ES6- Michel évite l’hécatombe (Terre de Langres)



ES6- Arbelotte – Perancey – Saints Geosmes (14 km) à partir de 16h36 (Samedi 20 Juillet 2019)

Avant cette dernière spéciale de la journée, Thibault Durbec est un solide leader avec plus de 19 secondes de marge sur Lionel Baud.

FAITS MARQUANTS

Déjà compliquée ce matin, cette spéciale ne fait pas de cadeaux aux favoris qui enchainent les ennuis. Leader jusque là, Thibault Durbec crève et perd la première place face à Sylvain Michel. Malgré un terrain propice aux WRC, le pilote de la Skoda Fabia R5 a parfaitement géré sa journée tout en évitant les problèmes pour cueillir la tête du classement général dans cette dernière spéciale du jour !

Septième après sa crevaison survenue en début d’après midi, Yohan Rossel abandonne suite à la casse d’un amortisseur cassé. Parti dans une belle remontée après sa crevaison dans l’ES3, Stéphane Lefebvre est arrêté également. La Citroën C4 WRC avait des soucis d’amortisseur et de flexible de frein avant le départ et termine finalement avec un quart d’heure de retard suite cette fois à une surchauffe du moteur. De retour en rallye et présent pour la première fois sur la terre, Pierre Roché renonce également dans cette dernière spéciale.

En 208 Rally Cup, Jean Baptiste Franceschi rentre en leader ce soir en ayant évité un maximum d’ennuis aujourd’hui ! Gêné par Astier cette après midi, le pilote de Fayence domine tout de même les débats avec plus de 46 secondes de marge sur son frère. Patrick Magnou complète le podium à 8 dixièmes. Loïc Astier et Anthony Fotia font partie des nombreux pilotes à avoir abandonné lors de cette première étape.

L’hécatombe n’épargne pas non plus les concurrents du championnat Junior. C’est finalement Benjamin Curioz qui rentre en tête ce soir avec 46 secondes de marge sur Florian Bouchonneau.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Durbec« On a crevé au départ, dans la première ligne droite. On a perdu pas mal de temps, mais bon, c’est comme ça. J’aurais dû plus me méfier. »
Baud« J’ai fait dix kilomètres comme ça. C’est la cata… »
Baudoin« Franchement bien, on n’a pas crevé. Il y avait plein de pierres partout. On a géré. »
Michel« On fait une belle spéciale. On a élargi à un endroit en tapant une souche où quelque chose, j’ai cru avoir ouvert la roue. »
Feraud« Encore une crevaison, et là pourtant, je suis dans les traces sans faire n’importe quoi. »
Beaubelique« On a crevé, mais je ne sais pas où. C’est vraiment défoncé. »
Lefebvre« Le moteur qui surchauffe. On s’est arrêté pour qu’il refroidisses… Que dire de plus ? »
Raoux« Ca va. Je pense qu’on n’a pas fait un mauvais temps. On a eu de la chance. Il faut éviter de trop solliciter les pneus dans cette loterie. »
Dubert « On a été prudent, tout en s’amusant dans les belles parties. Vivement demain ! »
Franceschi J.B« J’ai été un peu énervé dans celle là après avoir rattrapé Astier dans la précédente. »
Franceschi M.« On n’avait plus de roue de secours donc il fallait assurer. C’était Bagdad. »
Margaillan« On essaye surtout de ne pas crever. La journée a été compliquée. »
Cartier« On a vraiment assuré dans la partie défoncée. Sans cette crevaison, ce serait mieux. »
Bonfils« C’est comme ça… Pourquoi pas nous ? »
Curioz« On a pas mal assuré, mais je pense que ça a payé. »
Pontal« C’est dur, on était premier, on crève et on perd tout… »

PROCHAINE SPECIALE : ES7- Chatenay – Vaudin – Bannes (22.537 km) à partir de 10h40 (Samedi 21 Juillet 2018)

Classement ES6 / Après ES6 (14 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Alfred dit :

    C’est l’hécatombe

  2. Staal dit :

    Roche arrête aussi