ES3- Durbec en rajoute (Terre de Vaucluse)



ES3- Cairanne (22 km) à partir de 13h57 (Samedi 09 Novembre 2019)

Après une matinée marquée notamment par l’annulation de la première spéciale, la course reprend cette après midi avec plus d’une heure de retard sur l’horaire de base…

FAITS MARQUANTS

Dans l’attente d’un éclaircissement de la situation au niveau du classement général, Thibault Durbec enchaine un second meilleur temps consécutif. Ralenti ce matin par une casse de transmission, Lionel Baud reprend le rythme en signant le deuxième temps.

Impressionnant dès qu’il monte dans une voiture quelque soit la discipline et la surface, Stéphane Sarrazin confirme à nouveau avec le troisième temps derrière les deux Citroën DS3 WRC.

Arrivé avec une C3 R5 sérieusement endommagée au niveau du pare-brise, Thomas Baudoin lâche 22 secondes.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Baud« On essaye de rouler, on n’a plus le choix. Je pense que c’était pas mal même si j’assure un peu trop. Il faut retrouver le rythme. La voiture est nickel. »
Baudoin« Vers l’arrivée, on a pris une corde vraiment trop fort. La voiture est partie sur deux roues. »
Durbec« J’ai crevé à mi spéciale. C’était très dur. Je pense que j’ai crevé à l’arrière droit, j’ai réussi à tenir la voiture. »
Dubert« Dans l’ensemble, cela a été une très bonne spéciale. C’est difficile de faire un comparatif par rapport aux autres. »
Feraud« Pour la C4, c’est vraiment très étroit. C’est difficile de la faire tourner, c’est du travail. »
Rousset« C’est bien. On a fait attention, je ne suis pas resté flat là où c’était très rapide. Je ne connais pas. »
Sarrazin« Ca, c’était une spéciale de malades. C’est du sport mais on est là pour ça. On s’est éclaté, on s’est régalé. »
Manzagol« Très très dure… Je n’ai pas la moindre idée du classement, mais c’est possiblement la plus dure spéciale de la saison. »
Franceschi« Je me suis régalé, je ne suis pas sur qu’on roule sur un super rythme. On continue d’apprendre l’auto. »
Roche« C’est compliqué franchement. Sur asphalte, il y a parfois des zones pourries mais on s’y habitue. Là, c’est clairement un autre exercice. »
Deveza« Un peu mieux que dans l’autre, on a fait qu’un tout droit. Je ne sais pas ce que ça va donner en temps, mais je me fais plaisir. »
Falco« Sur un freinage très gras, j’ai mis le pied sur le frein et la voiture a tiré tout droit, on s’est calé dans les arbres. Dommage, cela aurait pu faire quelque chose de très bien. »
Raoux« On ne sait pas comment va être gérer les temps de la première spéciale, on a fait attention. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4- La Meynarde – Grand Retour (15.45 km) à partir de 14h50 (Samedi 09 Novembre 2019)

Classement ES3 / Après ES3 (22 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *