Etape7 Le podium resserré




La septième étape de ce Dakar 2015 comprend 321 kilomètres de secteurs chronométrés et plus de 396 de liaisons. Au programme du jour, une longue...

jour, une longue liaison lors de laquelle les autos quitteront le Chili et le Pacifique, pour prendre de l’altitude dans les montagnes boliviennes.

Avec un départ jugé à plus de 3 500 mètres d’altitude, les équipages s’élanceront donc sur une spéciale montagneuse au profil rocailleux. Les moteurs risquent également de souffrir puisque la spéciale s’élèvera à près de 4 000 mètres sans ne jamais redescendre sous la barre des 3 500 mètres.

Cette spéciale marque également le retour des spéciales marathon. En effet, au terme de la journée, les voitures n’auront pas le droit de passer à l’assistance. L’économie des pneus sera donc importante puisque le lendemain, les autos affronteront une nouvelle spéciale et notamment le fameux salar de Uyuni, avec les pneus déjà utilisés.

Leader depuis la deuxième spéciale, Nasser Al-Attiyah devra donc rester prudent lors des deux prochains jours. Le Qatari ne pourra, en cas de problème, recevoir l’aide de ces coéquipiers.

La faute aux différents survenus en 2014, suite aux consignes données par le patron de X-Raid (équipe en charge des Mini) en faveur de l’espagnol Nani Roma. En désaccord depuis cet épisode, les deux hommes (Sven Quandt et Nasser Al Attiyah)  n’ont toujours pas mis de côté toutes les rancœurs malgré la nouvelle cohabitation puisque le leader se retrouve isolé.

Et si il fallait encore le souligner, la Mini du Qatari porte les couleurs de Red Bull alors que les Mini X-Raid officielles ornent fièrement le sponsor concurrent Monster.

Nasser Al Attiyah sera donc obligé de se débrouiller seul alors que ses concurrents directs pourront, si nécessaire, permuter leurs pneus pour tirer un avantage certain !

Les enjeux économiques pourraient donc prendre le pas sur les enjeux sportifs lors des deux jours à venir.

Malgré tous ces petits tracas, Nasser Al Attiyah est un leader solide avec trois meilleurs temps en six chronos. Au classement général, la Mini de tête devance de onze minutes, le Toyota Hilux du sud-africain Giniel De Villiers.

Troisième, Yazeed Al Rajhi a connu quelques problèmes lors de la sixième spéciale, et pointe désormais à près de 28 minutes du leader.

Les concurrents autos s’élanceront d’Iquique pour se rendre en Bolivie du côté d’Uyuni. Le départ sera donné à 14h35 (heure française).

FAITS MARQUANTS

57 des 137 voitures engagés ont abandonné avant le départ de ce chrono. Les leaders devront probablement assurer dans la première partie de cette étape marathon.

Après une demi heure de course, les écarts sont réduits. Huit pilotes sont dans la même minute.

Après une heure de course, la tendance se confirme avec des écarts réduits. Nasser Al Attiyah mène cependant la meute !

Après 160 km de spéciale, les écarts sont dignes d’une spéciale du WRC. Yazeed Al Rajhi est pour le moment le plus rapide. Derrière Stéphane Peterhansel est à 9 secondes, Roma à 12, Terranova à 22, Holowczyc à 25, Poulter à 32, Gordon à 48 et Nasser Al Attiyah à 50, c’est chaud !

Les informations signalent un orage sur la spéciale aux alentours du 200e kilomètre.

Après 280 km de spéciale, Nasser Al Attiyah perd provisoirement plus de trois minutes sur Giniel De Villiers et plus de six sur Yazeed Al Rajhi. Les écarts sur le podium devraient se resserrer sensiblement au terme de cette spéciale !

À l’arrivée de la spéciale, Orlando Terranova est le plus rapide pour le moment. La Mini devance provisoirement Yazeed Al Rajhi de plus de 2 minutes !

Resserrement confirmé sur le podium général. Nasser Al Attiyah lâche finalement trois minutes à Giniel De Villiers et plus de sept à Yazeed Al Rajhi !

Le Qatari a du s’arrêter aujourd’hui suite au mal des montagnes, causant principalement des maux de tête et nausées.

Au classement général, Nasser Al Attiyah mène désormais avec 8min14 d’avance sur Giniel De Villiers et 21min16 sur Yazeed Al Rajhi !

Pos.Pilotes/CopilotesTempsEcart
1TERRANOVA ORLANDO (ARG)03:31:18
2ALRAJHI YAZEED (SAU)03:33:3800:02:20
3TEN BRINKE BERNHARD (NLD)03:33:4600:02:28
4HOLOWCZYC KRZYSZTOF (POL)03:34:1500:02:57
5ROMA NANI (ESP)03:35:2000:04:02
6DE VILLIERS GINIEL (ZAF)03:38:0800:06:50
7AL-ATTIYAH NASSER (QAT)03:41:0600:09:48
8PETERHANSEL STEPHANE (FRA)03:42:0100:10:43
9GORDON ROBBY (USA)03:42:0600:10:48
10VASILYEV VLADIMIR (RUS)03:44:5000:13:32
11POULTER LEEROY (ZAF)03:48:3200:17:14
12RAKHIMBAYEV AIDYN (KAZ)03:49:0700:17:49
13VAN LOON ERIK (NLD)03:49:3400:18:16
14LAVIEILLE CHRISTIAN (FRA)03:51:3400:20:16
15VANAGAS BENEDIKTAS (LTU)03:55:0200:23:44
16SPINELLI GUILHERME (BRA)03:55:1100:23:53
17SOUSA CARLOS (PRT)03:56:5300:25:35
18CHABOT RONAN (FRA)04:02:2400:31:06
19GARAFULIC BORIS (CHL)04:05:5000:34:32
20ZHOU YONG (CHN)04:08:2400:37:06
21VILLAGRA FEDERICO (ARG)04:09:3300:38:15
22FIRSOV EVGENY (RUS)04:13:5800:42:40
23LACHAUME PIERRE (FRA)04:15:3200:44:14
24DESPRES CYRIL (FRA)04:16:1900:45:01
25MORENO PIAZZOLI RODRIGO JAVIER (CHL)04:19:5800:48:40
26ISSABAYEV BAUYRZHAN (KAZ)04:20:4600:49:28
27GIBON NICOLAS (FRA)04:21:2900:50:11
28DABROWSKI MAREK (POL)04:23:3800:52:20
29PELICHET JERÔME (FRA)04:25:2900:54:11
30SCHOTT STEPHAN (DEU)04:25:5000:54:32
31BENSADOUN DAVID (CAN)04:27:5200:56:34
32LOPEZ NAZARENO (ARG)04:33:0401:01:46
33SCHRODER JURGEN (DEU)04:34:0001:02:42
34MITSUHASHI JUN (JPN)04:34:5301:03:35
35SIREYJOL PATRICK (FRA)04:46:1401:14:56
36LIU KUN (CHN)04:46:3201:15:14
37BULACIA MARCO (BOL)04:53:1601:21:58
38BERNARD ERIC (FRA)04:55:1701:23:59
39LEAL DOS SANTOS RICARDO (PRT)04:59:0501:27:47
40VAN STADEN JOHAN (ZAF)04:59:4801:28:30
41JERIE PETER (AUS)05:04:2801:33:10
42HENRARD STEPHANE (BEL)05:10:2301:39:05
43LLOVERA ALBERT (AND)05:18:0901:46:51
44STRUGO JEAN PIERRE (FRA)05:23:3901:52:21
45YACOPINI ADRIAN ARTURO (ARG)05:35:0202:03:44
46YACOPINI ALEJANDRO (ARG)05:41:0902:09:51
47FERRAND MALATESTA FERNANDO (PER)05:42:3602:11:18
48BEAUPRE PIOTR (POL)05:42:5602:11:38
49LEON FRANCISCO (PER)05:44:5902:13:41
50COMMAGNAC YANNICK (FRA)05:45:1502:13:57
51CHICHERIT GUERLAIN (FRA)05:48:3502:17:17
52ALCARAZ WILLIAM (FRA)05:48:5102:17:33
53HOUSIEAUX DOMINIQUE (FRA)05:53:4802:22:30
54FOMIN SERGEY (RUS)05:59:1802:28:00
55MUNK JES (DNK)06:01:1402:29:56
56FALLOUX NICOLAS (FRA)06:09:0002:37:42
57BILLAUT GILLES (FRA)06:09:0802:37:50
58WILLEMS MAIK (NLD)06:10:1702:38:59
59SEBESTYEN SANDOR (HUN)06:23:3502:52:17
60NAMCHIN LKHAMAA (MNG)06:24:3302:53:15
61TARTARIN YVES (FRA)06:24:4202:53:24
62HASBUN ANTONIO (CHL)06:28:2502:57:07
63JUKNEVICIUS ANTANAS (LTU)06:34:0803:02:50
64CHICHARRO ALVARO (CHL)06:53:5803:22:40
65FOJ XAVIER (ESP)06:59:1003:27:52
66RAUD PHILIPPE (FRA)07:22:0103:50:43
67CORONEL TOM (NLD)07:27:1303:55:55
68CAMPILLAY ROJAS OMAR ALBERTO (CHL)07:41:5904:10:41
69SPATARO EMILIANO (ARG)07:47:4204:16:24
70ZOETAERT WERNER (BEL)08:04:4604:33:28
71TERENTYEV ALEXANDER (RUS)08:16:4404:45:26
72MAGNALDI THIERRY (FRA)08:31:3105:00:13




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. d dit :

    Tous les jours à 18 h 35, retrouvez le Dakar en direct sur france 4.

  2. escort14 dit :

    quelqu’un sait il pourquoi pascal thomasse a eté exclu lors de létape 4.merci

  3. Denis dit :

    C’est parti pour ce qui pourrait être une étape décisive : l’étape marathon !
    Les pilotes qui se seront constitués une petite avance peuvent tout perdre d’un coup.
    Plus que le pilotage rapide, ce sera le pilotage « économisant » l’auto, allié à une navigation sans faille, puis un reconditionnement sans assistance qui fera la différence.
    La lutte est serrée aux avant postes avec un écart de seulement 37″ en 277 km !
    Du beau monde dans le TOP 5 actuel !
    Mais cette 7éme étape peut bouleverser la hiérarchie. Je suis le Dakar depuis la 1ére édition et Peterhansel depuis ses débuts.
    Une telle étape peut être pour lui et d’autres pilotes sages, lui permettre de remonter au classement général.
    Je pense ainsi au prudent Holowczyc qui est bien là, régulier et surtout bien épaulé par Xavier Panseri son copilote. Egalement à Patrick Sireyjol qui aurait à un moment donné mérité une place en Officiel.
    Nous verrons demain en fin de journée qui aura piloté sagement, et ménagé sa monture pour pouvoir repartir et bien figurer sur 2 jours, sans assistance…
    Va y avoir des surprises !