ES6- Le duel continue (Mont-Blanc 2013)




Alors qu’Eric Brunson reprend logiquement la troisième place face à Pierre Roche, Jean-Marie Cuoq signe le scratch pour une seconde devant Julien Maurin.

rvm0040
FAITS MARQUANTS
Alors qu’Eric Brunson reprend logiquement la troisième place face à Pierre Roche, Jean-Marie Cuoq signe le scratch pour une seconde devant Julien Maurin.

Le pilote Ford conserve ainsi la tête du général pour 15s2 face au pilote Citroën.

Peu en réussite hier, Lionel Baud signe le troisième temps à égalité avec Eric Brunson et remonte à la cinquième place. Le pilote 307 devance Frédéric Comte leader des S2000 alors que Gilles Nantet a perdu plus de trois minutes à cause d’un problème mécanique.

Aux portes du top 10, Cédric Robert mène toujours le groupe R. Dans la 208 Rally Cup, Kevin Abbring conserve la tête pour seulement 4s1 devant Jean-Paul Monnin.

Dans le trophée Twingo R2, Yann Clairay reprend seul la tête devant Nicolas Romiguiere. En Opel Adam Cup, Yoann Bonato continue de dominer devant Guillaume Sirot.

Dans le championnat de France Junior, Johan Notargiacomo continue de dominer mais son avance se réduit de moitié face à Axel Garcia : 11s.

En CRT Junior, Antoine Masse repasse en tête devant Frédéric Hauswald mais les écarts sont minces entre Mace leader et Jamet quatrième (23s).

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Julien Maurin : « Déjà, sur le sec, cette spéciale nous avait réveillés l’an dernier. Mais là, sur le mouillé, c’est une autre paire de manches. Nous sommes partis en slicks retaillés. La montée était sèche, ça nous a permis de les chauffer. Dans la descente, c’est mouillé, il y a beaucoup de plaques glissantes. »
2. Jean-Marie Cuoq : « C’était compliqué de rouler sur ce type de routes. »
4. Pierre Roché : « Ce n’était pas simple, avec de gros changements de rythme. La partie en forêt glisse énormément. Je n’ai pas réussi à prendre confiance. »
3. Eric Brunson : « La spéciale était pire que je ne le pensais, environ 90% était mouillé. »
11. Frédéric Comte : « C’est délicat avec les pneus mais on n’en avait pas d’autres. Nantet doit avoir un problème, il nous a laissés passer sans souci.»
6. Lionel Baud : « Je suis parti en pneus tendres. Ca n’a pas été simple dans la montée, sur le sec. C’était mieux dans la descente mais ça restait tendu. »
21. Gilles Nantet : Retardé par un problème de courroie d’alternateur, a fini la spéciale en roue libre pour ne pas abîmer la mécanique.
10. Ludovic Gal : « Ca glissait dans la descente. Par moments, on est arrêtés. On ne savait pas trop quel rythme adopter. Je pense que l’on va se faire piéger si on essaie d’en rajouter. »
12. Jérôme Chavanne : « On a des pneus très retaillés, ça me parait pas mal. J’ai essayé d’attaquer dans la descente pour voir si ça payait ou pas. »

PROCHAINE SPECIALE : ES7- La Côte – Praz de Lys – Sommand (24,65 km) à partir de 09h40 (Samedi 7 Septembre 2013)

Classement ES6/Classement après ES6 (provisoire)


Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *