Etape9 Le Dakar a basculé




Après un aller-retour express en Bolivie où les concurrents ont souffert, l’heure était à la récupération hier avec la journée de repos. Une journée de...

>Une journée de repos attendue à bien des égards puisqu’elle a permis aux concurrents de penser à panser leurs blessures. Qu’ils soient physiques ou mentaux, ces stigmates ont été le fruit d’une première semaine éprouvante.

Les machines ont également pu retrouver une « première jeunesse » après cette étape marathon également traumatisante pour les mécaniques.

Finie la Bolivie, les concurrents sont à Iquique pour la dernière des trois étapes chiliennes. Une étape qui comporte d’ailleurs 450 kilomètres de secteurs chronométrés et 88 de liaisons.

Au programme de cette journée, les concurrents passeront une dernière fois dans le sable du désert de l’Atacama avant prendre de l’altitude à l’approche de la Cordillère des Andes.

En effet, si les 300 premiers kilomètres de la spéciales seront disputés à 1 000 mètres d’altitude, l’arrivée à Calama sera jugée à plus de 3 000 mètres sur des pistes montagneuses et étroites.

Au classement général, tout est encore possible sur le podium. Nasser Al-Attiyah leader, devance de 8 minutes Giniel De Villiers. Très à l’aise pour sa découverte de l’épreuve, Yazeed Al Rajhi complète le podium à 18 minutes et reste en embuscade.

Derrière ce trio, les écarts sont déjà plus importants puisque la Mini de Holowczyc, quatrième, pointe à près de 54 minutes.

Le départ du jour sera donné à 12h45 (heure française).

FAITS MARQUANTS

C’est parti au Chili pour cette neuvième spéciale. À 15h10, dix voitures sont en course !

Premier dans la spéciale suite à son meilleur temps dans le dernier chrono, Yazeed Al Rajhi ouvre la route et fait la trace dans le sable. Le Toyota Hilux perd du temps dès le départ.

Après une trentaine de kilomètres, Nasser Al Attiyah est plus rapide que le saoudien pour environ deux minutes. C’est en revanche très serré avec Giniel De Villiers. Six secondes d’avance sont à créditer en faveur du sud africain.

Après 75 kilomètres, la tendance semble se confirmer puisque Yazeed Al Rajhi cède encore du terrain en pointant désormais à quatre minutes de la Mini du leader.

Giniel De Villiers, quant à lui, est dans le rythme, à 18 secondes de Nasser Al Attiyah.

Après 200 kilomètres, la configuration reste la même puisque Al Rajhi perd désormais six minutes sur le leader. En revanche le mano à mano continue entre Nasser Al Attiyah et Giniel De Villiers.

Pilote le plus rapide depuis le départ de ce chrono, Nani Roma se détache pour le gain de la spéciale.

Journée difficile pour Yazeed Al Rajhi qui ne finit plus de perdre du temps. À moins de 50 kilomètres de l’arrivée, le saoudien perd gros en lâchant plus de 16 minutes à Nasser Al Attiyah.

Les premières voitures sont à l’arrivée. Régulièrement devant tout au long de la journée, Nani Roma gagne la spéciale !

Nasser Al Attiyah devance respectivement Giniel De Villiers et Yazeed Al Rajhi de 15 et 21 minutes.

Le Qatari mène désormais l’épreuve avec 23min58 d’avance sur le sud africain qui a avoué avoir commis une énorme erreur de navigation (classement général mis à jour).

Yazeed Al Rajhi a quant à lui perdu ses freins après 200 kilomètres de spéciale.

Pos.Pilotes/CopilotesVoituresTempsEcartPénalité
1ROMA (ESP)
PERIN (FRA)
MINI04:41:56
2AL-ATTIYAH (QAT)
BAUMEL (FRA)
MINI04:48:2300:06:27
3CHICHERIT (FRA)
WINOCQ (FRA)
BUGGY04:56:0500:14:09
4VASILYEV (RUS)
ZHILTSOV (RUS)
MINI04:57:4800:15:52
5DE VILLIERS (ZAF)
VON ZITZEWITZ (DEU)
TOYOTA05:03:5400:21:58
6ALRAJHI (SAU)
GOTTSCHALK (DEU)
TOYOTA05:09:1200:27:16
7HOLOWCZYC (POL)
PANSERI (FRA)
MINI05:11:2600:29:30
8TERRANOVA (ARG)
GRAUE (ARG)
MINI05:12:3000:30:34
9GORDON (USA)
CAMPBELL (USA)
GORDINI05:17:5500:35:59
10DESPRES (FRA)
PICARD (FRA)
PEUGEOT05:27:1800:45:22
11LACHAUME (FRA)
BRUCY (FRA)
OPTIMUS05:27:3100:45:35
12SPATARO (ARG)
LOZADA (ARG)
RENAULT05:28:2400:46:28
13SIREYJOL (FRA)
BEGUIN (BEL)
BUGGY05:29:2100:47:25
14RAKHIMBAYEV (KAZ)
NIKOLAEV (RUS)
MINI05:29:5800:48:02
15DABROWSKI (POL)
CZACHOR (POL)
TOYOTA05:36:2000:54:24
16ISSABAYEV (KAZ)
DEMYANENKO (RUS)
TOYOTA05:41:3500:59:39
17ZHOU (CHN)
SCHULZ (DEU)
MINI05:41:4300:59:47
18LOPEZ (ARG)
CARITA DE JESUS (PRT)
TOYOTA05:44:5601:03:00
19LAVIEILLE (FRA)
MAIMON (FRA)
TOYOTA05:51:2101:09:25
20VAN LOON (NLD)
ROSEGAAR (NLD)
MINI06:04:1801:22:2200:40:00
21BERNARD (FRA)
VIGNEAU (FRA)
TRIO II06:11:3101:29:35
22FIRSOV (RUS)
FILATOV (RUS)
TOYOTA06:12:5801:31:02
23POULTER (ZAF)
HOWIE (ZAF)
TOYOTA06:14:0801:32:12
24SOUSA (PRT)
FIUZA (PRT)
MITSUBISHI06:14:4501:32:4900:40:00
25VILLAGRA (ARG)
MEMI (ARG)
FORD06:16:0601:34:1000:40:00
26JERIE (AUS)
LICHTLEUCHTER (FRA)
TOYOTA06:20:0501:38:09
27CHABOT (FRA)
PILLOT (FRA)
SMG06:21:3301:39:37
28MORENO PIAZZOLI (CHL)
ARAYA DIAZ (CHL)
SAM-MERCEDES06:32:3201:50:3600:40:00
29LEAL DOS SANTOS (PRT)
JUSTO (BRA)
NISSAN06:42:3702:00:4100:40:00
30LLOVERA (AND)
HARO BRAVO (ESP)
BUGGY06:45:2702:03:31
31GIBON (FRA)
MIURA (JPN)
TOYOTA06:52:4802:10:52
32PELICHET (FRA)
DECRE (CHE)
TOYOTA06:56:0702:14:1100:01:00
33TEN BRINKE (NLD)
COLSOUL (BEL)
TOYOTA06:59:3802:17:42
34GARAFULIC (CHL)
PALMEIRO (PRT)
MINI07:00:2302:18:2700:40:00
35SCHRODER (DEU)
SCHRODER (DEU)
NISSAN07:09:2102:27:25
36STRUGO (FRA)
CRESPO (FRA)
OPTIMUS07:13:0602:31:1000:40:00
37JUKNEVICIUS (LTU)
DUOBA (LTU)
TOYOTA07:17:4502:35:49
38SCHOTT (DEU)
SCHMIDT (DEU)
MINI07:18:3202:36:36
39YACOPINI (ARG)
TORLASCHI (ARG)
VOLKSWAGEN07:18:4902:36:53
40HASBUN (CHL)
GARVEY (USA)
SPCNS07:21:2502:39:29
41BILLAUT (FRA)
BARBET (FRA)
BMW07:25:2502:43:29
42MUNK (DNK)
DELAUNAY (FRA)
POLARIS07:29:4402:47:48
43WILLEMS (NLD)
VAN PELT (NLD)
TOYOTA07:29:5902:48:03
44COMMAGNAC (FRA)
LAVERGNE (FRA)
BUGGY07:31:4502:49:49
45VANAGAS (LTU)
RUDNITSKI (BLR)
TOYOTA07:32:3402:50:38
46MAGNALDI (FRA)
