ES7- Cuoq largement (Langres)




Sur un terrain gras, Jean-Marie Cuoq peut oublier le balayage et profiter du terrain à 100%. Le pilote C4 signe largement le scratch en reléguant Lionel Baud à plus de trente secondes.

langres-21
ARQUANTS
Sur un terrain gras, Jean-Marie Cuoq peut oublier le balayage et profiter du terrain à 100%. Le pilote C4 signe largement le scratch en reléguant Lionel Baud à plus de trente secondes.

Dans le groupe N, François Durieu lâche neuf secondes face à Arnaud Mordacq mais conserve quasiment une minute d’avance sur son rival. Cinquième de ce chrono, Jérôme Jacquot en profite pour remonter à la quatrième position.

En Citroën Racing Trophy, Denis Millet signe le scratch et revient à seulement quatre secondes de Marc Amourette.

En 208 Rally Cup, Eric Camilli alors leader est trahi par la mécanique de sa 208 (fil de bougie). C’est Charles Martin qui récupère ainsi le tête et pourrait faire une excellente opération au championnat.

REACTIONS DES PILOTES (FFSA)
1. Jean-Marie Cuoq : « Ca été, contrairement à ce que je pensais c’était sympa. Je sais pas si on est bien, mais on s’est fait plaisir. Je suis content de ma spéciale… »

8. Lionel Baud : « On a mis des pneus tendres et ça ne va pas du tout…. »

3. Serge Gillouin : « J’ai crevé à l’avant gauche. On a touché et on a fait deux petites sorties, mais on a pas trop mal roulé, c’était très piégeux… »

7. Durieu François : « C’est très dur. Je n’ai jamais trop roulé dans le gras. Le but est de rester au milieu de la route. Je pense qu’on va perdre du temps sur Arnaud Mordacq…. »
5. Jérôme Jacquot : « C’était holiday on ice, au début c’était gras je suis allé crescendo. Le choix de pneumatiques est bon… »
2. Matthieu Margaillan : « J’ai trouvé le rythme… »

6. Arnaud Mordacq : « J’ai crevé à l’arrière gauche à mi-spéciale…. »

9. Cyrille Féraud : « J’ai cassé la plaque en carbone qui protège mon levier de vitesses…. »

63. Marc Amourette : « Dès que je lâche les gaz, la voiture coupe., je ne vois rien à cause de mes balais d’essuie-glace…. »

59. Denis Millet : « C’est difficile de trouver la motricité. C’est compliqué d’attaquer. En plus, j’ai un mauvais souvenir dans cette spéciale…. »


RPOCHAINE SPECIALE : ES8- Chanoy – Faverolles (18,43 km) à partir de 10h48 (Dimanche 29 Juin 2014)



Classement ES7 / Classement après ES7 (provisoire)

Classement mobile





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *