ES3-Scratch de Snobeck (Mont-Blanc 2012)




Même si l’écart est minime sur un tel chrono, Jean-Marie Cuoq est une nouvelle fois devancé par Stéphane Sarrazin (qui a pourtant calé dans une épingle). Très en forme depuis l’entame ce matin, Dany Snobeck signe le scratch provisoire et revient à 4s7 du pilote 307.

img_9319
squo;an dernier), cette spéciale est la plus longue du rallye avec un enchainement de descentes et de montées sur une route parfois en mauvaise état (bosselée et/ou sale). C’est le gros morceau de cette première journée où les écarts pourraient être importants.

Départ des modernes vers 12h13 après les VHC.

Faits marquants
Même si l’écart est minime sur un tel chrono, Jean-Marie Cuoq est une nouvelle fois devancé par Stéphane Sarrazin (qui a pourtant calé dans une épingle). Très en forme depuis l’entame ce matin, Dany Snobeck signe le scratch provisoire et revient à 4s7 du pilote 307.

Derrière, les écarts commencent à être importants avec Comte à 16s, Cuoq à 21s et Maurin à 31s.

Pas en grande forme depuis le Lyon-Charbonnières sur sa Mini WRC, Pierre Roché signe un encourageant cinquième temps à seulement 9s1 du scratch.

En S2000, Bryan Bouffier est encore une fois le plus rapide alors que le duo Loix/Robert est lancé dans une grosse bagarre !

En GT+, Gilles Nantet continue de largement dominé devant Rouillard et Cosson.

Dans le trophée Clio R3, Kris Princen se maintent en tête devant Benoît Vaillant à 12s9 et Jérôme Chavanne à 33s8 alors que Quentin Gilbert devance Mathieu Arzeno dans le clan Citroën.

En Twingo R2, Laurent Clutier continue de dominer et compte désormais 26s1 d’avance sur Romain Salinas.

Dans le championnat de France Junior, Florian Bernardi occupe toujours la tête avec désormais 46s d’avance sur le duo Masse/Serieys alors que Damien Defert a renoncé.

Abandons principaux : Baud (307 WRC – mécanique), Defert (Twingo R1 – sortie)

Prochaine spéciale : ES4- Samoens-Morillon (16,15 km) à partir de 16h53 (Vendredi 7 Septembre 2012)

Réactions des pilotes
1. Jean-Marie Cuoq : « J’ai essayé de m’appliquer un peu plus car je n’étais pas bon dans les premières spéciales. Il n’y a pas de raison que ça change. C’est une belle spéciale. »
2. Stéphane Sarrazin : « J’ai calé dans une épingle. La voiture ne voulait pas redémarrer. C’était au freinage, sur du gravier. Je dois perdre sept secondes. »
3. Dany Snobeck : « J’ai attaqué mais j’ai raté un freinage avant une épingle. »
5. Julien Maurin : « Nous n’avons pas pu purger les freins. Dès le début de la spéciale, la pédale était au fond. Il fallait toujours pomper. C’était compliqué. »
7. Pierre Roché : « Je me suis un peu libéré dans la deuxième partie. Il me faut toujours trois spéciales pour me mettre dans le rythme. »
8. Frédéric Comte : « J’ai calé dans une épingle. »
11. Cédric Robert : « C’est très rapide. Les freins tiennent mais je ne suis pas totalement en confiance avec l’auto. »
12. Freddy Loix : « C’est magnifique mais le premier passage est toujours un peu difficile. Je sens que je peux passer à fond à certains endroits. »
14. Bryan Bouffier : « Tout va bien, nous n’avons aucun souci avec l’auto. Il faut continuer à attaquer. »
20. Gilles Nantet : « Nous avons modifié les réglages. C’est positif. »
21. Patrick Rouillard : « J’ai donné tout ce que j’avais mais ça n’a pas suffit. Je suis plus proche mais il y a une descente. J’essaie de freiner le plus tard possible mais on ne peut pas freiner après le virage. »
22. Anthony Cosson : « C’est la spéciale la plus dure du championnat ! J’ai mal aux bras. C’est vraiment dur quand on ne connaît pas. Je ne pouvais pas aller beaucoup plus vite. »

Classement ES3/Classement ES3

Classement VHC





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    cuoq doit passer la vitesse superieure, il lui faut faire un podium mini pour le championnat

  2. bezu kitcar dit :

    baud et sa 307wrc ont disparu?

  3. grelaud dit :

    guigou dehors et pajunen mécanique