ES6- Marty repasse 2e (Lyon-Charbo)




De retour sur une spéciale humide, Pierre Roche perd gros après s’être offert une belle chaleur.

8 Avril 2015) – Voir le classement

Les choix de pneus seront encore déterminants dans cette boucle. Après une cinquième spéciale sèche, ce chrono est annoncé humide en majorité.

En VHC, Jean-Pierre Del Faccio prend l’avantage sur Pascal Pauget pour quatre secondes.

FAITS MARQUANTS

De retour sur une spéciale humide, Pierre Roche perd gros après s’être offert une belle chaleur. Le pilote du team FJ tombe à la quatrième place et pointe désormais à quinze secondes d’Olivier Marty second.

Le pilote Ford a repris l’avantage sur Pascal Trojani moins à l’aise dans ces conditions.

Dans le groupe R, Yoann Bonato prend le large face à Cédric Robert. Pour la troisième place de ce groupe, c’est très serré entre Raynal, Hirshi et Ragues qui sont regroupés en quatre secondes.

Dans le trophée Michelin, Cédric Robert est désormais menacé par le trio de Porsche composé de Rouillard, Nantet et Michel.

Leader de la classe R3, Manu Guigou signe un superbe huitième temps mais reste en dehors du top 15.

Auteur d’une touchette dans la spéciale précédente, Frédéric Comte n’a pas pris le départ de ce chrono.

En Opel Adam Cup, Rémi Jouines reste aux commandes devant Bernardi et Fostier en bagarre pour la seconde place.

En Junior, Laurent Pellier domine aussi largement devant l’ancien pilote Rallye Jeunes Romain Di Fante.

REACTIONS DES PILOTES

Jean-Marie Cuoq : « Dans ces conditions, c’est difficile de savoir où nous nous situons par rapport aux autres. Globalement ça a été, c’est quand même bien humide dans les sous bois. »

Pierre Roché : « J’ai failli sortir. Ca a tapé fort sous la voiture, j’ai un problème mais je ne sais pas si c’est le différentiel ou l’embrayage. »

Olivier Marty  : « J’ai calé avant le départ donc je ne pense pas perdre trop de temps. »

Pascal Trojani : « Cette spéciale est mouillée et j’ai plus de mal, il faut que je m’habitue à rouler dans ces conditions. »

Yoann Bonato : « Dans la première spéciale, ce n’était pas trop mal. Dans celle-ci c’est moins bien car nous sommes en pneumatiques durs. On ne sait pas trop quoi choisir comme type de gomme, ça glisse beaucoup et ce n’est pas évident. »

Sylvain Michel : « Rien ne fonctionne sur l’auto. Nous étions à deux doigts de sortir à chaque virage. C’est impossible de rouler, il faut faire quelque chose à l’assistance, sinon je ne vais pas pouvoir continuer comme ça. »

Jonathan Hirschi « Cette spéciale est humide à 80%. Je n’ai pas fait le bon choix de pneumatiques mais j’ai quand même réussi à les chauffer. »

Gilles Nantet  : « Je suis très surpris car la route est très très grasse. »

Frédéric Raynal  : « On prend en mains l’auto et on essaye de faire des réglages. C’est délicat sur certaines portions de route. »

Pierre Ragues : « C’est compliqué, la route est très humide. »

Jean-Mathieu Leandri : «Ce n’est pas facile car un coup c’est sec, un coup la route est mouillée. Il faut s’adapter, ce n’est pas évident de régler la voiture avec ces conditions changeantes. »

Ludovic Gal : « J’ai fait un tête-à-queue, ça ne fait pas gagner du temps ! »

Patrick Rouillard : « On a bien roulé dans cette spéciale. Nous n’avions pas les bons pneumatiques dans la première, mais pour celle-là oui. Les ouvreurs avaient raison ! »

Jean-Charles Beaubelique : « On reprend confiance tranquillement mais c’est compliqué. »

PROCHAINE SPECIALE : ES7 -Lamure s/A.-Saint Nizier d’A.-St Bonnet le Troncy (14,6 km) à partir de 09h59 (Samedi 18 Avril 2015)

Classement ES6 / Après ES6 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bouille dit :

    Forza les Corses !!!

  2. R5 dit :

    Beau passage de delfiacco sur la R5 au pont de marchampt

  3. RomPFR dit :

    Go Cuoq !