ES6- Au tour de Ling (Béthunois)




Après Claudie Tanghe, un autre homme vient contester la suprématie de Laurent Bayard, il s’agit du britannique Sebastian Ling habitué des routes françaises.

re-gras-bleu">FAITS MARQUANTS

Après Claudie Tanghe, un autre homme vient contester la suprématie de Laurent Bayard, il s’agit du britannique Sebastian Ling habitué des routes françaises. En signant un premier scratch, le leader du groupe R revient à moins de trois secondes de son compatriote Steve Hendy troisième.

Ce dernier a finalement renoncé sur le routier à cause d’un problème mécanique.

Dans le groupe N, Loïc Hermant creuse petit à petit l’écart face à Sylvain Fouteret.

REACTIONS DES PILOTES

– Laurent Bayard (Toyota Corolla WRC, 1er) : « Je roule. Je confirme que derrière ça pousse dur ! Heureusement, ces quelques gouttes sont tombées et m’ont permis de creuser à nouveau un écart. Dommage que Hendy ait abandonné sur le routier. Cela promettait une belle bagarre. Je ne lâche rien. Je suis parti avec les slicks sur les deux boucles. C’était le bon choix. Il fallait juste bien lire la route. Des plaques noires constituaient des pièges. Dans Noeux les Mines, un cardan a été touché. »

– Arthur Tanghe (BMW Compact, 2e, copilote) : « A ma gauche, j’ai un pilote qui roule fort ! Je ne me suis pas fait prier pour être son copilote. »

– Sebastian Ling (Mitsubishi Evo 9 R4, 4e) : « Je suis content de ma position. Je félicite le Stade Béthunois Automobile pour son organisation. Les spéciales sont sympas. »

– Benoît Schulz (Peugeot 207 S2000, 5e) : « Je suis pénalisé par la vitesse de pointe sur la 207 S2000. Je suis content quand même ! »

– Andrew Fenwick (Skoda Fabia WRC) : « J’ai un souci avec la procédure de départ. On n’a pas pu tester suffisamment la voiture la semaine dernière. C’est une séance d’essai grandeur nature. »

– Yves Saint-Requier (Peugeot 207 S2000, 7e) : « On roule fort mas ça bataille fort ! Ici, le plateau est beau comme tous les ans. Il ne faut pas faiblir. »

– Graham Coffey (Ford Fiesta WRC, 8e) : « Je ne suis pas très confiant en raison de problèmes de freins. J’espère que l’on va pouvoir résoudre ce problème. »

– Pierre Hapka (Peugeot 207 S2000, 9e) : « C’est mon premier vrai rallye après le rapide abandon à la Lys. Je suis satisfait. »

– Eric Meyer (Citroën DS3 R5, 10e) : « J’ai commis une bêtise dans l’ES4 sous forme de tête à queue/moteur calé. Les quelques secondes perdues m’ont fait rétrograder au classement. On est toujours là. On remontera demain ! »

– Farouk Moullan (Mini Countryman WRC, 16e) : « J’ai encore des progrès à accomplir avec cette voiture. Le travail est insuffisant. »

Classement ES6 / Après ES6


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *