous les pilotes, cette spéciale est déjà un juge de paix de part son profil très cassant sur la totalité des 38 kilomètres à parcourir. En tant que véritable première spéciale de ce rallye, elle risque de donner le ton d’entrée de jeu !

Petite information qui pourrait néanmoins modifier quelque peu la donne sur les conditions de route, il a plu cette nuit dans la région de Marmaris, rendant la terre en surface plus fraîche et compacte.

Thierry Neuville ouvre la route aujourd’hui devant Sébastien Ogier et Ott Tanak. Toutes les WRC s’élancent avec trois minutes d’intervalle.

Concernant les pneus, toutes les WRC ont opté pour six pneus durs. Seuls Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen ont fait des choix différents, quatre durs et deux tendres pour le français. Le norvégien a quant à lui embarqué deux durs et quatre tendres.

FAITS MARQUANTS

Malgré la pluie tombée cette nuit, la poussière est bien présente et a même tendance à rester en suspension malgré les trois minutes d’intervalle entre chaque WRC.

Les conditions de route, et le mur de poussière en suspension compliquent la progression des WRC. À ce petit jeu, Craig Breen s’en sort le mieux. Parti 9e sur la route, le pilote Citroën signe le meilleur temps et s’empare de la tête du classement général.

Bien parti hier soir, Andreas Mikkelsen limite les dégâts en ne lâchant que 4.8 secondes sur la C3 WRC. Le norvégien glisse au deuxième rang. Dans la lutte à trois pour le championnat, Thierry Neuville prend un premier avantage sur Sébastien Ogier et Ott Tanak.

En WRC2, le match pour le titre entre Jan Kopecky et Pontus Tidemand est lancé. Le tchèque devance son coéquipier de 7 dixièmes au terme des 38 kilomètres et garde 2.1 secondes de marge au classement général. Au rang des outsiders, Gus Greensmith a déjà perdu toutes ses chances après s’être planté dans un fossé. Au volant de la C3 R5, Simone Tempestini signe un excellent deuxième temps en s’intercalant à 5 dixièmes de la référence. Leader hier soir après la SS de Marmaris, Kajetan Kajetanowicz perd plus de 43 secondes d’entrée de jeu et bascule du podium. Le polonais a tiré le gros lot, en perdant sa direction assistée après quelques kilomètres parcourus.

Hors championnat, Henning Solberg réussit son retour en WRC en signant une énorme performance au volant de la Skoda Fabia R5. Le norvégien relègue Jan Kopecky à plus de 20 secondes dans la classe RC2 !

En JWRC, Jean-Baptiste Franceschi est quasiment hors jeu. Le français perd près de deux minutes sur Julius Tannert et Denis Radstrom suite à une crevaison.

REACTIONS DES PILOTES

Neuville« C’est difficile de commencer une matinée comme ça. Il y a une alarme à incendie à l’hotel cette nuit et il a fallu l’évacuer. Et ensuite, débuter la journée avec une spéciale comme celle là, c’est exigeant. Dans certaines portions, il a fallu ralentir. »
Ogier« Tellement de poussière ! On ne peut rien voir. Le départ et l’arrivée sont humides mais c’est tout. Au final je suis content de ne perdre que 5 secondes, je pensais en perdre au moins 20. On avait demandé 4 minutes d’intervalle pour ne pas perturber le championnat, c’est comme ça. »
Tanak« Il y a tellement de poussière. Il n’y a aucune chance de piloter. Trop de poussière dans beaucoup, beaucoup d’endroits. »
Lappi« Les 10 derniers kilomètres étaient bons. Mais le départ était glissant, et le milieu, il y avait comme un mur de poussière. Il y a aussi beaucoup de pierres sur le bord de la route. »
Mikkelsen« Je ne voyais rien. Il y a des endroits où j’ai presque dû m’arrêter. J’espère que l’intervalle sera plus grand pour les prochaines spéciales. »
Latvala« Ca peut aller, mais il y a beaucoup de poussière. J’ai galéré pour y voir quelque chose. Ca a commencé à partir du 8e km jusqu’au 30e à peu près. »
Evans« On a rapidement perdu l’intercom. On a réussi à le récupérer. Dans la poussière, je ne voyais rien et on est allé dans un talus. »
Ostberg« J’ai lutté dans la poussière. Je ne pouvais pas nettoyer mon pare-brise. Il y avait comme un résidu bleu. Avec la poussière, je n’ai pas pu le nettoyer et j’ai perdu le rythme. »
Breen« C’était une spéciale de survie où il fallait rester au milieu de la route. J’ai juste écouté ce que disait Scott (son copilote) et espéré que tout se passe bien. »
Suninen« Aucun problème, c’est difficile de trouver un bon rythme de pilotage quand il y a autant de pierres. J’ai essayé de voir comment ça se passait avec les pneus. »
Paddon« Vraiment difficile, mais je suis sur que c’était pareil pour tout le monde. C’est compliqué d’ajuster sa vitesse quand c’est si piégeux. C’est bien d’en finir et ne pas trop en lâcher. »
Kopecky« C’est assez compliqué, surtout qu’il n’y a pas de vent. Malgré les trois minutes d’intervalle, il y a eu des endroits où j’étais complètement perdu dans la poussière. Pas une grosse attaque, le rallye est encore long. »
Tidemand« J’ai vraiment été prudent sur le début. La prochaine spéciale devrait être plus propre, j’attaquerais plus. »

PROCHAINE SPECIALE : ES3- Ula 1 (21,90 km) à partir de 08h21 (Vendredi 14 Septembre 2018)

Classement ES2 / Après ES2 (38,10 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Joël G dit :

    confirmation que l’i20 marche bien sur le cassant, outre l’avantage de position de Paddon et Mikkelsen.
    Quel écart entre les 2° du wrc2 sur 38 km! 😉

    • bazire dit :

      Salut mon jojo , tu sais très bien que la meilleur auto est la ford !…..

      • Sylvain dit :

        NB la SOLIDITE de la Ford 🙂

        Sinon, sur CE rallye, Neuville est en train de faire la grosse opération dans l’optique du championnat, il ne se défend pas, il les assomme…

        • bazire dit :

          Salut Sylvain , c’est pas fini il reste de la route encore ……Mais c’est sûr que les hyundai sont plus perfos sur le cassant , c’est pas nouveaux …..

  2. Kivala dit :

    Breen – Mikkelsen – Ostberg – Paddon – Latvala : top 5 vraiment inédit tant au général que dans cette longue ES, voilà au moins un avantage à ce rallye de Turquie ! Voir combien de temps ça va durer…

  3. sub 007 dit :

    Tanak à 32s dur !

  4. Jerome dit :

    La poussière va gêner tous les pilotes sauf l ouvreur malheureusement, c est dommage …!

  5. Lucien dit :

    Possible d avoir les inter ? Merci. Bon rallye a tous.

  6. Saxonic dit :

    Si en plus, il pleut la nuit, c’est la totale niveau conditions/ balayage