ES7- Durbec fait parler les chevaux (Terre de Langres)



ES7- Chatenay – Vaudin – Bannes (22.537 km) à partir de 10h14 (Dimanche 21 Juillet 2019)

Au terme de la première étape où les favoris ont été mis à rude épreuve, c’est Sylvain Michel qui s’en sort le mieux pour 4.7 secondes face à Thibault Durbec.

FAITS MARQUANTS

À une moyenne affolante de 126.6 km/h, Thibault Durbec repart le couteau entre les dents ce dimanche et reprend d’entrée de jeu la tête du rallye pour 1.1 seconde face à Sylvain Michel.

Sur un parcours ultra rapide avec notamment une portion d’asphalte longue de près de 5 kilomètres, le double champion de France ne peut clairement pas lutter contre le balayage et le manque de puissance de sa Skoda Fabia face aux WRC.

Pour la dernière marche du podium, la tendance est la même pour Lionel Baud qui ne fait qu’une bouchée de Thomas Baudoin.

À noter avant le départ que Stéphane Lefebvre et Pierre Roché ont pris la décision de ne pas repartir ce dimanche !

Cinquième au terme de la première étape, Jean Michel Raoux est la première victime de cette seconde étape. La Skoda Fabia R5 renonce finalement suite à un problème mécanique.

En 208 Rally Cup, Jean Baptiste Franceschi gère parfaitement son avance proche de la minute. À l’attaque ce matin, Patrick Magnou passe deuxième pour 2.9 secondes face à Mathieu Franceschi.

Dans le championnat Junior, Benjamin Curioz gère également son avance face à Florian Bouchonneau. Contraint à l’abandon sur problème mécanique lors des reconnaissances ce matin alors qu’il était troisième, Hugo Bonfils laisse sa place à Victor Cartier.

REACTIONS DES PILOTES (FR-MediaLive)

Michel« Dans cette spéciale, il faudrait une bonne Porsche GT+ pour prendre 250. Je suis à fond sur plusieurs kilomètres, c’est dommage, ça gâche le rallye. »
Durbec« C’est compliqué, ça glisse beaucoup sur le goudron. On a essayé de faire attention dans la poussière qui reste en sous-bois. »
Baud« On a bien roulé, sans prendre de risque. »
Feraud« On y a été tranquille pour un premier tour. Ce n’est pas très plaisant comme spéciale. »
Beaubelique« Pas mal. Il y a beaucoup de goudron, et je n’ai pas trop l’habitude avec ces pneus, donc il y a eu quelques hésitations. »
Dubert« Ca a été une bonne spéciale mais il fallait être prudent. Dans les parties où l’écart était plus faible en puissance, on s’est régalé. »
Franceschi J.B« Nickel, on ne prend pas de risque du tout. On a de l’avance, donc il faut faire attention. »
Franceschi M.« On a essayé d’être propre et de s’appliquer. On va voir ce que ça donne. »
Magnou« Ce n’est pas mal. On a bien attaqué, et on a réussi à se lâcher. »

PROCHAINE SPECIALE : ES8- Humes – Saint Martin-les-Langres (6.953 km) à partir de 11h04 (Dimanche 21 Juillet 2018)

Classement ES7 / Après ES7 (22.537 km)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Pat dit :

    Décidément Lefebvre aussi mauvais en ch de France quand ch du monde.pitoyable la réaction.il Ne sera jamais un vrai ce mec .honteux ces réactions d’enfant gâté

    • patlai dit :

      Je vois pas son commentaire . Qu’est-ce qu’il a dit ?

      • Pat dit :

        Rien,il abandonné car trop mal classé. Sympat pour les spectateurs et les sponsors

        • Pierre.F.13 dit :

          Le moteur de la C4 risquait de casser définitivement, il préfère en rester là pour ne pas l’abîmer davantage, et c’est une attitude de plouc ?

          Non mais tu délires, mon pauvre !
          Va donc risquer de détruire le moteur de ta voiture quand celui-ci risque de rendre l’âme !
          C’est sûr que Cuoq aurait été heureux que Lefebvre lui flingue la C4 par excès de confiance !

          Encore un qui se ramène pour cracher gratuitement sur Lefebvre, et qui n’a, j’en suis sûr, même pas suivi la course.

          « Décidément Lefebvre aussi mauvais en ch de France quand ch du monde »

          Consulte ses stats sur sa page ewrc-results avant de sortir des sornettes pareilles.