ES3- Scratch de Loix (Cévennes 2012)




Peu à l’aise depuis le départ, Freddy Loix se réveille et devance Jean-Marie Cuoq de 10s7 dans la plus longue spéciale de la journée. L’ardéchois conserve largement la tête avec une demi-minute d’avance sur le duo Loix/Bonnefis regroupé en un dixième.

vialatte_aurelien_03
iale
Classique des Cévennes avec un début en montée vers Roquedur avant d’entamer une portion plus étroite et d’arriver sur une descente très bosselé. La fin de la spéciale est bien différente avec une route large en descente typée circuit.

Faits marquants
Les conditions sont toujours aussi compliquées avec de la pluie, des coulées d’eau et même du brouillard.

Peu à l’aise depuis le départ, Freddy Loix se réveille et devance Jean-Marie Cuoq de 10s7 dans la plus longue spéciale de la journée. L’ardéchois conserve largement la tête avec une demi-minute d’avance sur le duo Loix/Bonnefis regroupé en un dixième.

Performant dans l’ES2, Jean-François Mourgues lâche quasiment quarante secondes sur le meilleur temps et se retrouve à une minute du leader.

Troisième scratch consécutif pour Patrick Rouillard en GT+ qui devance encore une fois Gilles Nantet. Le champion de France des rallyes en titre conserve la tête du groupe grâce à la pénalité infligée au pilote 2 HP.

Dans la classe R3, Cédric Robert mène toujours devant Boris Carminati à 18s5 alors que Laurent Clutier est toujours épatant en R2 et se permet de s’interacler entre les deux R3 au général.

Grâce à un septième temps, Manu Guigou prend la tête du groupe N face à Jean-Nicolas Hot.

Changement de leader en Junior avec Charles Martin qui prend la tête devant Jérémie Serieys à 5s5 alors que Florain Bernardi (ancien leader) ne pointe pas à l’arrivée suite à une sortie…

Prochaine spéciale : ES4-Mars – Aumessas (8,98 km) à partir de 11h56 (Vendredi 26 Octobre 2012)

Réactions des pilotes
1. Jean-Marie Cuoq : « On peut toujours aller plus vite mais ça pourrait vite être à la correctionnelle. Il y a du brouillard, c’est dur de trouver le bon rythme. Par endroits, il y a des coulées d’eau. »
2. Freddy Loix : « Il y a moins de pluie. L’eau rentre moins dans la voiture. C’est mieux que dans les deux premières où il était impossible de rouler. »
3. Julien Maurin : « C’est très dur, les conditions sont très difficiles. Ce fut une mauvaise spéciale, nous avons fait chauffer les freins. »
5. Lionel Baud : « Nous avons des soucis dans la voiture. Mon copilote est malade. Je n’ai plus de notes. »
6. Jean-François Mourgues : « Il ne m’a pas laissé passer (Baud). Je l’ai rattrapé dans les épingles de la descente. Je ne pouvais pas voir les plaques noires en le suivant. »
9. Germain Bonnefis : « J’ai un bon feeling avec l’auto. Je me mets à attaquer même si je reste un peu hésitant dans le brouillard. »
10. Ludovic Gal : « C’est dur. Je transpire. Il y a du brouillard et des flaques d’eau. »

Classement ES3/Classement ES3





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    quel regret pour robert, ne pas avoir la s2000 sur le rallye ou il aurait pu jouer la gagne!

  2. bes dit :

    comment sont les routes sur l es 3?