ES3- Scratch de Roche (Lyon-Charbo)




Le choix de pneus était encore compliqué pour les premiers équipages, il a finalement plu après le passage des VHC.

8211; Voir le classement

En VHC, Jean-Pierre Del Faccio signe un premier scratch mais ne reprend qu’une demi-seconde à Pascal Pauget. Ce dernier mène toujours au général avec onze secondes d’avance.

Sur une route humide, les pièges seront encore nombreux avec les fameuses plaques noires du Charbo.

FAITS MARQUANTS

Le choix de pneus était encore compliqué puisque la pluie a tombé par intermittence pour les quinze premières voitures avant de voir les gouttes s’intensifier. Toutes les WRC « de pointe » ont opté pour des pneus intermédiaires.

Légèrement en retrait ce midi, Pierre Roche signe un premier scratch et revient à six secondes d’Olivier Marty qui a calé au départ. Toujours en tête, Jean-Marie Cuoq conforte sa place de leader devant le pilote Ford.

A la quatrième place, Pascal Trojani reste dans le coup pour le podium.

Du côté du groupe R, Cédric Robert signe un excellent quatrième temps et reprend cinq secondes à Yoann Bonato qui estime avoir réalisé un très mauvais choix de pneus en maxi-pluie. Le pilote du team Sainteloc mène le trophée Michelin mais la Porsche de Sylvain Michel réalise un début de rallye étonnant.

En championnat Junior, Laurent Pellier est encore intouchable et mène avec plus de dix-huit secondes devant Romain Di Fante.

Dans l’Opel Adam Cup, Florian Bernardi signe un premier scratch mais reste second à quatorze secondes de Rémi Jouines.

REACTIONS DES PILOTES

Jean-Marie Cuoq : « C’est dur de dire si on est dans le rythme. Au début de la spéciale, la route était sèche et ensuite c’était mouillé mais les pneumatiques ont quand même eu le temps de chauffer. »

Pierre Roché : « C’est dur, on a fait un choix sécuritaire au niveau des pneumatiques et c’est le bon ! »

Olivier Marty : « J’ai toujours mon problème de procédure de départ. J’ai donc calé une nouvelle fois, c’est dommage car sinon on aurait été bien. »

Frédéric Comte : « Je suis devenu plus sage que tout à l’heure. »

Pascal Trojani : « C’est compliqué car les conditions d’adhérence changent sans cesse. Nous avons opté pour les pneumatiques intermédiaires et c’était le bon choix. »

Pierre Ragues : « J’ai rattrapé Armando Perreira dans les 800 derniers mètres, on perd 4 ou 5 secondes, peut-être même plus. Nous avons pris la pluie sur la deuxième partie de la spéciale. »

Yoann Bonato : « En pneumatiques maxi pluie, c’était le top. »

Sylvain Michel : « Nous avons pris la pluie après 1/3 de spéciale. C’était un bon chrono mais très piégeur avec beaucoup de plaques noires. »

Patrick Rouillard : « On a pris l’eau ! Au début, c’était tout sec et ensuite, le déluge ! »

Gilles Nantet : « C’est de la grosse pluie, c’est chaud ! »



PROCHAINE SPECIALE : ES4- Lyon Gerland (1,95 km) à partir de 19h22 (Vendredi 17 Avril 2015)

Classement ES3 / Après ES3 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *