ES3- Cuoq confirme (Touquet)




Cette spéciale peut se découper en deux parties : une partie très sale au début puis une portion très rapide pour terminer.

/a>

Cette spéciale peut se découper en deux parties : une partie très sale au début puis une portion très rapide pour terminer.

FAITS MARQUANTS

Ravi de cette première boucle, Jean-Marie Cuoq signe son second scratch consécutif et compte désormais dix-huit secondes d’avance sur Pierre Roche et vingt-huit sur David Salanon.

Dans le trophée Michelin, Jean-Mathieu Leandri signe le scratch pour cinq dixièmes mais c’est bien Marc Amourette qui conserve la tête pour onze secondes sur Charles Martin.

Sixième, Claudie Tanghe étonne toujours au milieu des R5 et S2000.

Sur une spéciale très dégradée, les Porsche ne sont pas à l’aise et Sylvain Michel place sa Porsche GT10 devant les GT+ de Patrick Rouillard et Gilles Nantet.

En Citroën Racing Trophy, Yohann Rossel confirme sa place de leader mais derrière ça bouge avec l’abandon d’Axel Garcia (boîte) et la sortie de Frédéric Hauswald (+2 minutes). Dans cette classe R3, Manu Guigou passe en tête pour seulement deux dixièmes face au pilote Citroën.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi s’offre un premier scratch et passe en tête du rallye devant Romain Fostier à une seconde et Rémi Jouines à huit secondes.

En championnat Junior, Laurent Pellier conserve la tête devant Romain Di Fante à huit secondes.

REACTIONS DES PILOTES

1. Pierre Roché – Martine Roché (Ford Fiesta WRC / Team FJ – Elf) : «Nous avons effectué une bonne première boucle. Dans la 3e spéciale, les pneus étaient trop durs.»

2. David Salanon – Catherine Derousseaux (Ford Fiesta WRC) : « Nous prenons de plus en plus confiance.»

3. Jean-Marie Cuoq – Jérôme Degout (Citroën C4 WRC) : « Nous avons souffert dans la longue spéciale. »

6. Laurent Bayard – Loïc Brigaudeau (Toyota Corolla WRC) : «Nous avons perdu une minute suite à un problème d’embrayage dans la première spéciale »

7. Xavier Pruvot – Nathalie Pruvot (Subaru Impreza WRC) : «Nous avons été victimes d’une crevaison lente à l’arrière droit dans la première spéciale. »

9. Frédéric Raynal – Jérôme Rouveirol (Ford Fiesta RS) : «Nous avons du mal à avoir les bonnes sensations. Nous voulons surtout ne pas casser la voiture. Je n’ai fais que 20km avant ce rallye que je découvre.»

10. Jean-Charles Beaubelique – Julien Vial (Ford Fiesta RS) : «Nous avons assuré c’était très sale dans la trois, surtout au départ. »

12. Eric Mauffrey – Gaétan Houssin (Peugeot 208 T16) : «Nous avons failli caler dans la première spéciale, en fait nous ne maitrisions pas la procédure de départ, mais ça va de mieux en mieux.»

14. Marc Amourette – Gwenola Marie (Citroën DS3) : «Nous avons pris beaucoup de plaisir, mais nous pouvons encore aller beaucoup plus vite. »

15. Jean-Mathieu Leandri – Anthony Gorguilo (Peugeot 208 T16 / Saint Eloc Junior Team) : «Tout s’est bien passé sauf dans la 2, où nous avons adopté un mauvais rythme. »

16. Romain Martel – Vanessa Lemoine (Peugeot 207 S2000) : «Nous avons failli nous y mettre dans la 3, il y avait beaucoup de gravier. »

18. Alain Lefrançois – Mathieu Legrand (Peugeot 207 S2000) : «C’était globalement très chaud, nous nous sommes faits plusieurs frayeurs durant cette boucle. Je veux rentrer, pas comme ces dernières années ! »

19. Xavier Lemonnier – Marie-Laure Lemonnier (Mitsubishi Lancer Evo X): «C’est difficile, parce que je n’ai pas roulé depuis l’Alsace où je n’avais parcouru que 50 km. »

20. Gilles Nantet – Corinne Murcia (Porsche 997 Cup / Team 2B Yacco) : « C’est compliqué, notamment en réglages. Nous n’arrivons pas à tenir le cap. Dans la 3, c’était un véritable champ de mine, il était impossible d’accélérer.»

21. Patrick Rouillard – Cédric Mondon (Porsche 997 GT3 – Team 2HP compétition) : « Pour le moment, nous menons une belle course, même si les R5 nous devancent. Nous nous attendions à ce que ces bonnes quatre roues motrices soient devant nous. »

23. Claudie Tanghe – Katy Perrard (Toyota Celica GT4) : « Nous sommes toujours aussi ravis de rouler en France. Nous avons très bien démarré cette épreuve. »

32. Sylvain Michel – Fabrice Gordon (Porsche 997GT2 / Team 2B Yacco) : « Malgré nos temps, nous ne sommes pas encore tout à fait à l’aise. Nous avons modifié beaucoup de réglages entres les spéciales, il reste encore beaucoup de travail. »

PROCHAINE SPECIALE : ES4- Le Touquet – Front de Mer (2,3 km) à partir de 18h46 (Vendredi 13 Mars 2015)

Classement ES3 / Après ES3 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. vandenbossche dit :

    Romain Martel 1 ER en S2000 et 8 e au général au milieu des wrc

  2. enriche dit :

    Chaud bouillant le Sylvain MICHEL… calmos, calmos… assure… bravo au professionalisme de Marc AMOURETTE un pilote d’expérience, mais molot molot, assure aussi, ce serez dommage pour des pilotes de cette trempe là…

  3. natlin dit :

    le changement de monture fait du bien a roche, etre devant salanon a voiture egale, c’est fort, comme quoi la mini etait vraiment une daube, amourette confirme son statut

    • Loic C dit :

      on verra plutôt à la fin du lyon-charbo, Roché est toujours rapide au Touquet, mais on voit tout de même une amélioration

  4. David dit :

    Tanghe pas vraiment surprenant 🙂 Un régal à voir passer sur le bord des ES 🙂

    • f2000-addict dit :

      Plutôt un rappel, on dira, en effet (deuxième, derrière Tsjoen, du Touquet 2010, déjà sur Toyota Celica GT-Four). 😉