ES9- Encore Cuoq (Mont-Blanc 2012)




Améliorant très légèrement son temps par rapport à hier (1s3), Stéphane Sarrazin continue de largement dominer cette 64e édition du rallye du Mont-Blanc Morzine.

img_9660
re-28236">
Profil de la spéciale : Déjà disputée hier. Identique à 2011. Après un départ en montée rapide, la seconde partie de la spéciale est sinueuse sur une route plus étroite. Cette spéciale est très appréciée des photographes avec le lac de Joux Plane notamment et la vue sur le Mont-Blanc.

Faits marquants
Améliorant très légèrement son temps par rapport à hier (1s3), Stéphane Sarrazin continue de largement dominer cette 64e édition du rallye du Mont-Blanc Morzine.

Deuxième, Jean-Marie Cuoq roule de plus en plus sur ce rallye puisqu’il signe son troisième scratch et améliore son chrono de 12s1 ! L’ardéchois revient à 24s1 du pilote 307 mais il ne reste que deux chronos à disputer.

Derrière, le top 5 ne bouge pas avec Julien Maurin, Gilles Nantet et Pierre Roche.

Dans le trophée Michelin, Patrick Rouillard prend l’avantage à la seconde place pour 5s2 face à Ludovic Gal alors qu’Anthony Cosson n’est pas loin non plus !

Du côté des Twingo R2, Laurent Clutier conserve largement la tête malgré un scratch de Romain Salinas, toujours deuxième.

Enfin en championnat de France Junior, la lutte est intense entre Florian Bernardi et Jérémie Serieys puisque le second revient à seulement 3s9 du leader.

Prochaine spéciale : ES10-Samoens – Morzine (21,21 km) à partir de 17h09 (Samedi 8 Septembre 2012)

Réactions des pilotes
2. Stéphane Sarrazin : « Il fait chaud. J’ai bien roulé. Ça glisse beaucoup, j’assure les gros freinages. Avec trente secondes d’avance, il faut gérer. »
8. Frédéric Comte : « On ne roule plus comme avant. On se fait plaisir et on fait plaisir aux spectateurs. C’est l’essentiel. »
1. Jean-Marie Cuoq : « Ce n’est pas vraiment sale, il y a juste une plaque d’humidité dans un virage. »
5. Julien Maurin : « Je roule prudemment. J’évite de passer dans les cordes et je freine tôt. Il est inutile de prendre des risques. L’auto fonctionne très bien. Il faut savoir être intelligent. »
7. Pierre Roché : « Tout est réparé. On n’a rien lâché et on s’est fait plaisir. »
20. Gilles Nantet : « Ce n’est pas une spéciale pour nous. On se régale quand même. Le temps n’est pas mauvais. »
12. Freddy Loix : « La spéciale s’est bien passée. C’est moins amusant que lorsque l’on était en bagarre avec Bryan. »
21. Patrick Rouillard : « Il est impossible d’aller plus vite. Nous avons les mêmes pneus depuis le départ. Je veux terminer le rallye avec les quatre mêmes pneus. »
15. Ludovic Gal : « J’ai chaud ! Le temps n’est pas mauvais par rapport à celui de Freddy. L’auto fonctionne super bien. »
22. Anthony Cosson : « Impossible de trouver de la motricité. J’ai mis des balles neuves mais je ne peux pas envoyer. Je suis déçu. J’ai failli faire des tête-à-queue. J’espère que nous pourrons rouler tout à l’heure. »
34. Mathieu Arzeno : « On roulotte. Il n’y a plus grand-chose à faire. Il faut quand même remonter sur la Clio pour gagner le groupe. J’ai encore quelques problèmes de freins. Nous n’avions rien touché dans la sortie de ce matin. »

Classement ES9/Classement ES9





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. MARTIN dit :

    Bonjour, il me semble que c’est Gilles NANTET le leader du trophée MICHELIN, non ?!