ES9- Salanon grignote (Touquet)




En bagarre pour la seconde place, Pierre Roche se loupe avec un tout-droit mais ne perd qu’une seconde face à David Salanon.

ment

Les conditions sont encore très bonnes mais les routes sont très glissantes sur cette neuvième spéciale.

FAITS MARQUANTS

En bagarre pour la seconde place, Pierre Roche se loupe avec un tout-droit mais ne perd qu’une seconde face à David Salanon.

Devant les Fiesta, Jean-Marie Cuoq signe encore le scratch et compte désormais cinquante secondes d’avance.

Dans le groupe R, la bagarre continue entre Marc Amourette et Charles Martin. Avec des pneus tendres, le pilote du team Trajectoire Racing reprend l’avantage pour une seconde !

Dépassé par Claudie Tanghe à l’issue de la huitième spéciale, Romain Martel reprend l’avantage sur le pilote Toyota pour une seconde.

Toujours handicapé par des problèmes d’embrayage, Jean-Mathieu Leandri profite d’une erreur de Pierre Ragues pour se maintenir sur le podium provisoire du trophée Michelin mais les écarts sont infimes.

Côté Porsche, Gilles Nantet continue de perdre du temps sur les autres Porsche de Sylvain Michel et Patrick Rouillard.

En Opel Adam Cup, Florian Bernardi lâche sa première place à cause d’une erreur pour deux dixièmes face à Romain Fostier.

REACTIONS DES PILOTES

Jean-Marie Cuoq – Jérôme Degout (Citroën C4 WRC) : « Je craignais cette spéciale, je ne l’avais pas disputée l’an passé. Elle est piégeuse, j’ai essayé de me forcer dans les parties propres et de ne pas en rajouter. C’était une spéciale compliquée avec des changements de rythme. »

Pierre Roché – Martine Roché (Team FJ – Elf, Ford Fiesta WRC) : « C’est mieux que dans la première, où j’avais fait un tout droit me faisant perdre environ cinq secondes. »

David Salanon – Catherine Derousseaux (Ford Fiesta WRC) : « Il y a beaucoup de changement de revêtement, même si c’est sec ça glisse, j’ai souvent bloqué les roues. J’ai essayé de m’appliquer. Dans ce premier tour, je ne suis pas largué je vais voir ce qui va se passer par rapport à Pierre Roché. »

Marc Amourette – Gwenola Marie (Citroën DS3 R5) : «J’avais préparé mon set-up pour cette spéciale. Il faut que je m’habitue aux nouveaux pneus tendres. Je dois me mette en confiance avec ces pneus. J’ai fait attention dans les gros pièges. »

Charles Martin – Thierry Salva (Peugeot 208 T16) : « J’ai des bonnes sensations. La conduite de la 208 rentre petit à petit, je vais continuer à progresser. Je commence à trouver les bonnes distances de freinage. »

Romain Martel – Vanessa Lemoine (Peugeot 207 S2000) : «Ca glisse. Je n’arrive pas à tenir la voiture. L’an passé je m’étais fait avoir dans cette spéciale. Je suis content, je prends du plaisir et je roule du mieux que je peux. »

Claudie Tanghe – Katy Perrard (Toyota Celica GT4) : «Il y a pas mal de pièges dans cette spéciale, notamment des cordes boueuses. Comme je n’ai pas d’ouvreur, je fais un premier tour d’observation. On s’amuse. »

Pierre Ragues – Thibault Gorczyca (Citroën DS3 R5) : «J’ai fait un tête à queue dans un virage et j’ai dû manœuvré. »

Jean-Mathieu Leandri – Antony Gorguilo (Saintéloc Junior Team, Peugeot 208 T16) : « L’embrayage patine maintenant sur tous les rapports »

Jean-Charles Beaubelique – Julian Vial (Ford Fiesta R5) : « Ca glisse beaucoup, j’ai du mal à trouver le bon set-up »

Sylvain Michel – Fabrice Gordon (Team 2B Yacco, Porsche 997 GT2) : «C’est une bonne entame de matinée, l’auto va bien. Les gars ont super bien travaillé hier soir pour régler l’auto et je suis au contact des R5 »

Eric Mauffrey – Gaétan Houssin (Peugeot 208 T16) : «J’ai fait un tête à queue dans une partie glissante, j’étais un peu trop en confiance. »

Patrick Rouillard – Cédric Mondon (Team 2HP Compétition, Porsche 997 GT3) : «C’est chaud il y a plein de goudron lisse mais c’est mieux que l’an passé, le temps est plutôt correct. Ca patine trop pour sortir des carrefours, je patine même en 3e »

Emmanuel Guigou – Christopher Gieu (Renault Clio R3) : «La voiture est très bien réglée. »

Gilles Nantet – Corinne Murcia (Team 2B Yacco, Porsche 997 Cup) : « Je ne comprends pas, je suis à l’attaque et les temps ne sont pas là. »

Yohan Rossel – Benoît Fulcrand (Citroën DS3) : «Je ne prends pas de risques, je fais attention aux crevaisons, je dois assurer. »

Florian Bernardi – Sébastien Poujol (Opel Adam) : « J’ai fait une figure et en manoeuvrant j’ai mis une roue dans la boue et je me suis un peu tanqué. »

PROCHAINE SPECIALE : ES10- Bourthes – Le Catelet (9,06 km) à partir de 10h42 (Samedi 14 Mars 2015)

Classement ES9 / Après ES9 (provisoire)


Classement en cours de chargement...





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. natlin dit :

    terrible duel amourette martin, pour la quatrieme place , jusqu’au bout!

  2. vince 63 dit :

    C est peut etre l année du double sacre de Cuoq…C est tout le mal qu on peu lui souhaiter…