ES7- Cuoq deuxième (Lyon Charbo 2012)




Pour une spéciale de 30 kilomètres, les écarts restent très serrés. Avec le deuxième temps provisoire, Jean-Marie Cuoq remonte à la deuxième du place du classement à 17s8 d’Eric Brunson. Dany Snobeck recule à la troisième place à 19s7 de la tête.

vialatte_aurelien_32
st très large où la puissance fera la différence en montée. Après le Col de Crie, le tracé emprunte une portion plus étroite en sous-bois pendant 3-4 kilomètres.
La fin de la spéciale est plus « normale » avec beaucoup de grip où les trajectoires seront déterminantes

Faits marquants : 
Conditions sèches ce matin.

Pour une spéciale de 30 kilomètres, les écarts restent très serrés. Avec le deuxième temps provisoire, Jean-Marie Cuoq remonte à la deuxième du place du classement à 17s8 d’Eric Brunson. Dany Snobeck recule à la troisième place à 19s7 de la tête.

Très bon troisième temps de Romain Dumas qui conforte sa quatrième place au milieu des WRC et S2000. C’est plus dur pour Hervé Véricel qui lâche 38s face à Dumas notamment à cause d’un tête-à-queue.

Avantagé par sa connaissance du terrain, Bryan Bouffier reprend la tête du S2000 pour seulement trois secondes face à Freddy Loix alors que Cédric Robert est lâché.

Pas de soucis en groupe N pour Manu Guigou, ni pour Mathieu Arzeno dans le groupe R.

Réactions des pilotes
1. Eric Brunson : « Dans les derniers kilomètres, je n’avais plus de pneus à l’avant. C’était trop chaud. On va inverser les pneus pour la prochaine spéciale. »
7. Dany Snobeck : « Je sous-vire. Nous avons pris des A30 comme tout le monde. »
2. Jean-Marie Cuoq : « Même en pneus durs, c’était un peu chaud sur la fin ! »
3. Stéphane Sarrazin : « La voiture sous-vire beaucoup. Je n’arrive pas à attaquer. Je n’ai pas de grip avec le train avant, c’est bizarre. »
25. Romain Dumas : « Je me suis régalé. C’était génial sur les dix ou quinze premiers kilomètres. Mais la spéciale est un peu longue pour les pneus. »
26. Hervé Véricel : « J’ai fait un tête-à-queue. Il a fallu passer la marche arrière. Je laisse pas mal de temps. »
11. Pascal Trojani : « J’ai surchauffé les pneus. »
16. Freddy Loix : « C’est très rapide. C’est magnifique mais ce n’est pas facile, surtout au début. Je me suis régalé. »
18. Bryan Bouffier : « Il n’est pas facile de trouver le bon rythme. »
17. Cédric Robert : « J’ai roulé mais le temps n’est pas bon. »
5. Pierre Roché : « C’était sec et propre. Il n’y avait pas de pièges. Pas de problème avec les pneus. »
8. Julien Maurin : « L’auto est bien mais les réglages sont encore un peu compliqués. Elle est encore floue, on va essayer d’y remédier. »
20. David Salanon : « Il a fallu se remettre dans le rythme dans cette spéciale. »
28. Anthony Cosson : « J’ai trop glissé. La pression des pneus n’était pas bonne. Je me suis loupé dans une épingle. J’ai dû faire une marche arrière. Il a aussi fallu s’habituer à de nouvelles plaquettes de freins. »
27. Patrick Rouillard : « Je freine encore trop tôt. Ce n’est pas facile de trouver le bon moment pour freiner. On roule sans pression car on est en Super Rallye.
50. Emmanuel Guigou: « Ça s’est bien passé mais les pneus sont à l’agonie. »
33. Mathieu Arzeno : « Je n’ai plus de freins depuis trois ou quatre kilomètres. Je ne roulais pas trop mal mais j’ai trop tapé dans les freins. »

Prochaine spéciale : ES8-Marchampt – Claveisolles – Saint-Cyr (25,3 km) à partir de 10h11 (Samedi 14 Avril 2012)

Classement ES7/après ES7





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. bezu kitcar dit :

    apparement les 4derniers km etaient durs pour brunson!les pneus avant sont quasi mort!source(lui meme)

  2. olval3830 dit :

    belle bagarre en S 2000 aussi !

  3. briwan dit :

    dumas a une tres belle carte a joué mon bezu!!!!!

  4. bezu kitcar dit :

    si la route reste seche attention a dumas,la moindre petite ereures devant et le pistard va s’engoufrer dans la breche

  5. Moi dit :

    Aller Eric et David aller les normands tu va en mettre a cuoq