LENEVEU (FRA)
NISSAN07:44:4803:02:52
47LIU (CHN)
LIAO (CHN)
PROTO DESSOUDE07:46:2003:04:24
48VAN STADEN (ZAF)
LAWRENSON (ZAF)
NISSAN07:49:1403:07:1801:20:00
49HOUSIEAUX (FRA)
POLATO (FRA)
OPTIMUS07:49:3803:07:4200:40:00
50BENSADOUN (CAN)
BEAULE (CAN)
OVERDRIVE07:54:2303:12:2701:20:00
51FERRAND MALATESTA (PER)
FERRAND DEL BUSTO (PER)
VOLKSWAGEN08:00:4803:18:52
52MITSUHASHI (JPN)
GUEHENNEC (FRA)
TOYOTA08:02:2103:20:25
53PETERHANSEL (FRA)
COTTRET (FRA)
PEUGEOT08:03:1903:21:23
54DUMAS (FRA)
BORSOTTO (FRA)
OPTIMUS08:13:0903:31:13
55LEON (PER)
HIRAHOKA (PER)
MITSUBISHI08:14:3103:32:35
56BULACIA (BOL)
GARCIA (ARG)
HERRATOR08:27:5203:45:56
57ALCARAZ (FRA)POLARIS08:39:4603:57:5000:40:00
58BEAUPRE (POL)
LISICKI (POL)
BMW08:52:4204:10:4600:40:00
59FOJ (ESP)
SANTAMARIA (ARG)
TOYOTA09:29:0404:47:0800:40:00
60CHICHARRO (CHL)
CHICHARRO (CHL)
TOYOTA09:45:1305:03:17
61YACOPINI (ARG)
MERLO (ARG)
TOYOTA09:50:4705:08:5101:00:00
62LINARES (COL)
PEREIRA (COL)
NISSAN10:07:0405:25:08
63TERENTYEV (RUS)
BERKUT (RUS)
FORD10:21:4405:39:48
64GURBANOV (TKM)
GAYNULIN (TKM)
G-FORCE PROTO10:21:5205:39:56
65CAMPILLAY ROJAS (CHL)
MAURIN AREVALO (CHL)
SAM-MERCEDES10:30:4805:48:52
66CORONEL (NLD)GOKOBRA10:37:2305:55:27
67SEBESTYEN (HUN)
BOGNAR (HUN)
DAMDINBALJIR (MNG)
TOYOTA10:47:1706:05:21
68NAMCHIN (MNG)
UDIIKHUU (MNG)
SURENDORJ (MNG)
TOYOTA10:55:2906:13:33




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Denis dit :

    Pour détrôner le leader actuel, Al Attiyah qui mène quasiment cette course depuis le début, De Villiers et Al Rajhi, ses adversaires directs ont tenté des coups, notamment en navigation.
    Mais cela n’a pas fonctionné.
    L’écart s’est même creusé…
    Il reste plus beaucoup d’occasions pour que le classement change !

  2. zousch dit :

    il faut espérer que la Mini de HOLOWCZYC (POL)et PANSERI (FRA) se maintienne à cette 4 ème place et que le dernier nommé soit bien reposé après cette épreuve pour seconder Bouffier avec son talent intact pour le prochain Monte-Carlo.

  3. Denis dit :

    C’est parti pour la 9éme étape de ce Dakar 2015 !
    En espérant qu’il y aura un peu plus de sport…
    En effet, Nasser Al-Attiyah le leader à ce jour l’est depuis la 2éme étape.
    Dans le TOP 4 ça bouge pas beaucoup ; le classement semble figé… Pas de suspense !
    J’espère que cette dernière semaine apporte un peu de changements.
    Par contre, maintenant les étapes sont plus courtes et les écarts resteront minimes.
    Pilotage, navigation et mécanique sont encore plus déterminants à présent.