ES6- Bonato leader fragile (Rouergue)



ES6- Laissac – Sévérac L’église (12.85 km) à partir de 18h53 (Vendredi 08 Juillet 2022)

Avant la dernière spéciale de la journée, Yoann Bonato mène au classement général devant Quentin Giordano et Nicolas Ciamin.

FAITS MARQUANTS

Sous un soleil toujours aussi présent et sur des routes polluées, la première journée de la 48e édition du Rallye du Rouergue a pris fin dans l’Aveyron.

Leader depuis la première spéciale, Yoann Bonato a su maintenir le rythme aux avant-postes pour conserver l’avantage au terme de cette première étape. Solidement accroché en tête, le pensionnaire du team CHL s’est toutefois fait plusieurs frayeurs dont notamment deux contacts appuyés contre un pylône (ES5) puis contre un talus (ES6). Face à un Bonato obligé de prendre des risques mais récompensé par quatre meilleurs temps, Nicolas Ciamin a livré une belle résistance. Ralenti par un train arrière instable dans la matinée, le Niçois a parfaitement réagi cette après midi en signant deux meilleurs temps et en remontant au deuxième rang à 8″1. Sur la dernière marche du podium, Quentin Giordano a signé une journée positive. À 0″6 du Nancéen, Hugo Margaillan a également été à son aise sur les spéciales aveyronnaises.

À la lutte face à William Wagner pour le top 5, Cédric Robert n’a quant à lui pas été épargné. Accablé par les problèmes de fiabilité, le Stéphanois a progressivement perdu le contact, cédant même la sixième place face à Pierre Roche.

Dans le trophée Alpine, Grégory Fontalba a parfaitement terminé la journée en signant à nouveau le meilleur temps. Leader en début de journée avant de terminer la journée à 21″2, Cyril Raymond a perdu la tête en milieu de journée à la suite d’une perte de puissance en fin de première boucle.

Se rappelant 2009, son année du titre national marqué par la victoire au Rouergue, Guillaume Canivenq a animé la première journée au volant d’une Clio S1600. Bien installé dans le top 20, il a commis une erreur à quelques kilomètres de l’arrivée et perdu plus de quatre minutes. Dans le trophée Clio, Thomas Chauffray a livré un véritable récital ce vendredi avec six meilleurs temps consécutifs et une avance de 22″8.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Giordano“C’est très dégradé. Je me suis fait un petit moment chaud et j’ai un peu baissé de rythme après. On fait une bonne journée, le rythme était correct.”
Ciamin“J’ai fait une touchette à l’arrivée, j’ai même tordu un peu le train arrière, j’ai pris des risques.”
Robert“La voiture ne marche plus. On a du boulot.”
Bonato“Ce n’est pas trop mal d’être au bout de celle là. On est encore sorti de la route dans un talus. On roule au dessus de nos moyens.”
Wagner“On va voir ce qu’on va faire demain. Il faut encore bosser.”
Roche“Je suis content, pourtant c’était très piégeux.”
Margaillan“Franchement, c’est génial. Les conditions de routes étaient compliquées. Pour le moment, tout va bien.”
Mauffrey“On n’a pas fait de bêtises, je suis content. Au fil de la journée, on a amélioré nos chronos.”
Da Cunha“On a roulé dans la poussière de Rouillard. Déjà que c’est compliqué, si en plus, on y voit rien.”
Rouillard P.“La galère continue. Je me suis arrêté trois fois dans la spéciale.”
Berfa“Pour nous, c’est un autre rallye qui démarre. Il faut qu’on essaye de grappiller des places.”
Bochatay“C’était un peu mieux que ce matin.”
Rouillard N.“On se régale, c’est un vrai Rouergue. Les temps, c’est sur que j’aimerais être plus proche.”
Raymond“On est content d’être à l’arrivée ce soir. J’ai encore gardé sous le pied. On verra demain.”
Fontalba“Il faut prendre tout ce qu’il y a à prendre. Ca va crescendo.”
Di Fante“On a un peu amélioré. On continue de s’amuser et de se faire plaisir.”
Chauffray“On a fait une spéciale correcte. Je ne voulais pas faire de bêtises.”

PROCHAINE SPECIALE : ES7- Levezou ( 14.67 km) à partir de 10h03 (Samedi 09 Juillet 2022)

Classement ES6 / Après ES6 (12.85 km)


Classement en cours de chargement...





S’abonner
Notification pour
guest
12 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
NikoSub
NikoSub
5 mois il y a

Comment peut on expliquer cet écart entre 2021 et 2022 où Bonato roule tjs très fort, plus de sortie mais à la fois ne domine plus autant les débats aussi simplement que ça a pu l’être auparavant où il semblait gérer sa course et attaquer lorsqu’il le fallait Sachant le roulage qu’il a et la C3 qui évolue constamment… ? Giordano se révèle et devient de plus en plus régulier, mes la Polo n’est plus censé avoir d’évolution depuis un moment … Comment fait-il pour rouler si fort avec ? Et enfin Ciamin, qui a une voiture qui a l’air… Lire la suite »

Dernière modification le 5 mois il y a par NikoSub
Flatsi
Flatsi
5 mois il y a

Forza ciamin