ES5- Snobeck lâché (Lyon Charbo 2012)




Sur une spéciale humide sur les derniers kilomètres, le duel entre Jean-Marie Cuoq et Eric Brunson continue. Seulement 4s7 sépare les deux hommes après cette cinquième spéciale.

img_9068
e du Lyon-Charbo mais avec les trois/quatre premiers kilomètres nouveaux dans le village de Bibost. Ensuite, la spéciale est très rapide en descente pour se calmer sur la fin. L’épingle de Bruillioles très prisée d’habitude ne sera pas parcourue cette année.

Faits marquants : 
Sur une spéciale humide sur les derniers kilomètres, le duel entre Jean-Marie Cuoq et Eric Brunson continue. Seulement 4s7 sépare les deux hommes après cette cinquième spéciale.

Pas de soucis non plus pour Stéphane Sarrazin qui signe le scratch provisoire, son quatrième en cinq chronos.

Comme lors du premier passage où il avait perdu cinq secondes sur Cuoq, Dany Snobeck perd à nouveau du temps et se retrouve lâché par le duo Cuoq/Brunson.

Même s’il est beaucoup moins performant que dans les spéciales précédentes, Romain Dumas limite les dégâts sur cette spéciale humide et conserve sa quatrième place devant un très bon Pascal Trojani.

Magnifique quatrième temps de Freddy Loix qui a bien profité des conditions humides dans la dernière partie du chrono. Au général, Bryan Bouffier mène toujours le S2000 mais Cédric Robert et Freddy Loix sont à moins de 5s.

Pas de changements en groupe R avec un Mathieu Arzeno toujours en tête devant François Pelamourgues à 24s.

Réactions des pilotes
1. Eric Brunson : « Il a plu dans la deuxième moitié de la spéciale. C’était du verglas par terre. C’était très dur avec des gommes dures. »
2. Jean-Marie Cuoq : « Les routes sont mouillées depuis la mi-spéciale. »
3. Stéphane Sarrazin : « Ça glissait beaucoup. Comme on est sortis tout à l’heure, je me suis méfié. J’ai des pneus medium »
5. Pierre Roché : « C’est mieux au niveau du pilotage. Il y avait beaucoup de pièges. Ce n’est pas facile avec les pneus durs. »
6. Jean-Charles Beaubelique : « C’est mouillé. Je n’ai pas été prévenu au départ. Ce n’est pas facile avec des pneus durs. »
7. Dany Snobeck : « J’ai fait très attention. J’ai pris des gommes tendres. Je me suis fait une chaleur au début. Je me suis un peu bloqué. Il y a des plaques de goudron noir très glissantes. »
8. Julien Maurin : « Avec la pluie, c’était un peu mouillé. Je me suis fait une chaleur dans une courbe très rapide. Je me suis un peu déconcentré. Je pensais faire un bon temps mais les autres ont fait mieux. »
11. Pascal Trojani : « C’est très mouillé. J’ai été surpris dans un virage. C’était très, très mouillé. C’est difficile. »
16. Freddy Loix : « Je préfère ces conditions. Avec l’humidité, j’ai plus de chances. »
17. Cédric Robert : « J’ai pris des pneus retaillés. C’était bien mais je perds quand même six secondes sur Loix. Le témoin de pression d’huile est allumé. »
18. Bryan Bouffier : « J’ai des gommes dures… Mais on fait un bon temps par rapport aux conditions. »
26. Hervé Véricel : « Ce matin, j’avais l’impression de conduire une traction. Maintenant, c’est un peu plus normal. »
25. Romain Dumas : « Je me suis bien amusé jusqu’au col. Ensuite, c’était glissant, j’ai préféré calmer. Nous n’avons pas grand-chose à espérer avec la Porsche face aux WRC. »

Prochaine spéciale : ES6-Rontalon-St Sorlin (14,49 km) à partir de 20h03 (Vendredi 13 Avril 2012)

Classement ES5/après ES5





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *