ES5- Brunson troisième (Rouergue 2013)




On retrouve encore une fois le trio Cuoq/Brunson/Maurin regroupé en seulement deux secondes.

Auteur d’un quatrième scratche en cinq spéciales, l’ardéchois conforte sa position de leader devant le pilote Ford (21s) alors que Brunson passe troisième devant Jean-Michel Da Cunha.

_RVM0017
part rapide entre les champs avant d’arriver sur Lassouts et son épingle où de nombreux spectateurs seront présents. Sur la fin du chrono, on aborde une descente qui est parfois très sévère !

FAITS MARQUANTS
On retrouve encore une fois le trio Cuoq/Brunson/Maurin regroupé en seulement deux secondes.

Auteur d’un quatrième scratche en cinq spéciales, l’ardéchois conforte sa position de leader devant le pilote Ford (21s) alors que Brunson passe troisième devant Jean-Michel Da Cunha.

Sur une spéciale plus difficile pour les Porsche, Gilles Nantet voit Pierre Roché creusait l’écart pour la cinquième place.

Toujours dans le top 10, on retrouve Jean-Nicolas Hot leader du groupe N et Cédric Robert du groupe R.

Du côté du Trophée Twingo R2, c’est Manu Guigou qui mène toujours en prenant en plus l’avantage sur Jérémie Serieys.

Dans l’Opel Adam Cup, c’est toujours aussi chaud avec Yoann Bonato qui conserve 4s2 de marge sur Rémi Jouines.

Leader après l’ES4 hier soir, Alexis Sirmain confirme sa place de leader en championnat Junior devant Damien Defert et Florian Bernardi.

Du côté du Citroën Junior, Antoine Masse leader du championnat sort de la route. C’est Jean-Sébastien Oudot qui passe en tête pour seulement 2s9 devant Jordan Berfa.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
2. Jean-Marie Cuoq : « Ce n’est pas évident d’ouvrir la route car on ne peut profiter d’aucune trace mais j’essaie de faire du mieux possible. »
1. Julien Maurin : « J’ai bien roulé, c’est une spéciale rapide. Mais je pense que les WRC 1,6 Litres comme la mienne vont souffrir aujourd’hui, car il y a beaucoup de longues parties rapides. »
4. Jean-Michel Da Cunha : « Je n’y suis pas, je ne suis pas à l’aise dans la voiture. J’ai changé quelques réglages mais ça ne va pas trop. »
3. Eric Brunson : « J’ai eu une petite alerte concernant l’embrayage à l’assistance. On a dû le purger. Il va falloir surveiller ça toute la journée. Sinon, les routes sont très étroites et ce n’est pas évident d’attaquer. »
6. Pierre Roché : « Ca ne va pas mieux qu’hier. »
14. Gilles Nantet : « Je suis parti tout droit dans un virage serré, j’ai dû sortir la marche arrière et j’ai un peu abimé la voiture mais rien de grave. »
9. Ludovic Gal : « C’était une belle spéciale. J’ai roulé à bon rythme sans prendre de risque. Ce n’était pas évident de la découvrir en trois passages de reconnaissances. J’ai peut-être un peu trop soulagé sur les bosses. »
15. Patrick Rouillard : « J’ai perdu quelques secondes en faisant un tout droit. Ce n’est pas évident de commencer la journée par une spéciale si rapide. »
24. Jean-Nicolas Hot : « J’ai eu deux ou trois petites hésitations, c’est normal dans une spéciale aussi rapide. Je pense que la spéciale était moins difficile que ce que j’imaginais en reconnaissances. »
31. Cédric Robert : « Je suis content de mon chrono même si ce n’est pas un profil favorable à une R2, face aux autres cylindrées. Je suis peut-être trop bas au niveau de la pression des pneus à l’arrière. »
16. Eric Mauffrey : « Je dois surveiller les températures, notamment l’huile. Il va faire encore plus chaud dans la journée alors je vais surveiller tout ça. »
18. François Pelamourgues : « J’ai assuré dans les bosses. »

PROCHAINE SPECIALE : ES6-Cassagnes – Taurines (16,50 km) à partir de 11h26 (Samedi 13 Juillet 2013)

Classement ES5/Classement après ES5 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *